André Schnyder

schnyder.jpg

 > 1947 Naissance

 > 1999 Professeur associé à la Faculté des lettres

André Schnyder nommé professeur honoraire de la Faculté des lettres

André Schnyder est né en 1947 à Berne où, après avoir étudié notamment l’allemand et le grec, il soutient en 1975 sa thèse sur Biterolf und Dietleib, épopée héroïque allemande du XIIIème siècle. En 1982, il soutient sa thèse d’habilitation sur les confréries spirituelles allemandes du Moyen-Âge tardif. Il va ensuite enseigner la littérature allemande médiévale à Genève et, comme professeur associé, à Berne. Son champ d’intérêts et de recherche s’élargit vite :

  • la réception du Moyen-Âge dans la culture moderne et contemporaine ;
  • la chasse aux sorciers et sorcières en Allemagne – sujet de son premier projet financé par le FNS et domaine si lausannois qu’on ne s’étonne pas qu’il aille terminer sa quête aux bords du Léman ;
  • le discours médiéval et post-médiéval sur les genres (aussi bien les genres littéraires que les genres humains - Geschlechterdiskurs) ;
  • le geistliches Tagelied, occupation religieuse d’un genre profane voire érotique, sera le sujet de son deuxième projet FNS, commencé à Berne et terminé à Lausanne.

En 1999, il reprend en tant que professeur associé à 50% la chaire partielle de langue et littérature allemandes médiévales de Walter Lenschen à Lausanne, ancien germaniste médiéviste et fondateur du Centre de traduction littéraire à l’UNIL. Cette chaire restera occupée par le professeur Schnyder jusqu’à sa retraite en été 2013, en combinaison avec une deuxième chaire partielle homologue à l’Université de Berne. Etant déjà, au moment de sa nomination, un médiéviste de renom international, c’est à Lausanne que le professeur Schnyder va initier, soutenu par ses assistantes diplômées et quelques étudiantes engagées, son chef-d’œuvre : le grand projet, cette fois-ci si « bernois », de l’édition, traduction et analyse de la Mélusine allemande, ou plutôt bernoise depuis la version de Thüring de Ringoltingen. C’est son troisième grand projet FNS qui est en même temps son premier grand projet international en collaboration notamment avec l’Université d’Erlangen. Dans le contexte de ce projet, Lausanne est devenu un des centres, voire le centre de la recherche sur le roman en prose et en lettres imprimées allemand. Eulenspiegel trifft Melusine fut un grand congrès international qu’il a initié et co-organisé à Lausanne en 2008.

Les membres de la Section d’allemand mais aussi de la Section de français médiéval et du Groupe Anthropos "Culture et communication au seuil des temps modernes" vont se souvenir d’André Schnyder comme d’un collègue compétent prêt à la collaboration dans l’enseignement et dans la recherche (projets de recherche - NCCR, Sinergia -, organisation de colloques et publications communs). Son côté burgonde et bon vivant (impliquant la région d’origine de la Mélusine) resta caché à tous ceux qui auraient tenté de lui proposer un Arbeitsessen. Pour les étudiants, André Schnyder fut le prof le plus strict de la section concernant les règlements et leur interprétation. En revanche, si l’on acceptait ses demandes, il montrait très clairement sa satisfaction et parfois la transformait en poste d’assistant étudiant pour un de ses multiples projets.

Suivez nous:          
Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 78
Fax +41 21 692 29 05