UNIL > ISSRC-ORS > Publications

Publications des membres de l'ISSRC

Retrouvez sur cette page les derniers ouvrages publiés par (ou sous la direction) des chercheurs de l'Institut de sciences sociales des religions contemporaines (ISSRC). Pour connaître la liste complète des publications des membres de l'ISSRC, cliquer ici.

 

Religion in Times of Crisis, edited by Gladys Ganiel (Trinity College Dublin), Heidemarie Winkel (Technische Universität Dresden) and Christophe Monnot (UNIL Lausanne). Brill July 2014

 Religion in times of crisis2.jpg

Religion is alive and well all over the world, especially in times of personal, political, and social crisis. Even in Europe, long regarded the most “secular” continent, religion has taken centre stage in how people respond to the crises associated with modernity, or how they interact with the nation-state. In this book, scholars working in and on Europe offer fresh perspectives on how religion provides answers to existential crisis, how crisis increases the salience of religious identities and cultural polarization, and how religion is contributing to changes in the modern world in Europe and beyond. Cases from Poland to Pakistan and from Ireland to Zimbabwe, among others, demonstrate the complexity and ambivalence of religion’s role in the contemporary world.

>> présentation de l'ouvrage

>> page de l'éditeur

>> chapitre de Christophe Monnot et Alexandre Piettre

 

Sous la direction de Emma Aubin-Boltanski, Anne-Sophie Lamine, et Nathalie Luca avec la participation de Christine Rodier  "Croire en actes" distance, intensité ou excès ? L'Harmattan collection "Religions en question", Juin 2014. 

Croire en actes.jpg (Croire en actes-fdp)

Cet ouvrage explore le « croire en actes » dans le religieux et à ses frontières. Ce n’est pas la croyance en tant qu’ensemble supposément cohérent et inamovible de pratiques et de dogmes, mais le croire comme engagement relationnel, comme système d’actions et comme processus dynamique qui constitue l’objet des différentes contributions ici présentées. Par « croire », est entendue une large diversité de comportements qui, en fonction des contextes et des époques, supposent une attitude et un objet de croyance ou qui, au contraire, ne s’appuyant sur rien de tel, sont eux-mêmes déclencheurs d’engagement ; en somme une activité complexe et réflexive qui, bien souvent, s’accompagne d’un travail de justification et de rationalisation.

Christine RODIER a écrit le chapitre : “Croire pour manger ou manger pour croire” : des pratiques alimentaires à la performativité du croire

>> Page de l'éditeur

 

 

Jörg Stolz and Jean-Claude Usunier  "Religions as brands" new perspectives on the marketization of religion and spirituality, Ashgate, January 2014. 

 During the twentieth century, religion has gone on the market place. Churches and religious groups are forced to 'sell god' in order to be attractive to 'religious consumers'. More and more, religions are seen as 'brands' that have to be recognizable to their members and the general public. What does this do to religion? How do religious groups and believers react? What is the consequence for society as a whole? This book brings together some of the best international specialists from marketing, sociology and economics in order to answer these and similar questions. The interdisciplinary book treats new developments in three fields that have hitherto evolved rather independently: the commoditization of religion, the link between religion and consumer behavior, and the economics of religion. By combining and cross-fertilizing these three fields, the book shows just what happens when religions become brands.

 

>> Page de l'éditeur

 

 

 Christophe Monnot  "Croire ensemble" Analyse institutionnelle du paysage religieux en Suisse, Zurich, Seismo.

  
L'étude présentée dans cet ouvrage offre pour la première fois en Suisse une perspective sociologique empirique et générale sur les organisations religieuses locales. Vu sous cet angle, le fait religieux se manifeste d'abord, comme le précisaient déjà Weber ou Durkheim, par l'existence de communautés de tailles et de profils divers, tant dans l'espace rural qu'urbain. En Suisse, 5734 paroisses et groupes religieux ont pu être dénombrés en 2008. Ce recensement permet de souligner la prégnance institutionnelle des Églises historiques, mais également l'émergence d'une plus forte pluralité religieuse, particulièrement en milieu urbain.

