Vous êtes iciUNIL > Centre en études genre LIEGE > Revue NQF > Ligne éditoriale

Ligne éditoriale

Nouvelles Questions Féministes, revue francophone internationale, diffuse des articles scientifiques dans les disciplines des sciences humaines et sociales examinant les processus sociaux à l’origine des inégalités et des discriminations de genre. Elle vise à améliorer et à diffuser les connaissances dans les études sur le genre ou études féministes par l’animation du débat scientifique et la circulation des savoirs dans ce champ de recherche, notamment en traduisant des articles de langue étrangère et en accueillant des textes concernant toutes les aires géographiques. Elle publie des recherches empiriques comme des réflexions théoriques. Elle privilégie les travaux qui analysent les effets structurels des rapports sociaux de sexe dans tous les domaines. Elle s’intéresse à tous les sujets sans exclusive : travail, éducation, justice, famille, sexualité, santé, mouvements sociaux, médias… Elle accorde une large place aux recherches qui étudient comment divers systèmes de hiérarchisation sociale contribuent à produire des configurations particulières du système de genre et s’inscrit en cela dans le sillage des études sur l’imbrication des rapports sociaux. Elle s’adresse à celles et ceux (pouvoirs publics, associations, étudiant·e·s, etc.) qui souhaitent transformer ces rapports sociaux et trouver les moyens intellectuels de construire l’égalité.

Le comité de rédaction (janvier 2013)

 
Historique de la revue

Nouvelles Questions Féministes est dotée depuis 2001 d’un comité de rédaction franco-suisse, placé sous la responsabilité de Christine Delphy (CNRS, Paris) et Patricia Roux (Université de Lausanne). Elle est désormais rattachée au Centre en études genre LIEGE de l’Université de Lausanne. Son comité compte près de 30 chercheuses et enseignantes. Elle a été fondée en 1981 par Simone de Beauvoir, Christine Delphy, Claude Hennequin et Emmanuèle de Lesseps, et fait suite à la revue Questions féministes créée en 1977 dans le sillage du Mouvement de libération des femmes. Elle est ainsi la plus ancienne revue francophone dans ce domaine. Elle a de ce fait largement contribué à structurer et à institutionnaliser les études sur le sexe social – le genre ; certains des articles publiés dans la revue sont devenus des références incontournables dans ce domaine de recherche. La perspective constructionniste – venue de la sociologie – et le refus de l’essentialisme, que la revue a développés depuis 1980, constituent désormais des dimensions intrinsèques au concept de genre.
 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 24
Swiss University