Vous êtes ici: UNIL > Institut romand des sciences bibliques > Recherche > Rapport d'activité

Rapport d'activité

2010

Les principales activités de l’Institut durant l’année écoulée ont porté sur l’organisation de plusieurs colloques scientifiques et de conférences publiques, l’édition de manuscrits apocryphes, et le développement de la base de données bibliographique « BiBIL ». Il faut ajouter à cela les différentes activités des membres de l’Institut (publications, colloques, etc.), que vous trouverez dans le rapport complet, disponible sous format informatique sur cette page.

En 2010, l’Institut a notamment organisé deux colloques scientifiques avec des conférenciers internationaux. Le premierportait sur le thème « Identité et ethnicité dans l’Antiquité », et a pris la forme de cinq soirées successives durant le semestre de printemps. Le second était consacré au thème "Texte et rituel dans l’Antiquité", et s’est déroulé sous la forme d’une journée unique, avec quatre conférenciers invités, le 3 novembre. Si ces deux colloques ont été d’un grand intérêt scientifique, la seconde formule présente manifestement plusieurs avantages ; elle a permis aux
conférenciers invités d’interagir tout au long de la journée et elle a également attiré un public plus nombreux. Les quatre communications présentées durant la journée du 3 novembre feront prochainement l’objet d’une publication dans la série des Publications de l’IRSB (Editions du Zèbre), comme cela a déjà été le cas pour d’autres conférences organisées par l’Institut dans le passé. Par ailleurs, l’Institut a étroitement collaboré à la mise sur pied et à l’organisation du colloque international du "Réseau de recherche en analyse narrative des textes bibliques" (RRENAB) sur le thème "Écritures et réécritures", qui s’est déroulé à l’Université de Lausanne du 10 au 12 juin 2010, et qui a attiré plus d’une centaine de chercheurs étrangers. Plusieurs collaborateurs de l’Institut, dont notamment les professeurs Jean-Daniel Macchi, Claire Clivaz, Andreas Dettwiler, Christophe Nihan et Thomas Römer, ont pris une responsabilité importante dans l’organisation de ce colloque ; en outre, l’Institut a également pris en charge le secrétariat du colloque, en la personne de Mme Emmanuelle Steffek. L’Institut a également co-organisé avec la Société Suisse de Théologie (SSTh) un colloque sur le thème "Nouvelles approches dans l’herméneutique biblique", colloque qui s’est déroulé du 8 au 9 octobre 2010 à l’UNIL. Enfin, trois conférences publiques ont été mises sur pied à l’automne 2010 dans le cadre des activités de l’Institut. La première s’intitulait "Khirbet Qeiyafa Excavations and Their Implications for the Historical King David", par le professeur Yosef Garfinkel (Hebrew University of Jerusalem) ; la seconde était consacrée au thème des recherches récentes sur les "Évangiles de l’enfance", avec le professeur Régis Burnet (Paris) ; enfin, la troisième avait pour thème les "Lectures modernes du Coran", avec M. Ghalil Bencheikh (Paris).
 

L’Institut a également poursuivi son importante activité d’édition de manuscrits apocryphes chrétiens, grâce notamment au travail de Jean-Daniel Kaestli, professeur honoraire de l’Université de Lausanne, et d’Albert Frey, collaborateur scientifique de l’Institut. Après la publication en mars 2010 du second tome des Apocrypha Hiberniae (voir la liste des publications), Albert Frey a notamment travaillé cette année sur des apocryphes irlandais (In tenga bithnua), grecs (The Infancy Gospel of Thomas et Actes de Paul), arménien (Apocrypha armeniaca) et syriaque (Révélation des mages), qui feront prochainement à leur tour l’objet de publications dans la série « Corpus Christianorum » chez Brepols. Pour sa part, Jean-Daniel Kaestli a notamment travaillé à l’élaboration de la synopse multilingue de la Vie d'Adam et Eve, en collaboration avec B. Outtier
(pour le volume Vita latina Adae et Evae), ainsi qu’à l’évaluation de l'édition des Actes d'André et Matthias préparée par A. Vinogradov (Moscou).