La sociologie des organisations que propose cette étude permet de jeter un éclairage nouveau sur les effets de la sécularisation (baisse des membres et de la pratique) et de la pluralisation (diversification des confessions et traditions religieuses). L'analyse des différences et des similitudes organisationnelles selon les traditions religieuses fait apparaître un positionnement social des groupes en fonction de statuts acquis au cours de l'histoire. Les théories classiques - par exemple à propos des relations entre statuts sociaux des membres et groupes d'appartenance, des types d'autorités religieuses ou encore des différences entre Église et secte - sont revisitées, précisées ou reformulées grâce à des données quantitatives originales et représentatives du champ religieux suisse.

 
>> Page de l'éditeur 

 

 

Rodier Christine  "La question halal - Sociologie d'une consommation controversée", PUF (Presses Universitaires de France), 15/01/2014.

Le halal apparaît régulièrement dans les médias comme une menace au principe de laïcité. Les interdits alimentaires, jugés « traditionnels », s’opposeraient à la « tolérance » occidentale des pratiques et contribueraient à essentialiser la dialectique supposée « islam/civilisation chrétienne ». Orienté sur sa seule interprétation religieuse, le halal serait donc incompatible avec les pratiques alimentaires des « non-musulmans », amenant de facto une interprétation réductionniste des pratiques alimentaires.

Pour éviter cet écueil, cet ouvrage nous conduit à observer les pratiques alimentaires quotidiennes au sein des familles, de l’approvisionnement à l’assiette, en passant par les préparations culinaires. Le respect de l’interdiction alimentaire apparaît, à l’instar d’autres signes visibles du religieux, comme un critère majeur d’appartenance et de filiation à l’islam. Au-delà de l’observation du terrain, l’ouvrage amène le lecteur à repenser certaines grilles de lecture et le traitement de l’objet d’étude « islam ». En s’appuyant sur les approches de Michel de Certeau, de Jean-Noël Ferrié et de Saba Mahmood, l’ouvrage conduit le lecteur à saisir comment un acteur matérialise sa foi et construit ses appartenances.

>> Page de l'éditeur

 

Reuschke D., Salzbrunn M., Schönhärl K. (eds.), The Economies of Urban Diversity. Rhur and Istanbul, Genève, Palgrave Macmillan, 2013.

The Economics of Urban Diversity explores ethnic and religious minorities in urban economies. In this exciting work, the contributors develop an integrative approach to urban diversity and economy by employing concepts from different studies and linking historical and contemporary analyses of economic, societal, demographic, and cultural development. Contributors from a variety of disciplines—geography, economics, history, sociology, anthropology, and planning—make for a transdisciplinary analysis of past and present migration-related economic and social issues, which helps to better understand the situation of ethnic and religious minorities in metropolitan areas today.

Page de l'éditeur

Order with 50% discount till 31.12.2013

 

Monnot Christophe (dir.) "La Suisse des mosquées" , Genève, Labor et Fides, 2013.

 
Derrière le voile de l’unité musulmane
Banfi Elisa, Behloul Samuel M., Bennani-Chraïbi Mounia, Gisel Pierre, Marzi Eva, Mesgarzadeh Samina, Nedjar Sophie, Monnot Christophe, Piettre Alexandre, Salzbrunn Monika, Schneuwly Purdie Mallory

Ce livre présente la réalité institutionnelle de l’islam en Suisse à partir de plusieurs enquêtes menées sur la manière dont il est organisé. Sa réalité est très diversifiée suivant les réalités cantonales différentes entre elles et les origines culturelles bien contrastées d’un musulman de Bosnie, de Tunisie ou de Turquie. Cette recherche menée par des sociologues et des politologues fait apparaître une mosaïque, peu étudiée jusqu’ici, prévenant toute stigmatisation d’un islam qui, moins que jamais, ne peut être réduit à des formes conservatrices et violentes comme certains le prétendent.

 >> Page de l'éditeur

 

Brandt P.-Y. et Day J. M. (éd.) "Psychologie du développement religieux" , Genève, Labor et Fides, 2013.

Depuis l’émergence de la psychologique comme discipline scientifique, nombre de chercheurs se sont intéressés à la relation entre les croyances religieuses et spirituelles, les attitudes, les pratiques et les indices de bien-être psychologique. Peut-on décrire, expliquer, mesurer et prédire le développement spirituel et religieux et a-t-il des liens avec les développements cognitif, affectif ou moral ? Cet ouvrage réunissant des spécialistes propose de faire le point sur les recherches menées depuis quarante ans dans ce domaine et de montrer le champ passionnant des possibilités nouvelles de comprendre les croyances. Sur le Dieu des enfants, le sens de la religiosité à différentes étapes de la vie ou les liens entre émotions et développement spirituel, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur les mystères de la prégnance de la religion dans nos sociétés sécularisées. 

