Vous êtes iciUNIL > Institut de géographie et durabilité > Evénements IGD > Congrès et colloques

Congrès et colloques 2014

Les géomorphosites, levier de développement socioéconomique local / Geomorphosites, lever of local socio-economic development | L'urgence et le droit de n'être pas matérialiste / Urgency and the right not to be a materialist | Formations en urbanisme et marché du travail : quelle adéquation ? | Colloque en l'honneur du prof. Giuseppe Pini et leçon d'adieu | Gestion intégrée de l'eau par bassin et fragmentation institutionnelle | Le territoire des images
 

Les géomorphosites, levier de développement socioéconomique local / Geomorphosites, lever of local socio-economic development

Version française (English text below)

Colloque international
Les géomorphosites, levier de développement socioéconomique local : des expériences européennes aux projets maghrébins et africains

2-3 octobre 2014 ⎟ Beni Mellal (Maroc) - Faculté des Lettres et des Sciences Humaines.
L'excursion prévue le 4 octobre est annulée.

 

Co-organisé par l’Université Sultan Moulay Slimane de Beni Mellal, l’Université de Lausanne, l’Association des géomorphologues marocains et le Géoparc M’Goun, ce colloque international a pour but de faire le point sur la place des géomorphosites comme levier de développement socioéconomique local. Il vise à développer la problématique des géomorphosites dans les pays maghrébins et sur le continent africain en général.

Envoi des résumés de communication - délai : 30 avril 2014

Prof. Yahia El Khalki, Université Sultan Moulay Slimane, y.elkhalki@usms.ma

Prof. Emmanuel Reynard, Université de Lausanne, emmanuel.reynard@unil.ch

pdf  1ère circulaire  (252 Ko)

pdf  Call for IAG Grants MOROCCO 2014  (146 Ko) - mis en ligne le 26.06.2014

pdf  Programme (1.7 Mo) - version finale mise en ligne le 29.09.2014

 


International Workshop
Geomorphosites, lever of local socio-economic development:
from European experiences to Maghrebian and African projects

2-3 October 2014 ⎟ Beni Mellal (Morroco) - Faculté des Lettres et des Sciences Humaines
The fieldtrip of 4 October is cancelled.

Co-organised by the University Sultan Moulay Slimane of Beni Mellal, the University of Lausanne, the Association of Moroccan Geomorphologists the M’Goun Geopark, this international workshop aims at discussing the issue of geomorphosites as lever of local socio-economic development. It aims at disseminating research on geomorphosites in Maghrebian countries and in the African continent in general.

Abstracts to be sent to: (Deadline: 30 April 2014)

Prof. Yahia El Khalki, Université Sultan Moulay Slimane, y.elkhalki@usms.ma

Prof. Emmanuel Reynard, Université de Lausanne, emmanuel.reynard@unil.ch

pdf  1st Circular  (254 Ko)

pdf  Call for IAG Grants MOROCCO 2014 (146 Ko) - online since 26 June 2014

pdf  Program (1.7 Mo) - Final version online since 29 September 2014

TOP ^

L'urgence et le droit de n'être pas matérialiste / Urgency and the right not to be a materialist

 

Colloque
L'urgence et le droit de n'être pas matérialiste
Urgency and the right not to be a materialist


3 et 4 juillet 2014 ⎟ UNIL - Anthropos Café

 
                             © Infinity - Fotolia.com

Contexte général

Le consumérisme de nos sociétés, leur addiction à des consommations matérielles croissantes, dans un contexte d’expansion démographique et de contraction de nos ressources naturelles et même de notre écoumène, constituent un obstacle essentiel à un changement salutaire et nécessaire. Deux champs scientifiques particuliers confortent ce blocage en raison d’un double réductionnisme à la fois ontologique et méthodologique. Il s’agit de deux domaines de recherche particuliers, en apparence totalement étrangers l’un à l’autre : celui des neurosciences et de la relation cerveau-pensée d’un côté et celui des sciences économiques mainstream de l’autre. Or, ils ont en commun de fleurer bon la science d’antan, d’être attachés à des épistémologies et à des ontologies datées – un solide monisme matérialiste – et d’exercer une influence directe sur le fonctionnement des sociétés et leurs espérances. Ils sont en effet marqués par un réductionnisme sans nuances qui ronge même, pour l’économie, le tissu des sociétés et leur ancrage naturel.
Ce colloque sera l’occasion de questionner ce réductionnisme, en particulier au sein de ces disciplines que sont les neurosciences et l’économie. En même temps, il se fera également l’écho de résistances – certes encore marginales – qui pointent vers de possibles reconstructions.

pdf  Argument et programme détaillé (163 Ko)

pdf  Article sur le colloque dans l'Uniscope          

 

L'entrée est libre mais, pour des raisons d'organisation, nous vous invitons à vous inscrire jusqu'au 30 juin auprès de Mme C. Oppliger (Carole.Oppliger@unil.ch).

