Zouggari Najate

Une ethnographie multi-située des ébénistes et menuisiers de Suisse Romande

Cette recherche se propose d'explorer l'incorporation, la ritualisation et la perpétuation des gestes professionnels dans deux groupes professionnels voisins : les ébénistes et les menuisiers. L'observation participante ainsi que l'observation située des interactions, notamment dans les ateliers et salles de classe où s’articule la double transmission de la culture scolaire et de la culture professionnelle, doit permettre d'élucider les différentes modalités d'apprentissages corporels. Des entretiens avec les apprentis et avec leurs enseignants, praticiens chargés de la transmission des savoirs professionnels et des dispositions requises par le métier, permettront de compléter l'ethnographie. Les entretiens (et récits de vie) porteront sur les trajectoires des ébénistes et des menuisiers romands, sur leurs conceptions et attentes face à deux métiers du bois, distincts mais parfois confondus. L’enquête de terrain prendra place en Suisse Romande - plus particulièrement dans les Cantons de Vaud, Fribourg et Genève.


Le premier axe de la recherche consiste à investiguer l'apprentissage, la socialisation de l'apprenti et les modalités d'incorporation dans ce contexte social et institutionnel spécifique. L'apprentissage, en Suisse, prend deux formes selon la voie choisie : duale (un seul jour à l'école + quatre jours en formation en entreprise) et en école à temps plein. L'approche comparative entre les trois cantons mentionnés plus haut permet de voir la transmission du métier dans un espace fortement scolarisé (comme à Genève, où les menuisiers et ébénistes sont formés à l'école) ou faiblement scolarisé (comme à Fribourg où la formation est proposée dans la seule voie duale). Enfin, le canton de Vaud - qui offre un terrain pivot pour cette recherche - comprend une formation à ces métiers dans les deux voies existantes.


Le deuxième axe de la recherche s'intéresse plus largement aux deux métiers, à l'homogénéité au sein de ces groupes professionnels et à leurs relations (luttes pour la distinction). Dans une démarche ethnographique, il s'agira en somme d'investiguer le rapport de ces deux métiers à une même matière bois afin d’observer, notamment à travers la composition des normes de genre (masculinités) et l'usage des outils, les différents processus d'incorporation. Mais cette investigation serait incomplète si elle ne prenait pas en considération l'histoire de ces métiers et de leur inscription en Suisse Romande ainsi que les différentes formes de salariat qu'ils produisent.

Partagez:
Geopolis 5109 - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 32 10