Le son en Suisse et ailleurs

Image n°2 (© RSU Radiotelevisione svizzera di lingua).jpeg

© RSI Radiotelevisione svizzera di lingua italiana

De nombreuses institutions, associations, collectifs et projets en lien avec le domaine du son, en Suisse et ailleurs, s’occupent de conserver, étudier, promouvoir et réfléchir au son. Nous vous en proposons un échantillon sur cette page.

Archives internationales de musique Populaire (AIMP)

Les Archives internationales de musique populaire (AIMP) ont été fondées au Musée d’ethnographie de Genève (MEG) en 1944 par l’ethnomusicologue roumain Constantin Brãiloiu. Les AIMP se consacrent principalement à la collecte, l’archivage et à la diffusion de documents sonores à caractères ethnomusicologique, mais aussi à la création de collections discographiques et à la numérisation des archives sonores. Depuis 2012, les AIMP collaborent avec des artistes contemporains, comme avec Francisco Meirino pour l’élaboration de son disque « La Plainte », diffusent des archives dans diverses structures culturelles et ont mis en place un enseignement universitaire basé sur l’étude des fonds d’archives. Les environ 20'000 heures d’enregistrements peuvent être écoutées librement à la Bibliothèque Madeleine-Lancoux du MEG.

Contact de référence : Madeleine Leclair

Archives de la RTS

La Radio Suisse Romande a commencé un travail de sauvegarde de ses archives par la numérisation au début des années 2000, avec l’aide de l’association Memoriav. Depuis la fusion avec la Télévision  Suisse Romande en 2010, elle a pu, au sein de la nouvelle entité RTS,  bénéficier également du soutien de la FONSART (Fondation pour la  sauvegarde du patrimoine audiovisuel de la Radio et de la Télévision). Dès 2011 le site des archives RTS s’ouvre aussi aux documents sonores de la Radio Suisse Romande qui contribuent ainsi à offrir un panorama du patrimoine audiovisuel de la Suisse romande encore plus riche qu’auparavant. Et depuis 2017, une page dédiée permet une recherche complète dans toutes les archives depuis 1935. La numérisation se poursuit en parallèle, et à terme, tout devrait être disponible via Internet. Les archives de la RTS se tiennent à disposition pour amener touteaide et matériel nécessaire aux études menées à l’UNIL/EPFL.

 

Ce lien permet les recherches dans les archives depuis 1935

 

Spécialiste des bruitages : Alain Freudiger

Spécialiste des sons "parlés" : Josette Suillot

Archives de Lausanne

Les archives de la ville de Lausanne commencent formellement à traiter des documents audiovisuels à partir de 1992. Elles sont constituées d’enregistrements sonores ou d’images en mouvement sur toutes sortes de supports. Elles proviennent de l’administration communale mais également de radios et de télévisions, d’institutions, de particuliers, d’entreprises et d’associations. Ces quelques 30'000 documents, dont plus de 8000 sont des documents sonores, sont à consulter sur place. Un échantillon de ces archives audiovisuelles est également consultable directement sur internet.

Contact de référence : Olivier Aeby

Projet Bretez

Le projet Bretez (Lyon-St-Etienne) est porté par Milène Pardoen, qui en est la coordinatrice et responsable. Mylène Pardoen aborde le son sous deux grands aspects. Le premier concerne la matière, c’est-à-dire le son vibratoire, qui entre dans la catégorie du patrimoine immatériel et elle s’intéresse dans un deuxième temps à l’objet sonore dont les caractéristiques, en s’animant, forme des ambiances sonores. Ces deux volets se déploient pour des recherches dans le passé (sources hétérogènes) et dans le présent (captation des « objets sonores » encore présents). Tous ses projets de recherches ou ses créations de fresques sonores se construisent de la même manière : recherche dans les sources, recherche dans le présent et finalement création de narration sonore. Elle co-coordonne aussi le Groupe  de Réflexion sur la Sensorialté dans l’histoire (GERESSENS), basé à Lyon.

Contact : Mylène Pardoen

DAV

Le Département audiovisuel (DAV) de la Bibliothèque de la ville de la Chaux-de-Fonds, chargé par le Canton de Neuchâtel de réunir, mettre en valeur et conserver les documents filmés et sonores ayant trait à tous les aspects de la vie du canton, s’attache donc également à la conservation d’archives sonores. On retrouve, parmi ces documents, des conférences, des émissions radios, des interviews de personnalités et la production de chasseurs de sons ou d’institutions. Les documents peuvent être consultés sur place, sur rendez-vous.

EDHEA

l’ÉDHÉA (École de Design et Haute École d’Art du Valais) est en train de développer un domaine spécifique  à la  question du sonore dans une approche pluri-, voire transdisciplinaire. Les relations entre le sonore et le visuel sont au coeur des soucis de l’EDHEA. Christophe Fellay,  artiste sonore, chercheur, musicien, compositeur, performeur et professeur est parmi les  personnes de référence pour ce domaine.

Contact : Christophe Fellay

Fondation Hirondelle

La Fondation Hirondelle est une organisation suisse à but non lucratif créée en 1995, qui fournit de l’information à des populations confrontées à des crises, pour leur permettre d’agir dans leur vie quotidienne et citoyenne. Depuis sa création, la Fondation a utilisé la radio comme media principal, et le son comme vecteur pour transmettre des informations indépendantes et utiles aux populations dans les pays où ses acteurs ont travaillé, dans les langues locales. Ces derniers portent également une attention particulière à la musique dans la programmation de leurs radios. Le son, d’après eux, permet de toucher le plus grand nombre, dans toutes les composantes des sociétés. La voix, de l’émetteur vers le récepteur, produit un lien direct, très fort, apprécié des auditeurs.

