Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Faculté des lettres > Recherche - Publications > Publications à la Une > Linguistique, Informatique, Méthodes Mathématiques

Linguistique, Informatique, Méthodes Mathématiques

BURGER Marcel, MERMINOD Gilles (dir.), L'expertise dans les discours de la santé. Du cabinet médical aux arènes publiques, Cahiers de l’ILSL 42, Lausanne, 2015, 181 pages

Burger-1.jpg

ISSN 1019 9446

Ce numéro des Cahiers de l’ILSL traite de l’expertise dans les domaines de la santé et de son émergence dans et par le discours. Le numéro centre l’attention sur trois « lieux » : le cabinet médical, l’hôpital et l’espace public. De ce fait, on envisage les discours de l’expertise en santé relativement à trois cadres d’émergence – la communication privée, la communication organisationnelle et la communication publique ¬– qui se caractérisent par des dispositifs et des finalités différenciés.

La pertinence d’associer dans un même numéro thématique des terrains d’observation aussi différents repose sur l’hypothèse suivante : malgré l’inscription des discours analysés dans une diversité de contextes, les pratiques langagières de la santé s’articulent les unes aux autres et manifestent une relation de dépendance mutuelle. Plus précisément, les discours de santé sont le fait d’acteurs qui « traversent » et fréquentent plusieurs des cadres d’activité desquels ces discours émergent. Faisant le pari de la perméabilité de ces cadres d’activité, le numéro cherche à saisir les discours de santé dans toute l’épaisseur des pratiques qui les instituent et qui les composent. Autrement dit, on part de l’idée que c’est précisément la pluralité et la combinaison des pratiques professionnelles et sociales desquelles sont issus les discours de santé qui expliquent et éclairent au moins en partie leur spécificité.

Pour contribuer à cette réflexion, tous les contributeurs ont observé les pratiques langagières en considérant les données dans leur dimension interactionnelle, qu’elle soit effective ou représentée, située ou généralisée, localisée ou globalisée. Par ce regard à la fois croisé et transversal, se dessine, à la lecture du volume, une complémentarité des approches selon les lieux d’observation et les axes de questionnement utilisés.

TOP ^

PAHUD Stéphanie, LANORMALITÉ, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, 2015, 336 pages

Pahud.jpg

ISBN 978-3-319-20663-9

Qui ne s'est jamais demandé comment trouver la «bonne» place dans un monde aussi normé que le nôtre ? Qui ne s'est jamais demandé s'il était «comme il faut» ou «comme les autres», en d'autres termes, «normal»? Dans LANORMALITÉ, Stephanie Pahud analyse les rapports entre normes, discours et identité. L'essai fait dialoguer de nombreuses voix. Plusieurs linguistes, un sociologue, un chercheur en neurosciences cognitives, un artiste, un avocat et un médecin y synthétisent leur conception des normes. Une trentaine de personnalités y questionnent par ailleurs leur propre normalité.

TOP ^

VELMEZOVA Ekaterina, KULL Kalevi, COWLEY Stephen J. (dir.), Biosemiotic Perspectives on Language and Linguistics, New York, Springer, 2015

Velmezova-2.jpg

ISBN 978-3-319-20663-9

Works composed at the intersection of linguistics and biosemiotics (interdisciplinarity). Researches about the possibility to apply linguistic methods to resolve biosemiotic problems. Contributions on little known aspects of the history of linguistics and biosemiotics.

The first international volume on the topic of biosemiotics and linguistics. It aims to establish a new relationship between linguistics and biology as based on shared semiotic foundation.

TOP ^

GRADOUX Xavier, JACQUIN Jérôme, MERMINOD Gilles, Agir dans la diversité des langues. Mélanges en l'honneur d'Anne-Claude Berthoud, Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, 2015, 344 pages

Gradoux.jpg

ISBN 9782807300286

Le présent volume souhaite rendre hommage à Anne-Claude Berthoud et à sa carrière marquée par ce qui constitue à la fois un objet de recherche et une ambition : agir dans la diversité des langues.

Professeure honoraire de l’Université de Lausanne, Anne-Claude Berthoud a été responsable des chaires de linguistique générale et appliquée à partir de 1982. Son parcours scientifique et académique, caractérisé par une implication généreuse dans l’enseignement de la pragmatique et de l'acquisition des langues et par le dynamisme des recherches conduites, met au cœur de la réflexion la force agissante du langage, conjuguée en trois orientations complémentaires : agir en termes d’opérations énonciatives, agir de façon située dans l’interaction verbale et agir de façon plus globale dans les institutions sociales. Chez Anne-Claude Berthoud, ce paradigme de l'action est toujours doublé d'un intérêt pour la diversité des langues dont la comparaison permet de dégager le fonctionnement du langage en général.

Retraçant un parcours scientifique singulier, cet ouvrage témoigne des évolutions de la linguistique de ces quarante dernières années, marquée par une prise en compte croissante du contexte et de l’usage du langage à des fins communicatives. Les chapitres de ce volume d’hommage, rédigés par des chercheurs d’horizons différents, abordent tant des problèmes de théorie et de description linguistiques (référence, rapports entre langue, communication et interaction) que des questions liées à la diversité des langues (acquisition, plurilinguisme et politique linguistique). Ils offrent ainsi un éclairage pertinent sur la recherche actuelle en linguistique.

TOP ^

BERTHOUD Anne-Claude, BURGER Marcel (dir), Repenser le rôle des pratiques langagières dans la constitution des espaces sociaux contemporains, Bruxelles, De Boeck, coll. Champs linguistiques, 2014, 208 pages.

BerthoudBurger.jpg

ISBN 9782801117347

Comment et pourquoi les chercheurs en sciences du langage rencontrent-ils les acteurs des champs pratiques : les médias, l’éducation, l’économie, la santé ? Et pour quels enjeux ?

La linguistique impliquée représente dans le champ une nouvelle posture qui se donne pour objectif de répondre en partie à ce questionnement. Partant du postulat que les pratiques langagières servent tout à la fois à révéler et à construire des espaces sociaux, la linguistique impliquée considère la dynamique des espaces sociaux contemporains « en tension » souvent délicate pour les acteurs de terrain. Par exemple, comment concilier la réalité plurilingue des pratiques de l’économie en entreprise ou de la recherche scientifique tout en satisfaisant l’exigence de monolinguisme souvent imposée par le biais de la lingua franca que représente l’anglais ? Ou comment faire coïncider dans le domaine des médias un ancrage, une audience et des enjeux régionaux avec des exigences transnationales et globalisées ?

En neuf contributions, des linguistes spécialistes de l’analyse des pratiques langagières proposent un regard innovant sur le rôle du langage dans la constitution des espaces sociaux contemporains en considérant des situations institutionnelles et professionnelles variées : milieux journalistique, économique, scientifique, médical, de l’éducation ou de la formation professionnelle.

Le livre s’adresse particulièrement aux chercheurs et enseignants en sciences du langage et de la communication. Par la réflexion sur le rôle régulateur de tension des pratiques langagières, il intéressera également les formateurs professionnels.

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
facebook instagram youtube twitter itunes 
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 78  -  Fax +41 21 692 29 05
Swiss University