>> Page de l'éditeur

 

 

Irene Becci, Marian Burchardt, and José Casanova, Topographies of faith. Religion in urban spaces. BRILL, April 2013.

Based on ethnographic explorations in cities across the globe, Topographies of Faith offers a unique and compelling analysis of contemporary religious dynamics in metropolitan centers. While most scholarship on religion still sidelines questions of spatiality and scale, this book creatively draws on perspectives from urban studies to study the spatiality of religion in modern cities. It shows how globalization, transnational migration and urban expansion in big cities engender new religious forms and practices and their spatial underpinnings. Space affects urban religious diversity, religious innovations, decline or vitality. But it also shapes the relationships between religion and social equalities. Spanning distances between New York, Delhi and Johannesburg, the book also engages with issues of secularity and religious vitality in genuinely new ways.

 

>> Page de l'éditeur

 

Jörg Stolz, Olivier Favre, Caroline Gachet, Emmanuelle Buchard: Le phénomène évangélique, analyses d'un milieu compétitf,  Genève: Labor et Fides, 2013

Comment expliquer la croissance des mouvements évangéliques en Occident alors que le christianisme traditionnel est en constante perte de vitesse ? A partir du contexte suisse, où les évangéliques ont triplé en trente ans pour représenter désormais 2 à 3 % de la population, quatre chercheurs ont mené l’enquête afin de répondre à cette énigme. Sur la base de plus de mille questionnaires et de près d’une centaine d’entretiens qualitatifs, trois grandes orientations sont identifiées au sein du milieu évangélique : les conservateurs, les classiques et les charismatiques. Partageant de mêmes conceptions sur l’inspiration divine de la Bible, la conversion individuelle, la centralité de Jésus-Christ et l’évangélisation, ces courants se différencient principalement quant à leur rapport à la société – ouverture ou retrait – et à leur degré d’adhésion à la ferveur « charismatique ». Tout indique que le succès actuel des évangéliques repose avant tout sur leur capacité à maintenir une identité forte en se protégeant des influences de nos sociétés contemporaines tout en proposant différents biens concurrentiels (spirituels, relationnels, vacances, loisirs, etc.) avec d’autres offres séculières. Contrairement à d’autres Eglises protestantes et catholiques, l’évangélisme apparaît dès lors comme un « milieu socioreligieux » particulièrement compétitif lui permettant de résister et de se reproduire dans nos contextes sécularisés. 

>> Page de l'éditeur 

 

Claude-Alexandre Fournier, Odette Fournier, sage-femme, Attitudes religieuses face à la naissance en Valais entre 1930 et 1970, Genève: Labor et Fidès, 2010

Prenant racine dans les carnets des naissances d’Odette Fournier, sage-femme à Haute-Nendaz en Valais entre 1930 et 1970, ce livre revisite l’histoire et la psychologie de la naissance sur plus de quarante ans dans les Alpes valaisannes. Au travers de l’analyse des pratiques obstétriques et religieuses, il met en évidence la cassure engendrée dans les communautés montagnardes par la construction des grands barrages hydroélectriques entreprise après la Seconde Guerre mondiale. Avec un monde qui s’évanouit alors, la sage-femme perd sa fonction « d’apporter dans les familles les bébés qui lui ont été confiés par l’ermite ». Dans l’avènement d’une ère nouvelle, elle deviendra à la fois l’incarnation mythique d’un monde perdu et une figure de transition entre une vocation et une professionnalisation du « naître », entre une pratique obstétrique à domicile puis en institution et entre une transmission des savoirs mortuaires dans le cadre familial et leur gestion ultérieure par les professionnels. Odette Fournier, grand-mère de l’auteur, sert ainsi de guide pour reconstituer un fil rouge dans cette rupture de l’histoire. 

>> Page de l'éditeur

Becci, I., Imprisoned Religion. Transformations of Religion during and after Imprisonment in Eastern Germany, Aldershot, Ashgate, 2012.