Enfin, le travail d’indexation sur la base de données bibliographiques de l’Institut ("Bibliographie biblique informatisée de Lausanne, BiBIL") a pu se poursuivre durant l’année 2010, grâce à la collaboration de plusieurs assistants de l’Institut, ainsi surtout qu’au travail de M. Thomas Naef, responsable de « BiBIL ». Cette base de données, accessible par Internet (http://www.bibil.net ou http://www.unil.ch/bibil/) continue ainsi d’être régulièrement mise à jour. Elle est désormais reconnue comme l’une des plus importantes base de données bibliographique dans le domaine des littératures juives et chrétiennes de l’Antiquité, et elle est consultée depuis de nombreuses universités en Europe, aux Etats-Unis, ainsi qu’en Asie. M. Naef a également pris en charge la publication du "Bulletin de bibliographie biblique" établi, comme chaque année, à partir des nouvelles entrées de cette base de données. Entre juillet et novembre 2010, trois fascicules du Bulletin (no 55–57) ont ainsi été publiés. On notera encore que l’Institut développe depuis le début de l’année un projet intitulé "CTNT", projet qui vise à élargir considérablement la base de données « BiBIL » sur le plan de la critique textuelle du Nouveau Testament. Ce projet est également supervisé par M. Naef, et devrait s’achever en août 2011.
 

Il reste à relever que l’année écoulée a été marquée par de nombreux changements importants dans l’organisation de l’Institut. Au mois de janvier 2010, Sabrina Inowlocki, professeure assistante en prétitularisation conditionnelle à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne, titulaire du poste intitulé "Judaïsme et christianisme anciens : histoire et littérature", et rattachée de ce fait à l’Institut, annonçait son départ. En mars, Enrico Norelli, professeur ordinaire en "Histoire des origines du christianisme" à la Faculté de théologie de Genève et jusque-là directeur de l’Institut, décidait de conserver son rattachement institutionnel à la Faculté de théologie de Genève et était ainsi amené à quitter l’IRSB suite à l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement. C’est à regret que l’Institut a pris acte du départ de ces deux collaborateurs. Nous disons nos remerciements à Enrico Norelli pour la qualité du travail qu’il a assuré tout au long des deux années durant lesquelles il a dirigé l’Institut. Enfin, nous avons également pris congé en septembre dernier de M. Christophe Guignard, assistant puis premier assistant à l’Institut durant cinq
ans, dont le contrat est arrivé à terme. A lui aussi vont tous nos remerciements pour son engagement au sein de l’Institut durant cesannées. Nous avons par contre la chance d’accueillir depuis cet automne, et pour une durée de deux ans, M. Claudio Zamagni, maître-assistant
dans le cadre du programme post-doctoral du Fonds National Suisse « Ambizione », qui travaillera durant cette période à l’édition de l’Apocalypse de Paul. Par ailleurs, la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne a mis au concours en septembre 2010 un poste de professeur en "Littérature apocryphe juive et histoire du judaïsme dans l’Antiquité". Ce poste, qui sera attribué dans le courant de l’année 2011 et sera rattaché à l’IRSB, permettra ainsi à l’Institut de consolider sa position en tant que pôle d’excellence international dans le domaine de la littérature apocryphe et des écrits juifs dans l’Antiquité. Entre départs et arrivées, donc, le travail de l’Institut se poursuit.

Lausanne, le 28 décembre 2010
prof. Christophe Nihan
directeur de l’Institut romand des sciences bibliques


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Rapport d'activité de l'IRSB : 2010

pdf   Rapport_irsb_2010.pdf  (252 Kb)


Unithèque - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 27 30  -  Fax  +41 21 692 27 35