Projets de recherche

Socialisation secondaire et intériorisation des normes de dopage en cyclisme sur route: le cas de la Belgique, la France et la Suisse - Projet financé par l'AMA de 2007 à 2010

Ce projet s'intéresse aux socialisations des jeunes cyclistes sur route dans la phase de la carrière où ils deviennent des espoirs nationaux. Pour certains, cela correspond au passage d'une structure sportive amateur de haut niveau vers une équipe professionnelle. Cette phase semble constituer au moment clé de la consommation de produits dopants. Ces espoirs sont exposés à un nouvel environnement et une nouvelle logique professionnelle s'impose à eux, avec ses espoirs de carrière et de profits et ses risques. Ils sont confrontés à de nouveaux groupes sociaux avec lesquels s'établit un système d'interactions. Avec le temps, ces groupes vont notamment inculquer aux jeunes coureurs de nouvelles normes en matière de santé, de fatigue, d'expériences, d'éthique et d'enraînement.

Il s'agit plus particulièrement d'observer les modes de socialisation des jeunes espoirs du cyclisme pour comprendre comment s'immiscent les pratiques de dopage dans les biographies des sportifs. Dans une optique de prévention, ce travail se propose d'étudier les effets de socialisation. Comme le souligne H. Becker (1985), la déviance est le fruit d'acte collectif. Il s'agit alors de comprendre comment, au contact de divers groupes encadrants (pairs, entraîneurs, dirigeants, médecins), les savoir-faire mais aussi les normes, les valeurs se construisent au cours de la phase de socialisaiton professionnelle. Il est important de comprendre les effets des interactions entre ces groupes et le jeune espoir. Cett socialisation semble correspondre à l'inculcation d'une culture cycliste qu'il s'agire de décrire en prenant en compte deux formes de transmission des normes : une explicite, à certains moments de la journée. où sont abbordées les techniques de course, les tactiques, les modes d'entraînement et une implicie, pendant laquelle sont diffusées des valeurs qui conduisent le sportif à faire le choix du dopage.

Dans le cas du dopage, nous nous intéresserons notamment aux normes de santé, d'éthique, aux conceptions de la pratique sportive en adéquation avec le suivi médical pendant la phase amateur puis néo-professionnelle. La formation, ou transformation, de ces représentations sera appréhendée à travers les interactions entre coureurs et encadrement lors des différents moments de leur quotidien. Il s'agira également d'étudier le cadre social de ces interactions. A partir des récits de vie collectés, nous essayerons de déterminer les moments où les choix s'opérent et nous y analyserons les conduites.

L'acquisition des représentations associées au dopage est le produit du double mouvement de l'action sociale des individus et des effets des structures organsiationnelles et institutionnelles. En conséquence, nous nous intéresserons également à l'influence des différents dispositifs tels que la famille, l'école, le clubla structure médicale, la fédération nationale, sur les représentations des coureurs. Cette étude reposera sur une analyse comparée des cyclistes belges, français et suisses.

TOP ^

L'Equipe de chercheurs

L'Equipe de chercheurs

Fabien Ohl
Professeur ordinaire et directeur de l'Insitut des Sciences du Sport de l'Université de Lausanne

Nicolas Bancel
Maître d'enseignement et de Recherche à l'Insitut des Sciences du Sport de l'Université de Lausanne

Christophe Brissonneau
Docteur en STAPS, Professeur agrégé, Laboratoire "Sport et culture" - Université Paris X Nanterre

Michaël Dantinne
Docteur en criminoloie, Chargé de cours-adjoint - Université de Liège

Jacques Defrance
Professeur des Universités, Laboratoire "Sport et culture" - Université Parix X Nanterre

André Lemaître
Docteur en criminologie, Chargé de cours - Université de Liège

Vanessa Lentillon
Docteur en STPAS, Assistante/chargée de cours à Institut des Sciences du Sport de l'Université de Lausanne


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 98  -  Fax  +41 21 692 32 93