Vous êtes ici: UNIL > Centre en études genre LIEGE > Revue NQF > Parutions depuis 2002 > 2002 > Volume 21 No 3

Nouvelles Questions Féministes

Sommaire | Résumés/Abstracts | Communiqué de presse
 

Les répertoires du masculin

Volume 21 No 3 2002

Coordination du numéro : Séverine Rey, Hélène Martin, Ellen Hertz

 

 

Sommaire

Edito
Ellen Hertz, Hélène Martin, Séverine Rey
Composer avec l'égalité: re(ma)niements masculins

Grand Angle
Anne Attané
Identités plurielles des hommes mossi (Burkina Faso): entre autonomie et précarité
Martin Dufresne
Face aux conjoints agresseurs : la danse avec l'ours. Entrevue avec le psychologue québécois - Rudolf Rausch
Jean-Yves Pidoux
Male peine
Fenneke Reysoo
La construction sociale de la masculinité à Mexico
Léo Thiers-Vidal
De la masculinité à l'anti-masculinisme: penser les rapports sociaux de sexe à partir d'une position sociale oppressive

Champ libre
Ochy Curiel
La lutte politique des femmes face aux nouvelles formes de racisme. Vers une analyse de nos stratégies

Parcours
Maria Rosaria Spano
Une photographe sicilienne contre la mafia. Entretien avec Letizia Battaglia

Comptes rendus
Anne Lavanchy
Christine VERSCHUUR (textes réunis par). Quel genre d'homme ? Construction sociale de la masculinité, relations de genre et développement
Hélène Martin
Fatema MERNISSI. Le Harem et l'Occident.

Collectifs
Christian Anglada
Violence et Famille: Intervenir auprès d'hommes ayant recours à la violence

TOP ^

Résumés/Abstracts

ANNE ATTANE. Identités plurielles des hommes mossi (Burkina Faso): entre autonomie et précarité
Indicatrices et productrices des changements sociaux, les mutations des modalités de choix des conjoints permettent d'analyser les transformations qui affectent la construction de l'identité masculine dans les sociétés d'Afrique de l'Ouest. Dans cet article, la pluralité des identités masculines est mise en évidence à partir de l'exemple mossi au Burkina Faso. L'autrices montre comment les jeunes hommes, marqués par des valeurs d'autonomie économique et affective, aspirent à conquérir un statut d'adulte. Le mariage et la participation aux circuits des dons cérémoniels confèrent ce statut mais restent difficiles à obtenir sans le concours des aînés masculins. Du point de vue d'une analyse en termes de genre, l'article démontre que les hommes en tant qu'ensemble continuent d'exercer une certaine domination sur les femmes, malgré les reformulations des rapports de pouvoir entre eux.

Plural identities among Mossi men (Burkina Faso): between autonomy and economic dependence
This study takes changes in the ways in which marriage partners are chosen as a key indicator of the ways in which male identity is being transformed in West African societies today. The plurality of masculine identities is illustrated through an example from the Mossi in Burkina Faso. The author demonstrates how young men increasingly value economic and emotional independence in their quest for adult status. Marriage and participation in the circuit of ritual gift-giving grant this status, but remain difficult to engage in without the cooperation of elder lineage males. From the gender perspective, this article shows how changes in power relations between men do little to alter the favorable balance of power that men as a group enjoy over women.

MARTIN DUFRESNE. Face aux conjoints agresseurs... La danse avec l'ours.
Entrevue avec Rudolf Rausch
Si l'exercice de la violence continue à structurer le masculin, l'idéologie y fait écran avec un néo-masculin de la détresse, discours miroir des justifications traditionnelles des maris agresseurs. Rudolf Rausch, un psychologue québécois, décrit à Martin Dufresne les stratégies de non-changement qui amènent les agresseurs à de dangereux programmes de diversion judiciaire. Il parle de la politique nord-américaine de reddition de comptes aux victimes et à leurs aidantes féministes, à l'encontre du mouvement masculiniste de reprivatisation de la violence sexiste et d'exploitation des meurtres conjugaux.

Confronting Wife Batterers... Dancing with a Bear. Interview with Rudolf Rausch
While the use of violence remains a structuring element of contemporary masculinity, current ideology has created a neo-masculin smokescreen of alleged distress, mirroring wife-batterers' traditional excuses. In this article, Rudolf Rausch, a Quebec psychologist, outlines to Martin Dufresne the change-avoidance strategies that bring batterers to diversion programs and the risks at which these programs put women. He describes an alternative North-American policy of accountability to victims and to their feminist support network, over and against masculinist attempts to reprivatize sexist violence and utilize cases of wife-killing for political advantage.

JEAN-YVES PIDOUX. Male peine
L'auteur relate comment il a été affolé par un événement de la vie d'une compagne, qu'elle lui a raconté - épisode bien antérieur à leur relation. En modulant sur les expressions en " je " et en " il " pour montrer à quel point ses propres réactions lui ont semblé à la fois familières et étranges. L'auteur relie celles-ci à une réflexion sur sa masculinité, dans ce qu'elle a d'impérieux et de piteux. Il tente de comprendre et de faire comprendre différents registres masculins de la relation amoureuse : association entre " panique-sexualité-propriété ", " don " de soi, parole ou silence, illusion de révéler autrui à lui-même (ou, ici, à elle-même...), processus conjoints et interdépendants d'idéalisation et de dépréciation.

