Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Institut de géographie et durabilité > La recherche > Études urbaines > Axes de recherche

Axes de recherche

Développement urbain durable | Mobilités et durabilités | Systèmes de villes et réseaux | Analyse régionale | Urbanisme stratégique
 

Développement urbain durable

Dans un contexte où le développement durable s’impose comme un référentiel majeur de l’action collective sa déclinaison sous l’angle de la recherche urbaine soulève un ensemble d’enjeux et défis associés à l’évolution des formes et des structures de la ville contemporaine, aux modalités de réalisation du diagnostic urbain, aux logiques d’acteurs et à la mise en œuvre de politiques publiques notamment en matière d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

Une partie importante des recherches consacrées à la ville durable s’est focalisée sur l’étude des écoquartiers ou l’analyse de « bonnes pratiques ». Sans négliger l’interrogation sur le façonnement de la « ville ordinaire » pour comprendre de quelles manières les enjeux sociaux, écologiques et économiques de la durabilité urbaine transforment les représentations et les pratiques concrètes des acteurs et de leurs logiques d’action.

Plusieurs thèmes de recherche sont déclinés : étude des modalités de transformation du régime d’urbanisation et analyse des processus de métropolisation et d’étalement urbain ; analyse des aspirations résidentielles des habitants et de leurs pratiques de mobilité ; urbaphobies et urbaphilies ; régénération urbaine, processus de patrimonialisation et gentrification ; exclusions urbaines et vulnérabilités sociales (ségrégations résidentielles, pauvreté urbaine, sans domicile fixe, handicap, toxicomanie, etc.). Dans le contexte du débat sur la « réappropriation des usages de la ville », la notion d‘espace public, a fortiori sa qualité, est d’importance majeure. L’ensemble de nos recherches place les politiques urbaines au centre de l’analyse. Elles interrogent en permanence les liens entre développement urbain durable, projet d’urbanisme et pratiques de participation et de gouvernance de projet. Le développement urbain durable suscite en permanence de nouveaux axes de recherche émergeants dans notre institut : rôle des NTIC, urbanisme commercial et renouvellement des centres villes, transformation paysagères des espaces intermédiaires, marchabilité et santé, l’urbanisme végétal et l’agriurbanisme.

Sous-thématiques

Agriculture urbaine / espace publics et qualité urbaine / lien social et usages fragiles de la ville / nouvelle écologie urbaine / politiques urbaines / rapports ville-nature / régimes d’urbanisation, métropolisation et étalement urbain / urbanisme durable et projet urbain / urbaphobie / « urban political ecology » / gouvernance urbaine
 

TOP ^

Mobilités et durabilités

Les mobilités spatiales sont au cœur du fonctionnement de la vie sociale et du système économique. Elles représentent également des enjeux centraux en matière de durabilité et d’urbanisme.

Premier axe de recherche, les migrations et mobilités résidentielles soulèvent la question des choix de localisation des ménages, de leurs aspirations ainsi que des contraintes auxquels ils font face. Ces mobilités participent de la structuration et de la dynamique des territoires. Les recherches concernent par exemple le regain d’attractivité des villes (gentrification, réurbanisation), les parcours migratoires des jeunes diplômés, la mobilité résidentielle transfrontalière, etc.

Le deuxième axe de recherche renvoie aux mobilités quotidiennes. Il se décline en deux perspectives : le capital/potentiel de mobilité dont sont dotés — inégalement – les individus d’une part, et la transition vers une mobilité durable d’autre part. Les recherches portent notamment sur les pratiques du vélo et de la voiture (usages partagés, non-recours, etc.) sous l’angle des individus et groupes sociaux mais aussi des territoires et de la manière dont ils sont produits et aménagés.

Sous-thématiques

Choix résidentiels / migrations interrégionales / mobilités quotidiennes / pratiques de mobilité / transition mobilitaire / mobilité durable / vélo / automobilité
 

TOP ^

Systèmes de villes et réseaux

Les recherches menées sur les villes et les réseaux dans la mondialisation sont conduites par le groupe Citadyne (Cities and Dynamics of Networks).

L’analyse des systèmes urbains recouvre les interactions entre inter et intra-urbain à l’échelle régionale, européenne et mondiale, en articulant les échelles et les niveaux d’appréhension des villes et de leurs réseaux socio-économiques. Ainsi, une approche multi-niveaux est développée en croisant l’analyse spatiale, les réseaux complexes et les « visual analytics », notamment par l’analyse empirique des réseaux socio-économiques.

