Projet de recherche

Normes et relations internationales : dévolution de pouvoir dans l'économie politique mondiale

Ce projet explore le rôle des spécifications techniques dans les règles gouvernant la mondialisation. Il étudie les implications politiques de leur influence croissante dans l'économie des services. Il se situe dans le prolongement des travaux d'économie politique internationale sur les nouvelles formes d'autorité non étatiques dans les relations internationales. L'analyse transpose au domaine des services l'hypothèse selon laquelle la mondialisation, loin d'opposer les Etats aux marchés, reflète l'expression conjointe de leur pouvoir, auquel il convient d'associer une configuration plus vaste d'acteurs et de mécanismes formels et informels de régulation et de transformation à l'échelle transnationale.

La démarche associe un examen approfondi des principaux acteurs et cadres institutionnels de la normalisation internationale à des études de cas sectoriels. Un échantillonnage de quatre secteurs permet de couvrir l'éventail le plus large possible des différents types de services. Dans le domaine de l'éducation supérieure et des centres d'appel ou de contact, la normalisation internationale porte sur un domaine d'activité marqué par une forte intensité relationnelle, essentiellement intangible, orienté vers l'usager et supposant un travail intensif. Avec les systèmes de transport et les assurances en dommages et responsabilités, elle touche à l'inverse à des activités supposant une faible intensité relationnelle, dont l'objet est bien tangible, concerne moins le consommateur final que les entreprises intermédiaires, et dont la prestation dépend plus des capitaux investis que de l'intensité du travail.

Standards and International Relations: Devolution of Power in the Global Political Economy

This project explores the political implications of the growing influence of international standards in globalisation, taking the case of the service sector as a distinct field of study. The analysis relies on global political economy approaches, which try to identify constitutive patterns of authority mediating between the political and the economic spheres on a transnational space. It extends to the area of service standards the assumption that the process of globalisation is not opposing states and markets, but a joint expression of both of them including new patterns and agents of structural change through formal and informal power and regulatory practices.

The research combines cross-institutional and sectoral analyses. It targets the most important international institutions involved in the devolution of power of service standards. It focuses on a sample of four sectoral case studies selected with either high or low values on the main characteristics differentiating the service economy. Higher education and call/contact centres exemplify areas with rather high relational intensity, immateriality, end-user-orientation and labour intensity. In contrast, transport systems and non-life insurance (in general and emerging liabilities) epitomise industries with low relational intensity, a greater materiality, a strong business-oriented implication, and capital intensity.

Présentation détaillée du projet (en anglais) / Project presentation

pdf   Standards and International Relations: Devolution of Power in the Global Political Economy  (251 Kb)


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 31 40  -  Fax  +41 21 692 31 45