Les actes du colloque paraîtront aux PUF en 2015.

TOP ^

Formations en urbanisme et marché du travail : quelle adéquation ?

 

Colloque
Formations en urbanisme et marché du travail : quelle adéquation ?

6 juin 2014 ⎟ UNIL - Anthropole (2024)

 

 
                             © psynovec - Fotolia.com

Ce colloque est organisé par l'Institut de géographie et durabilité (IGD) et la Fédération suisse des urbanistes (FSU).

Cadrage général

L'évolution des enjeux urbains entraîne une redéfinition progressive des compétences et exige une recomposition de l'offre de formations. La nouvelle donne de l'aménagement est en partie liée à l'injonction durabiliste, mais aussi à la nouvelle complexité des jeux partenariaux et au développement des démarches projectuelles. En Suisse et ailleurs on s'interroge sur les noyaux de compétences permettant d'exercer les métiers de l'urbanisme et de l'aménagement au sein d'un marché du travail qui bouge et qui demande souvent des compétences très opérationnelles. Les formations en urbanisme et aménagement du territoire répondent-elles aux besoins actuels du secteur public et privé ? Les formations existantes suffisent-elles à mener à bien des projets en urbanisme de plus en plus complexes ? Comment consolider les formations en urbanisme et aménagement ? Que doivent acquérir en priorité nos étudiants pour faire face aux défis du futur ? L'Institut de géographie et durabilité et la Fédération suisse des urbanistes invitent les acteurs de l'urbanisme issus de l'administration publique et du secteur privé (élus, professionnels, anciens étudiants, etc.) à une conférence- débat pour répondre à ces questions.

Inscriptions jusqu'au 23 mai
L'entrée est libre. Merci de vous inscrire par mail auprès de Jacqueline Pirszel (ljacqueline.pirszel@unil.ch) et de bien vouloir confirmer votre présence au buffet de midi.

pdf   Programme  (202 Ko)

TOP ^

Colloque en l'honneur du prof. Giuseppe Pini et leçon d'adieu

 

De la géographie des transports à la géographie de la mobilité: réflexions sur les enjeux spatiaux des infrastructures et des pratiques de déplacement

4 avril 2014 ⎟ UNIL - Géopolis

Pour télécharger les présentations des intervenants [PDF] cliquez ici.

 

Ce colloque est organisé à l'occasion du départ à la retraite du Prof. Giuseppe Pini. Il s'agit de montrer la richesse des approches de la géographie des transports qui « ne repose pas sur une théorie des transports mais bien sur une multitude de points de vue qui résultent de la complexité et du degré d'importance que les chercheurs attribuent dans la dynamique des territoires et dans le comportement des différents acteurs localisés » (G. Pini). Les deux sessions prévues reflètent l'évolution de la discipline mais aussi la complémentarité entre deux approches : les impacts territoriaux des transports à l'échelle régionale et la dimension individuelle de la mobilité spatiale à l'échelle urbaine.

Cette manifestation scientifique a pour objectif, en partant du parcours académique du Prof. Giuseppe Pini, de montrer comment une approche nuancée, multiscalaire, construite entre la dimension économico-infrastructurelle des transports et la dimension socio-individuelle de la mobilité, peut contribuer à la compréhension des dynamiques territoriales contemporaines et promouvoir ainsi un développement territorial de nos espaces de vie.

Le délai d'inscription est fixé au 17 mars 2014

pdf   Programme détaillé et formulaire d'inscription (440 Ko) (v. 28.02.2014)

L'apéritif dinatoire aura lieu dès 18h30 au Restaurant de Dorigny (UNIL Centre - Unithèque)

TOP ^

Gestion intégrée de l'eau par bassin et fragmentation institutionnelle

Gestion intégrée de l'eau par bassin et fragmentation institutionnelle. Retour sur expériences et perspectives pour la Suisse.

21 mars 2014 ⎟ UNIL - Géopolis

Pour visionner les vidéos des conférences cliquez ici.

