Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Institut de géographie et durabilité > Actualités & événements

Actualités & événements


Crédit : A.-C. Mermet

Publié le  10.05.17
Institut de géographie et durabilité

Héberger la "classe visiteuse" à Reykjavík : vers une gentrification transnationale ?

Dans le cadre du séminaire « Penser (avec et par) le tourisme »
Mercredi 14 Juin 2017 (15h00 - 17h00) - Géopolis - 3799
Conférencier(s)/animateur(s):  Anne-Cécile Mermet Université de Neuchâtel

La croissance du tourisme peut-elle être vue comme une nouvelle force générant de nouvelles formes de gentrification dans les métropoles touristiques ? Cette présentation a pour objectif d’apporter quelques éléments de réflexion à cette question qui se trouve au coeur des débats de toutes les métropoles touristiques à l’heure actuelle, notamment sous l’effet de la croissance du marché locatif court terme, largement facilité par le développement de l’économie collaborative (le "syndrome Airbnb"). Il s’agira de présenter les premiers résultats exploratoires d’un projet de recherche portant sur la gentrification touristique à Reykjavík.

Cette ville connait en effet un boom touristique particulièrement fort depuis la crise de 2008, qui s’est traduit d’une part par un très fort développement du marché locatif court-terme (qui représente aujourd'hui 5% du nombre total de logements dans l’agglomération) et un boom de la construction hôtelière. Or, ce développement de l’hébergement touristique a eu lieu dans un contexte post-crise particulier, qui a vu la fragilisation de la situation des ménages sur le marché du logement (explosion de l’endettement, demande inédite envers le marché locatif, gel des constructions dans les années suivant la crise. La présentation s’appuiera à la fois sur la mise en regard de bases de données sur Airbnb et sur le marché immobilier ainsi que sur plusieurs campagnes d’entretiens réalisées avec des acteurs locaux (hôtes Airbnb, habitants, acteurs institutionnels).

La conférencière

Anne-Cécile Mermet est chercheuse post-doctorante à l’Université de Neuchâtel. Elle travaille actuellement sur un projet financé par une bourse de la Confédération portant sur la gentrification touristique à Reykjavík. Ses précédents travaux ont porté sur la place des caractéristiques patrimoniales des centres historiques dans les stratégies de développement des acteurs commerçants ainsi que sur la question de la gentrification commerciale dans le quartier du Marais à Paris.


Les liens:

Les documents:

Lien permanent vers cet événement
Partager: facebooktweetlinkedin
Recherche:
 Go
 
rss/atom
youtube 
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 30 70  -  Fax +41 21 692 35 55
Swiss University