Michela Canevascini

Titre de la thèse

La prévision du suicide : du tabou à la psychologisation

Directeur

Ilario Rossi

Résumé

L’objectif de ce projet est d’étudier le rapport au suicide dans le contexte vaudois à travers l’analyse des discours et des pratiques touchant à la prévention du suicide.
Longtemps marqué par le tabou (en actes et en paroles), le suicide apparaît aujourd’hui comme un sujet de plus en plus discuté tant au niveau académique qu’au niveau de la santé publique et des médias. La mise en place d’un programme de prévention du suicide dans le canton Vaud est ainsi révélatrice de cette « fin du tabou » entourant le suicide et se caractérise par une place importante accordée à l’approche psychiatrique. Cette approche revêt d’ailleurs une place prépondérante au sein de la suicidologie, discipline à visée interdisciplinaire s’intéressant à la compréhension du phénomène suicidaire et à sa prévention.
L’approche socio-anthropologique appréhende ainsi le phénomène suicidaire comme lieu de convergence entre social, culturel et individuel. Il ne s’agit pas de nier la pertinence de l’approche psychiatrique/psychologique dans l’explication et dans la prise en charge des comportements suicidaires, mais d’étudier la prépondérance de cette approche comme étant révélatrice d’une certaine manière de se rapporter au suicide, caractéristique de cette époque. Parler en termes de psychologisation du suicide revient ainsi, d’une part, à discuter d’une opposition disciplinaire qui interroge la pertinence d’une socio-anthropologie du suicide et de promouvoir le développement d’une approche interdisciplinaire de la question. D’autre part la psychologisation renvoie à un changement concernant la manière d’appréhender la réalité et à un changement de la réalité elle-même, utilisant l’individu comme paradigme de référence dans la production de la société et dans la manière d’agir en son sein.
L’orientation théorique choisie se situe entre l’approche critique et l’approche interprétative, tout en prêtant une attention particulière aux retombées qu’une telle recherche peut avoir dans la réalité en général et dans la prévention du suicide en particulier.
Cette recherche se propose ainsi d’interroger les intervenants et les décideurs actifs, à différents niveaux, dans la prévention du suicide dans le canton de Vaud afin de déceler leurs savoirs et leurs pratiques autour du suicide. Le terrain de recherche se fera à partir des structures cantonales s’intéressant à la prévention du suicide (Département de Psychiatrie du CHUV, Service de la Santé Publique du canton de Vaud). Une place importante sera d’autre part donnée au public potentiel de ces interventions, à savoir les personnes ayant des comportements suicidaires. Afin d’éviter que l’entretien puisse compromettre la stabilité psychique des interviewés, au moins trois ans doivent s’être écoulés depuis la tentative de suicide. L’analyse de leur expérience de vie constituera ainsi la base sur laquelle étudier les dynamiques liant le vécu individuel au contexte social et culturel (en termes d’étiologie et de prise en charge). Les outils méthodologiques utilisés sont l’entretien semi-directif et l’observation participante (lors de conférences, formations, réunions d’équipes,…). Une vingtaine d’entretiens seront effectués avec des professionnels et une trentaine avec des personnes ayant eu des comportements suicidaires.
 


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 10  -  Fax  +41 692 32 15