This book explores the profound transformations that prisons and offender rehabilitation programmes in Eastern Germany have undergone with respect to religion. Drawing on participant observation and interviews of inmates, ex-prisoners, chaplains and prison visitors, this book connects the institutional to individual: focusing on the religious changes individuals experience when they are imprisoned and released. Including comparative studies from Italy and Switzerland, Becci reveals that despite diverse local, historical, denominational, political and social contexts the transformation patterns of individuals' relationship to religion, and their use of religious resources, are strongly shaped by the total character of prisons. Becci also explores the difficulties faced by released people in keeping their religious life alive under the harsh conditions of social stigma in a highly secular outside society.

>> Page de l'éditeur

Mallory Schneuwly Purdie, Peut-on intégrer l'islam et les musulmans en Suisse ?, coll. "La question", Charmey, l'Hèbe, 2011.

La compatibilité de l’islam aux démocraties occidentales et l’intégration des musulmans dans les sociétés européennes préoccupent aujourd’hui politiques et citoyens. Les défis incontestables de la cohabitation côtoient dans l’arène médiatique les enjeux fantasmés de la présence musulmane. On constate ainsi une réduction de la question musulmane à la visibilité de ses expressions dans l’espace public, avec pour conséquence un détournement de l’attention des paris réels de la sédentarisation des musulmans en Suisse et en Europe. Peut-on être musulman et Européen ? Peut-on être une femme musulmane « libre » ? Peut-on intégrer les musulmans au multiculturalisme helvétique ? Ce sont là quelques questionnements qui jalonneront la réflexion de cet ouvrage.

>> Page de l'éditeur

M. Salzbrunn, Y. Sekine, From Community to Commonality. Multiple Belonging and Street Phenomena in the Era of Reflexive Modernization, Tokyo, Seijo University Press, 2011.

 

M. Salzbrunn, Y. Sekine, From Community to Commonality. Multiple Belonging and Street Phenomena in the Era of Reflexive Modernization, Tokyo, Seijo University Press, 2011.

>> Page de l'éditeur

Jörg Stolz et Edmée Ballif, L'avenir des réformés. Les Eglises face aux changements sociaux, Genève, Labor et Fides, 2011.

 

La situation des Eglises réformées de Suisse a dramatiquement changé au cours de ces vingt dernières années. Tous les indicateurs montrent que la désaffection actuelle va se poursuivre, avec comme incidence notoire une diminution substantielle des ressources. Cette évolution suscite d’ores et déjà des réactions positives au sein des Eglises cantonales de Suisse avec, pour certaines, l’élaboration de nouvelles politiques de communication, de gouvernance et d’identification méthodique des demandes spirituelles de la population. Sur la base de plus de cinquante entretiens avec des experts et l’analyse du contexte démographique de la foi protestante aujourd’hui en Suisse, les auteurs présentent ici un tableau réaliste qui s’avèrera précieux pour affronter et anticiper les difficultés à venir. Ce livre s’adresse à tous ceux qu’intéresse l’avenir de la religion et des Eglises dans les sociétés modernes ainsi qu’à tous ceux qui, au sein des Eglises, sont ou seront appelés à élaborer des stratégies de développement à court, moyen et long terme.

ISBN : 978-2-8309-1425-2

>> Bon de commande de l'ouvrage

Roland J. Campiche, La religion visible. Pratiques et croyances en Suisse, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, coll. "Le savoir suisse", 2010.

La religion en Europe ne s’est pas effondrée dans les ardeurs consommatrices des Trente glorieuses. Elle a profondément changé. Son pôle institutionnel, représenté par les Eglises catholique romaine et réformée, a été marginalisé mais n’a pas laissé la place vide. Mort de Dieu? Nullement, selon les enquêtes qui, de 1962 à nos jours, révèlent l’évolution des pratiques et croyances. En Suisse une forte majorité des personnes interrogées continue à se référer à une tradition religieuse. Ce chiffre se réduit de moitié si l’on considère la tradition chrétienne. C’est un rejet du «prêt-à-croire». Seul un quart de la population affirme une certitude religieuse absolue, mais rares sont ceux qui disent: je ne crois pas en Dieu. Le doute, la recherche ou la gestion des différences sont entrés dans le «logiciel religieux» des familles, souvent recomposées ou mixtes, mais qui continuent d’assurer la transmission. De quelles valeurs? De quelle foi? L’auteur, l’un des pionniers de la sociologie des religions, répond avec références, nuances et réflexions à une question abrupte: que croient les Suisses?

