Vous êtes ici: UNIL > Faculté des lettres > Recherche - Publications > A la Une > Publications > Linguistique, Informatique, Méthodes Mathématiques

Linguistique, Informatique, Méthodes Mathématiques

CASTILLO LLUCH Mónica et SAEZ RIVERA Daniel (dirs), « Paisajes lingüísticos en el mundo hispánico », Revista Internacional de Lingüística Iberoamericana (RILI), 2013/21, 212 pages.

ISSN 1579-9425-21

Sección temática: Paisajes lingüísticos en el mundo hispánico

  • Mónica Castillo Lluch/Daniel Sáez Rivera: Introducción
  • Jokin Aiestaran/Jasone Cenoz/Durk Gorter: Perspectivas del País Vasco: el paisaje lingüístico en Donostia-San Sebastián
  • Xosé Luís Regueira/Miguel López Docampo/Matthew Wellings: El paisaje lingüístico en Galicia
  • Llorenç Comajoan Colomé: El paisaje lingüístico en Cataluña: caracterización y percepciones del paisaje visual y auditivo en una avenida comercial de Barcelona
  • Adil Moustaoui Srhir: Nueva economía y dinámicas de cambio sociolingüístico en el paisaje lingüístico de Madrid: el caso del árabe
  • José Manuel Franco Rodríguez: An Alternative Reading of the Linguistic Landscape: The Case of Almería
  • Ofelia García/Ivana Espinet/Lorena Hernández: Las paredes hablan en El Barrio: Mestizo signs and semiosis

TOP ^

JEANNERET, Thérèse, PAHUD, Stéphanie (éds), Se vivre entre les langues. Approches discursives et didactiques de la biographie langagière, Neuchâtel, Arttesia, 2013, 188 pages.

Cet ouvrage prolonge une journée d’études consacrée à l’exploitation didactique de la biographie langagière organisée au sein de l’Ecole de français langue étrangère (EFLE) de l’Université de Lausanne en avril 2010. Il regroupe des contributions thématisant la notion de biographie langagière définie comme un discours qui engage le sujet dans une réflexion sur son apprentissage, les motifs qui l’ont amené à l’initier et à le poursuivre, les accès à langue cible qu’il s’aménage, les objectifs qu’il poursuit, les représentations du fonctionnement de la langue qu’il se construit, etc. La biographie langagière peut prendre une forme orale comme écrite, monologale ou interactionnelle.

Les thèmes de la biographie langagière portent sur l’ensemble des langues connues ou apprises. Elles entendent favoriser chez l’apprenant-e une prise de conscience de la synergie et de la complémentarité entre ses connaissances et ses savoir-faire dans ces dernières, même si dans cet ouvrage, c’est sur le français que se cristallise l’attention. Ainsi l’horizon relève-t-il bien de la construction d’un plurilinguisme au sein duquel le français n’exerce que contextuellement une place prépondérante, puisque les sujets sont en séjour (plus ou moins long) en pays francophone. La pratique réflexive engagée dans la biographie langagière relève d’un travail de conscientisation analysé avec soin par les auteur-e-s de cet ouvrage.

Vers le site de l'éditeur.

TOP ^

MAHMOUDIAN Mortéza (dir.), « La linguistique aujourd’hui. Fondements et domaines », La linguistique, vol. 49, fasc. 1, Paris, PUF, 2013, 204 pages.

Vers le site de la revue.

TOP ^

PRIKHODKINE Alexei et XANTHOS Aris (éd.), « Mélanges offerts en hommage à Remi Jolivet », Cahiers de l’ILSL, n° 36, 2013, 253 pages.

Visant à donner un aperçu de la richesse de l’horizon scientifique de Remi Jolivet, ce volume réunit les contributions de ses anciens doctorants et de linguistes avec lesquels il a collaboré à Lausanne, Niamey et Tizi-Ouzou. La plupart de ces articles s'inscrivent quelque part sur le continuum entre linguistique théorique et linguistique expérimentale. La linguistique telle que pratiquée et enseignée par Remi Jolivet est, quant à elle, tout à la fois théorique et expérimentale, chaque terme prenant son sens dans sa relation avec l'autre. C'est selon nous ce qui caractérise l'empreinte dont il a marqué la section de linguistique de l'Unil depuis sa création jusqu'à sa fusion, en 2013, avec la section d'informatique et méthodes mathématiques, pour former la nouvelle section des sciences du langage et de l'information. A l'heure où elle négocie un tournant institutionnel important, nous formons le vœu que la linguistique lausannoise sache faire perdurer l'héritage intellectuel de Remi Jolivet comme l'une de ses particularités propres.

TOP ^

BURGER Marcel (éd.), « ‭Identités en confrontation dans les médias », Cahiers de l'ILSL 32, 2012, 251 pages.