 

 

Cadrage général de la journée

L’objectif de cette journée est de porter un regard réflexif sur les injonctions en faveur de la gestion intégrée par bassin (GIB) promue par les autorités fédérales depuis une dizaine d’années (notamment via l’Office fédéral de l’environnement, l’Agenda 21 ou encore le PNR 61) et présentée comme un impératif pour une gestion durable de l’eau (OFEV, 2012). Cependant, l’autonomie cantonale et communale ainsi que la forte sectorialisation des politiques publiques participent d’une « fragmentation institutionnelle » caractéristique de la gestion de l’eau en Suisse (Nahrath et al., 2011). Ce constat conduit la Confédération à rejeter la généralisation d’une solution dite « à la française » de découpage systématique du territoire selon des frontières — plus ou moins — hydrographiques, au profit d’espaces fonctionnels qui restent à définir (Aschwanden et al., 2008). Au final, les nombreuses initiatives à travers le pays qui participeraient de la mise en place d’une GIB sont très hétérogènes à la fois du point de vue de l’étendue de l’intégration multi-sectorielle que de l’échelle considérée pour la régulation des rivalités d’usage. C’est pourquoi, un certain nombre de questionnements à la fois pratiques et conceptuels demeurent.

Il y a tout d’abord des questions de nature géographique : comment concilier le périmètre des usages et le périmètre « naturel » du bassin ? quel processus de délimitation des unités de régulation des usages ? etc. Se posent également des questions politiques et institutionnelles relatives aux mécanismes de coordination et à la subsidiarité de la régulation. Ces questions conduisent à aborder la problématique sous l’angle des « espaces fonctionnels » comme espaces de régulation des rivalités (Aubin, 2007). Emerge également la question du risque d’un passage à une gestion purement technocratique des ressources en eau aux dépens d’une gestion patrimoniale aux mains du pouvoir politique traditionnel (usagers, collectivités territoriales et élus) (Graefe, 2013). Ainsi, nous questionnerons la neutralité axiomatique supposée de la GIB. Telle que présentée par les autorités et par une grande partie de la littérature académique, la délimitation hydrographique comme espace de planification stratégique serait a priori préférable à la délimitation administrative et sa légitimité s’imposerait d’elle-même. Sans pour autant rejeter la pertinence de l’échelle hydrographique, un certain nombre de travaux montrent qu’elle est loin de résoudre tous les problèmes liés à la coordination des usages (Ghiotti, 2007 ; Biswas, 2008 ; Brun et Lasserre, 2012).

Cette journée d’étude a pour objectif d’éclairer ces débats relatifs à la gestion intégrée de l’eau en Suisse du point de vue des sciences sociales en s’appuyant notamment sur les expériences d’autres pays. Elle favorisera les analyses compréhensives et s’attachera à identifier des catégories analytiques et outils théoriques transversaux aux différents cas étudiés. Le caractère cumulatif des interventions sera restitué grâce à une table ronde finale visant à faire une synthèse de la journée et à identifier des pistes et des recommandations pour orienter la suite des recherches.

Organisation

Arnaud Buchs, Marianne Milano et Emmanuel Reynard (Institut de géographie et durabilité, Université de Lausanne)
Avec le soutien de l’Association Suisse de Géographie (ASG)

L’inscription au colloque est gratuite. Repas de midi 30 CHF (ou 26 €). 

Délai d'inscription : 25 février 2014 

pdf   Programme détaillé et formulaire d'inscription  (495 Ko)

pdf «Existe-t-il un territoire idéal pour gérer l’eau ?»
      Compte rendu de la journée par Bernard Weissbrodt sur aqueduc.info

 

 

TOP ^

Le territoire des images

 

Le territoire des images. Méthodes visuelles et analyse des modes contemporains de l'habiter.

18-19 juin 2014 ⎟ UNIL - Géopolis

 

L’objectif du colloque est d'explorer et d'échanger des points de vue autour du potentiel des méthodes visuelles pour analyser et révéler l'émergence de nouvelles formes d'habiter le territoire (urbain, périurbain, ville étalée). L'enjeu principal consiste donc à mettre en réseau une équipe interdisciplinaire qui est liée de près à la question des images et des dynamiques territoriales. L'enjeu secondaire de ce colloque consiste à montrer la pertinence de l'intégration de cette méthodologie dans l'enseignement en géographie, sociologie, anthropologie, architecture.
Les deux jours seront rythmés par une série de projections (film ou diaporama) qui permettront de "donner à voir" l'actualité de cette approche et les liens entre sciences sociales, images et société.

Organisation : Institut des sciences sociales et Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne.

Pour vous inscrire (entrée libre) ou pour obtenir de plus amples informations, cliquez ici.

pdf   Flyer [PDF - 487 Ko]

 

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
youtube 
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 30 70  -  Fax +41 21 692 35 55
Swiss University