Mombelli Chiara

Titre de la thèse

Liberté des employeurs et maintien en emploi des personnes à capacité de travail réduite. Le cas de la 5ème révision de l'AI.

Résumé

La thèse analyse une expérience cantonale de construction d'un champ d'intervention spécialisé dans le maintien en emploi et la réinsertion professionnelle des personnes atteintes d’un cancer. Ce champ d'intervention prend la forme d'une plateforme interinstitutionnelle réunissant les principaux intervenants publics et privés du réseau socio-sanitaire du canton de Fribourg (assurance invalidité, employeurs, Ligue contre le cancer, médecins).
Cette plateforme constitue un lieu d’observation privilégié des modalités de l'articulation entre des champs institutionnels, professionnels et disciplinaires pluriels. A partir de cet ancrage empirique, la thèse appréhende l'action publique en train de se faire, en analysant les processus de construction de sens relatifs à la définition des publics cibles, des dispositifs d'intervention et des configurations des rôles des intervenants dans des contextes institutionnels et symboliques mouvants.
En combinant différentes approches interprétatives et constructivistes du social, la thèse appréhende la plateforme elle-même ainsi que les pratiques produites en son sein non pas comme des réponses « naturelles » formulées à partir de visions univoques des enjeux susmentionnés, mais comme le produit de rapports de force entre des visions du monde institutionnelles, professionnelles et disciplinaires engagées dans des opérations de légitimation de valeurs, normes, représentations, principes d’action et distribution de ressources structurant l’intervention auprès des personnes atteintes d’un cancer.
La thèse se structure autour de trois axes : un premier axe interroge cette plateforme en tant que modalité spécifique de formulation et de mise en œuvre des politiques sociales et sanitaires en Suisse. Un deuxième axe interroge le sens de la plateforme du point de vue de l’organisation du réseau des intervenants et de sa contribution à la création d’un champ d’intervention sui generis, caractérisé par des savoirs, des rôles professionnels, des champs d’activités et des instruments qui lui sont propres. Le troisième axe interroge le sens des discours et des pratiques produites dans la plateforme au regard des conceptions de l’(in)employabilité des personnes atteintes d’un cancer.
La thèse s'inscrit dans une démarche de recherche-action et s'appuie sur une enquête empirique de la durée de deux ans combinant les méthodologies de l'observation participante, des entretiens et de l'analyse documentaire.
 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 10  -  Fax +41 692 32 15
Swiss University