>> Page de l'éditeur

>> Lien vers la vidéo

Pierre-Yves Brandt (ed.), Des enfants dessinent Dieu. Oiseaux, mangas, soleils et couleurs..., Genève, Labor et Fides, 2010

 

Comment les enfants s’imaginent-ils Dieu ? En homme ou en femme ? En ange traditionnel ou en super héros ? La réponse se trouve dans leurs dessins « Quand je te dis Dieu, qu’imagines-tu ? Peux-tu le dessiner ? ». C’est la consigne qu’ont reçue des centaines d’enfants âgés de 7 à 14 ans répartis entre la Suisse, le Japon et la Russie. Ces élèves de classes d’écoles publiques ou suivant un enseignement religieux se sont tous mis à la tâche, crayons de couleurs et feuille de papier en main. 600 dessins ont été récoltés dont 172 font ici l’objet d’une publication. Pour favoriser une compréhension large de la vision de Dieu chez l’enfant, leurs dessins se succèdent selon un ordre thématique.
Les petits Japonais, Suisses et Russes utilisent le soleil, l’oiseau, l’abstraction, l’anthropomorphisme ou la colère pour représenter l’absolu. Chaque dessin est reproduit sur une page, accompagné par ce que dit l’enfant de sa représentation et par une brève interprétation du psychologue des religions. Un livre pour inciter les enfants à dessiner et découvrir le divin et montrer aux adultes la fraîcheur de jeunes regards portés sur Dieu.

>> Page de l'éditeur

>> Ecouter l'intervention de Claude-Alexandre Fournier (RTS)

Pierre-Yves Brandt, Judith Czellàr, Dominique Desbiez-Piat, Helga Kilcher-Hagedorn, James Reymond, Jacques Vonèche, Des signes et des ordres. Hommage à Christiane Gillièreon Paléologue, Genève, Labor et Fides, 2010.

L’ouvrage que voici réunit des contributions de psychologues, psycholinguistes, logiciens et mathématiciens. Un intérêt commun les réunit : l’utilisation des signes, que ce soit pour noter, décrire, ou pour modéliser. Plusieurs travaux adoptent une approche développementale, certains s’intéressant plus spécifiquement aux modalités de la croyance et de la certitude, de l’attribution du possible et du nécessaire. D’autres travaux traitent plutôt la question des méthodes adéquates pour rendre compte des compétences de raisonnement chez l’enfant et chez l’adulte. Les travaux de Christiane Gillièron, professeure de méthodologie à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, constituent un point de rencontre entre ces textes qui, chacun à leur manière, lui rendent hommage.

>> Page de l'éditeur

Claude-Alexandre FournierS'engager dans la vie religieuse. Etude psychologique de 16 vocations monastiques, Genève: Labor et Fides, 2010

 

Seize moines et moniales se sont confiés à l’auteur dans le cadre d’une recherche menée sur l’identité. Aujourd’hui, la rupture avec son milieu ou les traditions obligent l’individu à justifier ses révolutions personnelles auprès d’instances très diverses. L’enracinement communautaire et familial ayant perdu de sa profondeur, la compréhension de soi de développe au gré de processus de plus en plus aléatoires. Dans ce contexte, le récit de vie permet d’explorer son identité, et de façon particulièrement favorable lorsque le religieux est à l’oeuvre dans un changement radical d’existence. A partir d’un travail minutieux relatif au statut des récits de vie, convoquant principalement la psychologie mais aussi la philosophie, Claude-Alexandre Fournier explore les apports de telles confidences pour la compréhension du rôle endossé par le religieux dans une construction de soi. Au-delà de la mise en évidence des ressorts d’une vocation, place de Dieu ou expériences spirituelles, cette recherche montre que raconter sa vie permet d’en dévoiler des dimensions cachées.

