Abstract41

Résumé

Après l’arrêt du régime de l’ « apartheid », l’Afrique du Sud a introduit un ordre politique territorial contesté, avec de solides éléments fédéraux. Cet ordre est aujourd’hui, une fois de plus, soumis à de nombreuses discussions et il faudra voir si la structure fédérale pourra être maintenue. Cet article analyse les raisons pour lesquelles cet ordre territorial existant est perçu comme un échec. L’argument principal est que la manière dont le fédéralisme a été institutionnalisé et pratiqué pendant la dernière décade n’a pas permis de profiter des effets positifs qui sont généralement attribués à des ordres fédéraux. Une protection insuffisante des provinces dans la constitution et la politique centralisatrice du parti dominant, l’ANC, a établi un ordre fédéral permettant au gouvernement central de déterminer une politique à tous les niveaux territoriaux et, de cette façon, d’empêcher le déployement de forces dans les provinces qui pourraient démontrer la viabilité d’un ordre fédéral. Les doutes dans le débat actuel sur l’ordre fédéral territorial sont, par conséquent, basés sur de fausses hypothèses : le fédéralisme n’a jamais eu l’opportunité de démontrer son potentiel pour créer un ordre viable et démocratique.


Mots-clefs : fédéralisme, Afrique du Sud, institutionnalisme économique


Abstract


South Africa has, after the break with the “apartheid” – regime, introduced a contested territorial political order with strong federal elements. This order is today, once again, under serious discussion and it remains to be seen if the federal structure can be maintained. The article analyzes the reasons for this perceived failure of the existing territorial order. The main argument is that the way federalism was institutionalised and practiced throughout the last decade did not allow to profit from the positive effects that are usually ascribed to federal orders. Insufficient protection of provinces in the constitution and the centralising politics of the dominant party, the ANC, established a federal order allowing the central government to determine policymaking at all territorial levels thereby hindering to unfold the forces within provinces that could demonstrate the viability of a federal order. The doubts in the current debate about the federal territorial order are therefore based on wrong assumptions: federalism had never had a chance to demonstrate its potential for creating a viable economic and democratice order.


Keywords: federalism, South Africa, economic institutionalism 

TSP_41_Braun.pdf  (236 Ko)

Recherche:
 Go
 
rss/atom
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 31 40  -  Fax +41 21 692 31 45
Swiss University