Contact de référence : Caroline Vuillemin

GREG

Créé de manière informelle en 1998, le GRER (Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio) est une association française et plus largement francophone depuis octobre 2005. Celle-ci a été fondée dans le but d’aider à la connaissance, la reconnaissance et au développement des études radiophoniques en France. Cette association se veut une plateforme d’échanges, de réflexions et de représentation pour les chercheurs, étudiants et professionnels concernés par les dynamiques et les multiples facettes de la radio. Elle a notamment lancé la publication du Carnet de Recherche Radio Graphy, une publication dont la visée est de faire connaître l’actualité de la recherche sur le média radio, les activités du GRER, ainsi qu’à rendre compte et à vulgariser, de manière souple, la recherche sur ce média, tant en France, dans le monde francophone, que dans le reste du monde.

Médiathèque du Valais

La médiathèque du Valais-Martigny met à disposition du public une grande collection d’archives musicales composées de fonds de musiciens et compositeurs ou d’institutions musicales en lien avec le Valais.

 

Directrice de la Médiathèque Valais-Martigny : Sylvie Délèze

 

Responsable des collections film, vidéo et enregistrements sonores : Geraldine Sangale-Roels

Memoriav

Memoriav est une institution en charge de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine audiovisuel suisse : photographies, films et vidéos et enregistrements sonores ainsi que tous les matériaux y relatifs, importants pour la contextualisation des informations. Il constitue un réseau de l’ensemble des institutions et des personnes concernées et intéressées par cette mission. Leur but dans le domaine du son est de sauvegarder et rendre accessible des documents sonores, s’engageant pour et favorisant des projets ayant la même ligne directrice.

Contact de référence : Rudolf Müller

NotreHistoire.ch

NotreHistoire.ch est un projet lancé en 2009 par la FONSART (Fondation pour la sauvegarde du patrimoine audiovisuel de la RTS), en partenariat avec la RTS. C’est une plateforme ouverte à tous, particuliers, institutions, associations, médias, qui vise au partage et à la consultation de documents et à des échanges d’histoires, dans le but de créer un réseau d’archives participatif autour de l’histoire de la Suisse romande (la plateforme se décline également pour les Suisses de langues italiennes avec lanostraStoria.ch, et aux Grisons avec nossalstorgia.ch). Photos scannées, films, vidéos, enregistrements sonores numérisés ou encore témoignages écrits sont donc rassemblés aux côtés d’un vaste choix des archives de télévision et de radio de la RTS.

Phonothèque nationale suisse

Depuis 1986, la Phonothèque nationale suisse recueille, documente et rend disponible au public tous les supports sonores qui, par leur contenu, ont un lien avec l’histoire et la culture suisse. Elle offre également des consultations et des conseils techniques, suivant de manière constante le développement des techniques sonores. Une grande partie de leur catalogue, de leurs fonds et collections et de leurs phonographies sont disponibles sur leur page web, le reste étant accessible dans les locaux de la Phonothèque à Lugano.

Phonurgia Nova

Phonurgia nova, dont le nom désigne « la création d’un univers à partir du sonore », est une association française créée en 1983 par Pierre Shaeffer. Elle soutient la créativité en matière d’art sonore et radiophonique. Son but est de partager le patrimoine sonore, d’accompagner l’éclosion d’une nouvelle génération d’auteurs qui ont fait le choix du sonore ou de la radio et de propulser leurs créations vers le plus large public. Ils explorent les arts de l’écoute dans leur multiplicité et sont attentifs à la transmission du sonore (son histoire, ses pratiques, ses écritures). Ils possèdent un fond d’archives sonores et organisent chaque année un concours international de création sonore et radiophoniques.

Sonohr

Sonohr est un festival suisse de créations sonores comme des reportages, des documentaires, des collages ou des pièces de théâtre radiophoniques. Selon leur vision, « l’audio prend une place toujours plus importante dans notre culture. C’est pourquoi il est important et juste que les créations radiophoniques obtiennent une plateforme adéquate et publique. » Leur festival fait donc office de plateforme pour développer une entremise de cette branche culturelle. En désirant placer l’ouïe au centre, il participe à une interconnexion de la scène sonore et à la promotion des créations radiophoniques.

Syntone

Fondée en 2008, Syntone est une revue web et papier française qui propose une actualité et une critique de l’art radiophonique. Il se consacre donc à l’art de la radio, c’est-à-dire à la création radiophonique, à la création sonore mais aussi à la radio en tant que moyen d’expression, sa technologie, ses usages, son devenir, ainsi qu’aux autres arts et plus généralement à tous les aspects de la vie passés au filtre de leur « radiobsession ».

Les Topophoniques

Les Topophoniques est un collectif basé à Lausanne initié par des artistes sonores, qui est devenu interdisciplinaire depuis 2017. Il inclut des curateurs et des chercheurs sonores, deux urbanistes, une anthropologue et des personnes actives dans les radios participatives. Le son est un point de départ pour leurs recherches interdisciplinaires orientées vers les questions d’urbanisme et d’activation citoyenne. Ils proposent également des promenades avec enregistreurs, des cartographies sonores et souhaitent développer des installations sonores et des performances en lien avec le matériel accumulé lors de ces promenades et activités.

Contact

 

TOP ^

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 92
Fax +41 21 692 29 35