>> Page de l'éditeur

Jörg Stolz et Edmée BallifDie Zukunft der Reformierten. Gesellschaftliche Megatrends – kirchliche Reaktionen, Zürich, TVZ, 2010

 

Die Situation der reformierten Kirchen in der Schweiz hat sich dramatisch verändert. Aufgrund von mehr als 50 Experteninterviews und der Analyse der verfügbaren wissenschaftlichen und kircheninternen Studien zeigen Jörg Stolz und Edmée Ballif, welche Auswirkungen die gesellschaftlichen Megatrends auf die Kantonalkirchen haben und wie unterschiedlich die Kirchen darauf reagieren. Insbesondere beschreiben sie erfolgreiche neue Gottesdienstformen, Öffentlichkeitsstrategien und Führungsmodelle, die in verschiedenen Gemeinden und Kirchen entstanden sind. Ein Buch für alle, die sich für die Zukunft der Religion und der Kirchen in der modernen Gesellschaft interessieren, ein Muss für kirchliche Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter sowie kirchliche Entscheidungsträgerinnen und Entscheidungsträger.

ISBN : 978-3-290-17556-6

>> Page de l'éditeur

Ivan Sainsaulieu, Monika Salzbrunn, Laurent Amiotte-Suchet (dir.)Faire communauté en société, Dynamique des appartenances collectives, Presses universitaires de Rennes, 2010

Tension fondamentale de la sociologie, la relation entre communauté et société demeure au centre de la réflexion théorique contemporaine.

La synthèse des débats francophones (marqués par l’historicisme), germanophones (les notions de «Gemeinschaft/Gesellschaft» de Tönnies, Weber, Luhmann), anglophones (les «community studies») et italophones (Roberto Esposito) constitue l’un des points forts du présent ouvrage. Celui-ci donne également une place importante aux études empiriques qui, à partir de terrains variés, permettent d’illustrer la diversité des formes sociales communautaires.

>> Page de l'éditeur

>> Bon de commande

Mallory Schneuwly Purdie, Matteo Gianni et Magali Jenny (dir.) Musulmans d'aujourd'hui. Identités plurielles en Suisse, Genève : Labor et Fides, 2010.

 

Les musulmans en Suisse représentent désormais la troisième communauté religieuse la plus importante du pays, derrière les confessions catholiques et protestantes. Même si seul 4 % de la population helvétique se réclame de l’islam, le débat public sur son intégration dépasse largement la proportion de cette statistique. Depuis le 11 septembre 2001, à l’image de ce qui se passe ailleurs, l’identité musulmane en Suisse soulève questions et polémiques, traduites aujourd’hui par le référendum programmé le 26 novembre 2009 demandant d’inscrire dans la Constitution l’interdiction d’ériger des minarets. Mais qui sont réellement les musulmans de Suisse ?

Pour la première fois, un ouvrage scientifique amène des réponses factuelles et interprétatives Dans un premier temps, il évoque la manière dont les musulmans sont traités dans les médias et des réflexions sur les mécanismes d’intégration mis en place depuis une dizaine d’années. Les musulmans de Suisse doivent-ils s’adapter à la culture ambiante ou participer à sa définition ? En mettant en évidence les trajectoires de femmes musulmanes émigrées ou nées en Suisse, trois chercheurs restituent par ailleurs toute la complexité d’une inscription dans la société d’où il ressort de façon générale que la citoyenneté du musulman suisse lui importe davantage que son appartenance religieuse. 

>> Page de l'éditeur

Martin Baumann et Jörg Stolz (dir.) La nouvelle Suisse religieuse: risques et chances de sa diversité, Genève : Labor et Fides, 2009.

 

La Suisse est un pays de plus en plus multireligieux. A côté des églises chrétiennes traditionnalles s'élèvent aujourd'hui des mosquées, des synagogues, des centres bouddhistes et bien d'autres lieux dévolus à une pluralité d'autres systèmes de croyance. Le fondamentalisme, l'ésotérisme et les thérapies spirituelles ont la cote. Les manières de croire en Suisse deviennent par ailleurs de plus en plus individuelles.

Ces développements créent des risques, mais représnetent dans le même temps des chances pour la société, par exemple dans les domaines du droit, de la politique, de l'école, de la médecine ou des médias.

Dans cet ouvrage réunissant 20 chercheurs, un panormama complet des diverses religions pratiquées en Suisse est dressé. Il décrit le développement et les conséquemnces de la nouvelle pluralité religieuse en Suisse depuis 1950 jusqu'à nos jours. 

>> Page de l'éditeur

Pierre-Yves Brandt et Claude-Alexandre Fournier (dir.) La conversion religieuse. Analyses psychologiques, anthropologiques et sociologiques, Genève : Labor et Fides, 2009.