Ce numéro des Cahiers de l'Institut de linguistique et des sciences du langage a pour thème la construction discursive des identités dans les médias. On y centre l'attention sur les identités en conflit ou en confrontation  et plus précisément sur les stratégies mises en oeuvre pour disqualifier l'autre ou celles qui consistent pour les médias à mettre en scène et gérer le conflit. Ainsi, des contextes médiatiques favorisant la confrontation sont privilégies : des débats politique ou de société, des talk shows télévisés mais aussi des entretiens de personnalité. Les douze études de cas proposées constituent la version remaniée de travaux particulièrement aboutis d'étudiants des cursus du Master en sciences du langage et de la communication, du Master de français ainsi que du programme de spécialisation en Analyse des discours et de la communication publics.

TOP ^

VELMEZOVA Ekaterina (éd.), Langue(s). Langage(s). Histoire(s), Cahiers de l'ILSL no 31, Lausanne, 2011.

 

Les travaux présentés dans ce recueil sont consacrés à l'histoire des idées linguistiques dans plusieurs pays (en Russie et en Tchécoslovaquie, en France et au Brésil...), à la méthodologie de l'enseignement universitaire, à la «redécouverte» des recherches des linguistes renommés (A. Meillet, S. Karcevski, V. Volochinov...).

Les auteurs de ces articles viennent de Suisse et de France, d'Estonie et du Brésil, de Russie, d'Italie et des États-Unis. Leur participation a contribué à la diversité thématique des sujets présentés dans ce volume.

Néanmoins, la thématique commune qui réunit toutes ces contributions reste toujours la même: il s'agit de l'histoire et de l'épistémologie des idées linguistiques. La diversité des sujets présentés dans ce livre reflète toute la richesse actuelle dans le domaine de l'histoire de la linguistique, partout dans le monde.

TOP ^

PRIKHODKINE Alexei, Dynamique normative du français en usage en Suisse romande. Enquête sociolinguistique dans les cantons de Vaud, Genève et Fribourg, Espaces discursifs, Paris, L'Harmattan, 2011, 342 pages.

ISBN 978-2-296-54132-0

Ce livre, issu d’une thèse de doctorat, porte sur l’étude des attitudes linguistiques des locuteurs envers la variation géographique et apporte un regard nouveau sur la dynamique du français parlé en Suisse romande. L’approche proposée s’articule autour de deux axes de réflexion. Le premier concerne les aspects socio-cognitifs de la variabilité des attitudes linguistiques : l’auteur montre que les catégories générales (par ex., accent, façon de parler), à partir desquelles la variation a souvent été observée, suscitent de la part des locuteurs des réponses formulées sur la base d’une partie seulement des variantes linguistiques régionales, celles relevant d’un contact de langues et présentant un déficit de prestige. Sur l’autre axe est développée une réflexion sur le lien entre les procédés identitaires et la langue. Considérant ceux-là comme non exclusifs et pouvant varier d’un élément linguistique à l’autre, l’auteur vise à dépasser une conception unifiante de la variété linguistique, qui suppose que l’emploi de tous les éléments composant l’idiome local soit régi par la même norme.

Combinant les approches directe et indirecte des attitudes linguistiques, l’étude a été menée auprès d’un échantillon de 100 individus structuré par plusieurs variables indépendantes. De manière générale, les résultats indiquent que la situation sociolinguistique en Suisse romande est caractérisée par une double dynamique normative : les locuteurs tendent à légitimer tout un pan de variantes lexicales endogènes (par ex., des innovations romandes) et à déprécier celles résultant d’un contact de langues (dialectismes et germanismes), leur préférant les items du français de France. Tout en expliquant pourquoi certaines ressources linguistiques sont plus susceptibles que d’autres de servir de fondement à la variété endogène légitime, l’auteur discute les facteurs sociaux contribuant à l’autonomisation du français en Suisse romande et propose de considérer celle-ci dans le cadre d’un processus plus large touchant plusieurs langues en Europe – la déstandardisation.

TOP ^

BERTHOUD Anne-Claude, GRADOUX Xavier et STEFFEN Gabriela (éds), Plurilinguismes et construction des savoirs, Cahiers de l'ILSL n° 30, Lausanne, 2011.

Les systèmes éducatifs et en particulier l'enseignement supérieur n'échappent pas à l'internationalisation et à la mobilité croissante de leurs acteurs. Qu'il soit recherché ou accidentel, ce brassage de personnes est source d'interactions plurilingues et interculturelles.

Et c'est à la question des effets du plurilinguisme sur les processus de construction et de transmission des connaissances que les auteurs de ce cahier proposent pistes de réflexion et réponses. Celles-ci sont fondées sur l'analyse fine de situations d'enseignement variant tant par leurs formats que par les disciplines enseignées et issues de diverses universités et hautes écoles en Suisse.