Des études diachroniques et des simulations à l’aide de Systèmes Multi-Agents permettent d’aborder les dynamiques urbaines à travers l’interaction entre les dynamiques des réseaux et les ressources urbaines, menant à des phénomènes d’émergence et d’attracteurs, propres aux systèmes complexes.
 En particulier les dynamiques urbaines sont abordées comme des réseaux complexes avec des physiciens, en prenant en compte les processus dynamiques des réseaux (effets de cascades, attachements préférentiels, petits-mondes…).

L’interaction entre ville et dynamique sociale (en particulier l’économie et la gestion) est abordée de manière multidimensionnelle en prenant en compte les stratégies des acteurs selon la « chaîne globale de valeur » : les dimensions sont celles de la gouvernance des entreprises, les secteurs économiques, les territoires et les institutions. En parallèle aux approches théoriques et empiriques développées, des enquêtes permettent de préciser certaines hypothèses générales sur les conditions de mise en réseaux et d’insertions locales et globales (en partenariat avec des spécialistes de science régionale et des milieux innovateurs). De telles approches multidimensionnelles peuvent être adaptées et appliquées à d’autres domaines que l’économie, comme les groupes sociaux, des diasporas ou des communautés virtuelles. Des liens avec les sciences de la communication, la sociologie, l’art et le graphisme tentent de trouver de nouveaux champs et de nouvelles représentations de ces processus de changement de la société.

Sous-thématiques

Analyse des systèmes urbains / dynamiques urbaines / ville et économie

TOP ^

Analyse régionale

L’analyse régionale menée à l’IGD prend en considération les interrelations entre les espaces urbains et leur hinterland dans une perspective comparatiste et prospective, mais intègre également l’évaluation des politiques régionales (développement territorial, promotion économique, etc.).

Parmi les enjeux étudiés, trois se distinguent dans les pratiques de l’IGD : l’analyse des disparités économiques régionales ; l’identification des modalités contemporaines régionales de l’accumulation du capital physique ; l’étude de la façon dont les groupes sociaux articulent l’espace objectif – celui du contrôle, du pouvoir et des institutions – et l’espace subjectif – celui des séquences d’espace-temps vécues et des représentations – et les conséquences de cette territorialisation.

Il appartient en effet à l’analyse régionale de mesurer tout autant les inégalités socio-spatiales et d’en déterminer les évolutions probables, que – compte tenu qu’il n’existe pas d’unicité dans les modalités de l’accumulation du capital physique – de faire état des divers régimes d’accumulation, mais également de se prononcer sur leur capacité respective à générer une croissance régionale durable, et, dans une perspective institutionnaliste, de porter une attention particulière aux impacts territoriaux des découpages administratifs, au sentiment partagé d’appartenance à un espace ou encore des regroupements en vue de trouver une solution à un problème.

A cet égard, les démarches de marketing urbain et régional – destinées à contrôler le marché plutôt qu’à le subir, afin d’ancrer, dans un monde mouvant, les personnes et les entreprises les moins susceptibles d’être captives d’un espace métropolitain donné – font l’objet d’un intérêt croissant. La puissance rhétorique du marketing, c’est-à-dire sa capacité à produire du récit, est notamment considérée du point de vue de ses effets collatéraux sur l’organisation quotidienne de l’expérience urbaine, et singulièrement du point de vue des usagers fragiles de la ville.

Sous-thématiques

Analyse et prospective territoriale / promotion économique régionale et marketing urbain
 

TOP ^

Urbanisme stratégique

Les recherches menées en urbanisme stratégique approchent la question urbaine, en se focalisant sur la gestion et la mise en œuvre des projets d’urbanisme. Partant du constat que de nombreux projets restent au stade de projet et qu’il existe souvent un décalage entre les intentions affichées et le résultat territorial, les travaux en cours s’intéressent au processus de production urbaine, conceptualisé comme l’ensemble des événements menant de la conception d’un projet urbain à sa réalisation, voire à sa gestion post-opérationnelle. Ils partent du point de vue que la production urbaine ne peut être comprise en se focalisant uniquement sur les « forces du marché », ni en l’analysant comme le résultat de l’application d’un programme politico-administratif.

Ce sont donc les interactions entre les décisions et actions des acteurs privés et publics au sein d’un contexte territorial, institutionnel, économique et social en évolution qui constituent le cœur de l’analyse. Celles-ci peuvent prendre la forme de partenariats, de négociations ou de rapports de force. Sur la base de ces observations, les recherches étudient les questions de faisabilité foncière et financière des opérations de production urbaine et examinent l’influence de différents types de montages. Elles interrogent les outils et procédures administratifs et légaux accompagnant la réalisation d’un projet urbain. Finalement, elles s’intéressent à la gouvernance et à la gestion de projets complexes.  

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
youtube 
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 30 70  -  Fax +41 21 692 35 55
Swiss University