 

Un moment privilégié où se manifeste la fonction psychologique du religieux est celui des transformations identitaires parmi lesquelles la conversion occupe une place centrale. Si les études de la conversion ont été largement développées il y a un siècle, elles sont rares depuis lors, et cet ouvrage collectif sur le sujet vient donc à point nommer combler un manque. Appuyés sur des considérations théoriques et empiriques, les travaux des 13 spécialistes convoqués pour ce livre donnent une multitude de pistes à tous ceux qu’intéresse l’évolution contemporaine des mentalités religieuses. A partir d’exemple puisés auprès de jeunes chrétiens et musulmans belges et anglais, chez des convertis évangéliques
ou encore auprès de moines et moniales catholiques, le lecteur pourra mieux mesurer les éléments déclencheurs d’un attachement à une forme ou l’autre d’une religion. Hors de la sphère strictement occidentale, le bouddhisme et l’hindouisme font l’objet d’études qui montrent l’irréductibilité de modèles à des expressions
classiques ou attendues. Au final, des travaux passionnants sur des pratiques identitaires qui nous apprennent beaucoup sur la recomposition du religieux aujourd’hui. 

>> Page de l'éditeur

Jörg Stolz (dir.) Salvation Goods and Religious Markets. Theory and Applications, Bern: Peter Lang, 2008.

 

Cet ouvrage est le fruit d'une conférence internationale qui s'est tenue à Lausanne en avril 2005 sur le thème : "Biens de salut et marché religieux". A partir de leurs terrains respectifs, les nombreux spécialistes des faits religieux qui contribuent à cet ouvrage ont cherché à "tester" l'applicabilité des approches wébérienne, bourdieusienne ainsi que les théories du choix rationnel.

>> Page de l'éditeur

Zhargalma Dandarova et Darima Boudaraevna. Entretien avec une chamane sibérienne,  Genève : Labor et Fides, 2007.

 

La chamane sibérienne Darima Boudaraevna se livre ici dans un entretien exceptionnel, traduit du russe et du bouriate. Elle raconte son parcours et son initiation de chamane, ainsi que sa pratique du chamanisme au quotidien. Investie d’un rôle à la fois social, psychologique et spirituel, elle vient en aide à ceux qui s’adressent à elle, que ce soit pour l’achat d’une voiture, la guérison de proches ou la recherche d’une âme au seuil du royaume des morts. Les descriptions des perceptions de la chamane au cours des rituels et lors de ses voyages dans l’avenir et le passé sont saisissantes. Cet entretien, réalisé par Zhargalma Dandarova, est accompagné de textes situant le chamanisme sibérien dans son contexte et dans son rapport aux autres religions.

>> Page de l'éditeur

Nicole Durisch Gauthier, Ilario Rossi et Jörg Stolz (dir.) Quêtes de santé. Entre soins médicaux et guérisons spirituelles, Genève : Labor et Fides, 2007.

 

Une multitude d'offres de guérison se déploient aujourd'hui entre les deux pôles que sont la médecine et la religion. Ces thérapies, qu'elles soient de type pentecôtiste, néo-oriental ou du domaine de la médecine alternative, répondent à la quête de santé ainsi qu'à l'impératif de bien-être et d'épanouissement personnel propre à notre monde contemporain.
Cet ouvrage a pour but d'analyser les discours, les pratiques et les stratégies des "prestataires" de ces offres ainsi que des jeux de concurrences et de complémentarités auxquels ils se livrent. Anthropologues, historiens, médecins, juristes et sociologues apportent ici un regard croisé sur un marché où santé et spiritualité sont étroitement mêlés.

Sous la direction de Nicole Durisch Gauthier, Ilario Rossi et Jörg Stolz, avec la participation de Véronique Altagas, François Bellanger, Jean Benoist, Béatrice Despland, Nicole Durisch Gauthier, Bertrand Kiefer, Ilario Rossi, Thomas Sandoz et Jörg Stolz. 

>> Page de l'éditeur

Martin Baumann et Jörg Stolz (dir.) Eine Schweiz - viele Religionen. Risiken und Chancen des Zusammenlebens, Bielefeld: transcript-Verlag, 2007.