Les textes émanent de l'équipe de recherche Lausanne/Genève du projet européen DYLAN, «Dynamiques des langues et gestion de la diversité» (6e Programme-cadre européen) qui vient de s'achever et qui avait pour objectif de montrer en quoi et sous quelles conditions la diversité linguistique qui prévaut en Europe constitue un atout plutôt qu'un obstacle. Cet ouvrage participe au questionnement plus général de l'équilibre à trouver entre le recours à une langue unique (lingua franca) visant l'efficacité et l'économie d'une part et un plurilinguisme encourageant la différence et la profondeur conceptuelle de l'autre.

TOP ^

BURGER Marcel, JACQUIN Jérôme, MICHELI Raphaël (dir.), La parole politique en confrontation dans les médias, coll. Culture & Communication, Bruxelles, De Boeck, 2011, 228 pages.

 

9782804163723

Comment s’opère la confrontation entre les personnalités politiques dans les médias?

En neuf contributions, des analystes du discours et des sociologues spécialistes de la communication politique proposent un regard innovant sur les formes de la polémique dans l’espace médiatique contemporain.

Cet ouvrage se situe à la croisée de plusieurs intérêts:
- décrire l’activité de confrontation en prenant appui sur l’analyse d’événements médiatiques attestés;
- témoigner de l’importance centrale du langage dans les pratiques de confrontation et de médiatisation;
- rendre compte des enjeux personnels et identitaires de la confrontation pour le personnel politique;
- définir la responsabilité des médias dans l’élaboration de dispositifs favorisant ces affrontements.

Les contributions décrivent dans le détail le travail médiatique de configuration de l’activité polémique par l’étude de genres comme le débat et le talk-show et en tenant compte de contextes culturels variés (France, Belgique, Québec et Suisse).

Le livre s’adresse tout particulièrement aux chercheurs et enseignants en sciences du langage et en sciences de la communication politique et des médias. Par la réflexion mise en œuvre sur les pratiques des médias, il intéressera également les journalistes et les animateurs professionnels.

TOP ^

SERIOT Patrick (éd.), Russie, linguistique et philosophie, Cahiers de l'ILSL 29, Lausanne, 2011.

 

Les sciences humaines ne sont pas forcément ce qu'on croit en "Occident" tel pourrait être la leçon de ce recueil, qui rassemble des textes de plusieurs séminaires de troisième cycle, organisés par le CRECLECO (Centre de recherches en épistémologie comparée de la linguistique d'Europe centrale et orientale) de l'Université de lausanne.

L'orientation épistémologique est la marque des auteurs: il s'agissait, dans tous les cas, non pas de décrire des faits, mais de mettre en évidence des problématiques, des modes de construction d'un objet de connaissance, bref, nous cherchions tous à mettre en place une approche métadiscursive des textes qui constituaient nos corpus et nos centres d'intérêt.

Le résultat semble à la hauteur de cet enjeu méthodologique. Linguistes et philosophes se sont cette fois mis au travail ensemble pour avancer sur le chemin tortueux de l'exploration du discours des sciences humaines en Russie. Et, comme on pouvait, en fait, s'y attendre, les dites sciences humaines en Russie ne se sont pas avérées ni aussi semblables ni aussi étrangères à ce qu'on connaît en Europe occidentale sous ce nom.

TOP ^

«Polémiques médiatiques et journalistiques. Le discours polémique en question(s)», Marcel Burger et Ruth Amossy (dir.), Semen. Revue de sémio-linguistique des textes et discours 31, 2011, 204 pages.

 

ISBN 978-2-84867-321-9

L’objectif de ce numéro est de repenser et de problématiser la notion de «polémique» telle qu’elle ressort aujourd’hui des pratiques journalistiques et médiatiques les plus diverses, des articles d’opinion dans la presse quotidienne et des revues savantes à l’Internet, aux modes de communication des mouvements sociaux et jusqu’aux débats filmés ou à la production des informations télévisées.

Par une réflexion ancrée dans l’analyse du discours et les théories de l’argumentation, ce sont d’abord les définitions du discours polémique qui seront interrogées à partir de corpus qui en questionnent le bien fondé et les limites dans une perspective socio‐discursive. Comment délimiter le polémique, dans quelle mesure la violence en est‐elle une dimension intégrante, la parole qui autorise la négociation des points de vue peut‐elle en faire partie, quelle est la place qu’y occupe la rationalité ? Ces questions seront examinées dans une perspective fonctionnelle à partir d’une analyse fine du corpus.

Revue en ligne: http://semen.revues.org/9050

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 78  -  Fax  +41 21 692 29 05