Vous êtes ici: UNIL > Institut d'archéologie et des sciences de l'antiquité > Latin > Projet FNS

Projet FNS

La déclamation antique et sa réception: approches croisées

Equipe scientifique:

Prof. Danielle van Mal-Maeder, Lucrezia Martella, Claire Oppliger, Julien Pingoud, Alessandra Rolle

Présentation du projet:

Le projet vise à établir à l’Université de Lausanne un pôle de recherche sur la déclamation antique. Il est constitué de plusieurs volets indépendants et complémentaires.

Dans l’Antiquité, la déclamation était le couronnement de l’éducation rhétorique, et elle le demeura jusqu’au Moyen Age et au-delà: à Venise, au XVIIIe siècle, le jeune Lorenzo Patarol composait des discours (des antilogies) en réponse aux Grandes déclamations qu’il pensait avoir été composées par Quintilien. Couronnement d’une formation basée sur une série d’exercices très codifiés (en grec: progymnasmata), la déclamation formait l’élève à l'éloquence délibérative et judiciaire. Avec l’exercice de la controverse, il était amené à plaider le pour et le contre de cas fictifs souvent abracadabrants. «L'efficacité de l'exercice étant proportionnelle à la difficulté du cas proposé, l'univers déclamatoire apparaît comme le royaume de l'impossible, où l'inconcevable se doit d'être conçu au nom de la persuasion» (Danielle van Mal-Maeder, La fiction des déclamations, Leiden-Boston 2007, p. 1). Venue de Grèce, la déclamation connut à Rome une véritable vogue, passa des classes d’école à des auditoires composés d’adultes amateurs du genre et devint un amusement littéraire très prisé.

En plus des dix-neuf Grandes déclamations (faussement) attribuées à Quintilien, nous avons conservé un nombre important d’extraits de controverses et de suasoires en latin, transmis par Sénèque le Père et Calpurnius Flaccus, ainsi que 388 morceaux connus sous le nom de Petites déclamations, également attribuées à Quintilien. Depuis une trentaine d’années, éditions philologiques, traductions, commentaires et monographies ont mis en lumière l’intérêt et l’importance de ce qui fut un véritable phénomène dans le monde romain et qui devint un genre littéraire en soi.

Le projet «La déclamation antique et sa réception: approches croisées» comporte quatre volets, dont les deux premiers sont financés par le FNS:

  1. L’intertextualité des déclamations
  2. Les Petites déclamations: traduction et commentaire
  3. La traduction et le commentaire de la cinquième Grande déclamation du Pseudo-Quintilien
  4. Les Antilogies de Lorenzo Patarol

L’analyse intertextuelle permettra de mettre en lumière la littérarité des déclamations et leur rôle dans la transmission des œuvres classiques (par le principe de l’imitation-émulation); elle éclairera la fonction argumentative et persuasive de l’intertextualité au niveau du discours, sujet qui n’a pas encore fait l’objet d’une étude.

L’édition avec traduction et notes d’un choix de Petites déclamations ouvrira un nouveau corpus de textes qui servira tant à la réalisation du volet précédent qu’à des études futures.

L’édition avec traduction et notes de la cinquième Grande déclamation s’insère dans un projet international conduit à l’Université de Cassino et consistant en l’édition commentée de l’ensemble du corpus.

L’étude des Antilogies de Lorenzo Patarol s’attache à l’histoire de la réception des Grandes déclamations dans le contexte vénitien du XVIIIe siècle.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

Hypatie.jpg

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69228 96  -  Fax +41 21 69230 45
Swiss University