Die Schweiz hat sich von einem christlich geprägten in ein religiös plurales Land verwandelt. Neben etablierten christlichen Kirchen stehen heute Moscheen, Synagogen, buddhistische Zentren und Andachtsplätze vieler weiterer Religionen. Evangelikalismus, Esoterik und spirituelle Therapien boomen und die Glaubenswelten der Menschen werden immer individueller. Eine solche Situation birgt Chancen - aber auch Gefahren - in Erziehung, Medizin, Rechtsprechung, Politik und Medien. Dieses wissenschaftlich fundierte Buch informiert umfassend und leicht verständlich über die Entstehung und die Auswirkungen der neuen religiösen und spirituellen Vielfalt der Schweiz von 1950 an bis in die Gegenwart.

Martin Baumann (Dr. phil.) ist Professor für Religionswissenschaft an der Universität Luzern. Seine Forschungsschwerpunkte sind Hinduismus und Buddhismus im Westen, Globalisierung, Migration und Religionspluralismus. Jörg Stolz (Dr. phil) ist Professor für Religionssoziologie an der Universität Lausanne. Seine Forschungsschwerpunkte sind Säkularisierungstheorie, Evangelikalismus und Mixed Methods.

>> Présentation du livre "Eine Schweiz - viele Religionen"

>> Plus sur le livre "Eine Schweiz - viele Religionen"

Olivier Favre, Les Eglise évangéliques de Suisse. Origines et identités, Genève : Labor et Fides, 2006.

 

Selon certains chercheurs, le nombre d'évangéliques dans le monde dépasserait aujourd'hui le demi-millard. En Suisse, on compte à l'heure actuelle plus de 1500 Eglises et communautés évangéliques.
Si l'on connaissait jusqu'ici l'insistance sur la conversion personnelle et le zèle missionnaire déployé par ces protestants, on ne disposait pas de données sérieuses sur leur orientation politique, la nature de leur engagement social et encore moins de leur identité socioculturelle.
Ce livre lève le voile sur cette minorité religieuse parfois en proie aux clichés réducteurs; il permet d'en situer la progression à la lumière de la recomposition des croyances en général mais aussi de nouveaux courants pentecôtistes participant de la globalisation actuelle.
Sans nul doute, les résultats de l'enquête sociologique présentée ici éclaireront également d'un jour nouveau l'ensemble de la compréhension sur l'évangélisme en Suisse et ailleurs dans le monde.
Docteur ès sciences sociales et théologien, Olivier Favre est collaborateur scientifique à l'Observatoire des religions en Suisse de l'Université de Lausanne (ORS).

>> Page de l'éditeur

Social Compass, "Biens de salut et marchés religieux", n° 53(1), 1-125, mars 2006.

 

Numéro spécial sur les "Biens de saluts et les marchés religieux". Cette publication reprend les interventions du colloque sur les biens de salut organisé par l'ORS en 2005. Il contient les interventions de Joerg Stolz, Jean-Pierre Bastian, Steve Bruce, Maya Burger, Louis-Léon Christians, Jean-François Mayer, Enzo Pace, Varsilis Saroglou...


>> Page de l'éditeur

Campiche, Roland J. Les deux visages de la religion. Fascination et désenchantement, Genève: Labor et Fidès, 2004.

 

Durant les années 1960, la religion a vécu une révolution. Différents termes en ont rendu compte : sécularisation, privatisation, individualisation, ou encore recomposition. S'appuyant sur des observations recueillies durant la dernière décennie, ce livre de sociologie montre que le changement annoncé se traduit par une polarisation sur deux pôles distincts mais formant un continuum : la religion institutionnelle et la religion universelle. Dix ans après la parution de Croire en Suisse(s), on découvre ainsi que la religion évolue en articulant la culture locale à des standards universels comme par exemple les " droits humains ". Ressource personnelle pour affronter les moments difficiles de la vie, elle est aussi un moyen d'humaniser la société. Elle n'est donc pas qu'une "affaire privée".

>> Page de l'éditeur

Archives de sciences sociales des religions,  "Régulation de la religion par l'Etat : nouvelles perspectives ?", n° 121, janv.-mars 2003.

 

Cette publication rend compte du colloque international organisé du 13 au 15 décembre 1999 par l'ORS abordant le thême de la "Régulation de la religion par l'Etat : nouvelles perspectives ?"

L'ensemble des article de ce numéro peuvent être téléchargé en format pdf sur le site internet de la revue. Pour accéder au sommaire et consulter les articles, cliquer ici.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69227 00
Swiss University