Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 

Pavel, étudiant à l'UNIL, atteint d'une dyslexie

Interview réalisé par Nathalie Janz, adjointe à la Direction pour les Affaires étudiantes et responsable du services aux étudiants en situation de handicap

Portrait

Pavel Orozco est étudiant en Faculté des SSP, dans la Maîtrise universitaire ès Sciences en sciences du mouvement et du sport depuis 2015. Il souhaite s'impliquer dans le soutien aux étudiants atteint de dyslexie. Il s'intéresse à la façon dont on peut progresser dans les apprentissages pédagogiques tout en surmontant les difficultés liées à la lecture et à l'écriture, omniprésentes durant les études universitaires.

Comment avez-vous vécu votre arrivée à l'Université ?

Je suis venu en tant qu'escrimeur à Morges et en m'entraînant sur le site sportif de Dorigny, je suis tombé amoureux des installations sportives. En voyant que l'UNIL offrait une Maîtrise universitaire en sciences du mouvement et du sport, j'ai décidé de m'inscrire. Grâce à ma famille, j'ai toujours été convaincu qu'il était possible de réaliser des études universitaire tout en étant dyslexique.

J'ai constaté que le système académique de l'UNIL était compatible avec mes difficultés d'apprentissage de la lecture et de l'écriture, notamment parce qu'elle permet les études à temps partiel au Master, sans laisser tomber l'excellence académique, ce qui est très important pour moi. Les professeurs, dans ce cursus, donnent des lectures très concrètes, plutôt des articles, avec du matériel d'appui comme des documents audio-visuels. Les assistants apportent également leur soutien en orientant les recherches documentaires et sont toujours ouverts aux demandes des étudiants.

J'ai demandé à des enseignants d'enregistrer leurs cours et ils ont accepté, ce qui m'a beaucoup aidé.

A quels types de problèmes avez-vous été confronté?

Sur le plan pédagogique, je regrette que certains enseignants lisent leur cours, pafois très vite, sans s'assurer que les étudiants comprennent les concepts.

J'aurais souhaité avoir plus d'examens oraux qu'écrits. Lors des examens écrits, je dois d'abord faire un brouillon avec des schémas puis écrire mes idées, ce qui me prend plus de temps que pour les autres étudiants. Il m'est nécessaire d'avoir du temps supplémentaire pour les examens, même si je suis bien conscient que cela n'est pas toujours déterminant, l'important étant de savoir répondre à la question, avant tout.

Comment améliorer la situation?

Les enseignants devraient s'efforcer de donner des sujets concrets, bien délimités ,tout en explicitant les concepts, en clarifiant leur signification. Si un jour j'ai des élèves, je souhaite qu'ils apprennent… Le fait de proposer des alternatives de recherche aide les étudiants dans ma situation, pour mieux "digérer" la matière.

Toutes les difficultés sont-elles surmontables?

Ce qui ne va jamais changer c'est la difficulté à lire, et ça c'est frustrant. Il faut être conscient que cela ne va pas s'améliorer, reconnaître qu'on est lent, pour aller de l'avant. Ce n'est pas être pessimiste. Il faut garder courage et persévérer.

Quel type d'aide avez-vous pu mobiliser à l'UNIL?

La responsable des étudiants en situation de handicap à la Direction m'a apporté un soutien moral, la conseillère aux études a été très compréhensive pour les inscriptions aux enseignements et les assitants du Master m'ont aidé pour tout: lectures, contacts, alternatives pour apprendre, etc. Je viens à l'UNIL avec de la joie!

L'esprit ouvert pour nous comprendre est la meilleure chose pour les étudiants dyslexiques.

Quels conseils donneriez-vous à des étudiants dyslexiques

Ne laissez pas tomber, continuez à lutter! Parfois c'est frustrant car on fait de gros efforts et le résultat est un peu décevant - sans talent on ne peut pas arriver - il faut accepter, être fier et se dire "si on veut le faire, on le fait"!

N'ayez pas peur d'apprendre par vous-même et d'emprunter des chemins différents... Dans le monde académique, la diversité, c'est aussi ça.

J'aimerais mettre sur pied une association des étudiants dyslexiques avec comme message de soutien, aussi pour ceux qui renoncent à faire des études: tu es capable, ne laisse pas tomber!

Recherche:
 Go
 
rss/atom
facebook youtube instagram twitter itunes linkedin 

Pavel Orozco de l'Université de Lausanne

Contacter Pavel Orozco:

> email

> Twitter: @pavel_orozco

Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax +41 21 692 26 15
Swiss University