Male/diction
The author describes an incident in which he was terrified by something that his lover told him, an event in her life that happened long before their relationship. By switching between the pronouns " I " and " he ", he illustrates how his own reactions appeared to him as simultaneously familiar and alien, and relates this to considerations about his masculinity in all of its imperious and pitiful splendor. He tries to make explicit (to himself and to the reader) the various registers of masculinity within a love relationship: connections between "panic-sexuality-property", "giving oneself", talking or silence, the delusion that one can awaken one's lover to him- or herself, and the conjoint phenomena of idealisation and contempt.

FENNEKE REYSOO. La construction sociale de la masculinité à Mexico
Cet article traite de la construction sociale de la masculinité dans deux zones urbaines de la ville de Mexico. Commanditée par l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), la recherche a comme objectif de mieux comprendre les comportements sexuels des adolescents et jeunes adultes hommes. A la lumière des dimensions symboliques, institutionnelles et individuelles du concept genre, nous voyons que pratiques sociales, constructions symboliques et positionnements individuels se transforment, mais pas à la même vitesse. Le pouvoir structurant de la dimension symbolique de la masculinité se note au travers du modèle hégémonique de l'homme.

Social construction of masculinity in Mexico City
This article analyses the social construction of masculinity in two urbain zones of Mexico City. Mandated by the Pan-American Health Organisation (PAHO), the research project on which this article is based was undertaken in order to understand the sexual behaviour of male adolescents and young adults. By using the multi-layered concept of gender, with its symbolic, institutional and individual dimensions, we gained insights in the various paces of the transformations of social practices, symbolic constructions and subject positioning. The structuring power of the symbolic dimension of masculinity is revealed by the model of the hegemonic male.

LEO THIERS-VIDAL. De la masculinité à l'anti-masculinisme : Penser les rapports sociaux de sexe à partir d'une position sociale oppressive
Cet article traite du rapport spécifique entre sujets connaissants " hommes " et objet de recherche " rapports sociaux de sexe ". La structuration subjective en oppresseur liée à l'appartenance au groupe social hommes est discutée comme obstacle à la production de savoirs pertinents. Identifiant l'égocentrisme masculin et la condition épistémologique désavantagée comme principaux obstacles, l'auteur propose des pistes de réflexion sur la transformation possible de la subjectivité masculine et le développement d'une recherche engagée, articulées autour de l'élaboration d'une conscience anti-masculiniste.

From Masculinity to Anti-masculinism: On the Gender System from an Oppressive Position.
This article discusses the specific link between knowing subjects "men" and research object "social relations of gender". The subjective structuring as oppressor related to the membership of the social group men is discussed as an obstacle to producing pertinent knowledge. Identifying male egocentrism and a disadvantaged epistemological condition as main obstacles, the author proposes leads of thought on the possible transformation of male subjectivity and the development of committed research, articulated around the elaboration of an anti-masculinist conscience.

OCHY CURIEL. La lutte politique des femmes face aux nouvelles formes de racisme. Vers une analyse de nos stratégies
Des années d'activisme et de réflexions théoriques des féministes Noires ont montré que sexisme, racisme et classisme constituent trois systèmes de domination étroitement liés, aux relations complexes. L'"identité" a longtemps été notre principale stratégie. Cependant elle est devenue une fin en soi et fournit malgré nous au système les moyens de sa légitimation. Le contexte actuel est à la globalisation et à un racisme de plus en plus marqué. Simultanément, le "culturel" et l'"ethnicité" sont devenus des notions en vogue, tant du côté des mouvements sociaux que de celui des gouvernements et des institutions internationales qui, se drapant dans un discours de "tolérance", tentent de paraître démocratiques et incluants, alors qu'ils se contentent de récupérer nos luttes, en les vidant de leur contenu subversif. Nous devons donc agir plus vigoureusement et en plus de revendiquer la diversité culturelle, impulser une lutte plus commune, qui concerne aussi les autres féministes, contre les inégalités économiques, l'impérialisme culturel, l'hétérosexisme et toutes les dominations.

Women's Political Struggles Against New Forms of Racism. Toward an Analysis of Our Strategies
Decades of activism and theoretical reflection by Black feminists have taught us that sexism, racism and classism form a complex system of interrelated forms of oppression. The concept of "identity" was for a long time at the center of our political strategies. However, today this concept has become an end in and of itself and provides, whether we like it or not, a further means of justifying our oppression. In the current context of accelerated globalisation and intensified racism, the "cultural" and the "ethnic" have become stylish notions, used by activists but also by governments and international organisations in their efforts to produce discourses of "tolerance" that appear democratic and inclusive. The end result is the cooptation of our struggles, emptied of their subversive content. We should react vigorously against this cooptation by adding to our demands for cultural diversity a struggle together with other feminists against economic inequality, cultural imperialism, heterosexism and other forms of oppression.

TOP ^

Communiqué de presse

" Les répertoires du masculin "

Le dossier de NQF, " les répertoires du masculin ", analyse des formes diverses de remaniement identitaire masculin qui s'opèrent sous la pression du principe de l'égalité des sexes et des changements socio-économiques qui y sont associés. Il met en évidence la variabilité des contenus du masculin et les stratégies que les hommes développent pour le reconfigurer et conclut que si, parmi celles-ci, certaines s'inscrivent dans une redéfinition du rapport social de sexe, beaucoup n'entament en rien la stabilité du système de genre. La domination masculine prend ainsi de nouvelles formes qui nécessitent de nouveaux angles d'analyse et de nouvelles précautions méthodologiques.

Ce numéro, coordonné par des anthropologues, propose à la réflexion des expériences issues de pays et de contextes fort différents.

Anne Attané analyse les stratégies matrimoniales et le statut des hommes vis-à-vis de leurs aînés : en présentant l'exemple des Mossi (Burkina Faso), elle souligne les transformations qui affectent d'une part les modalités de choix des conjoint·e·s et d'autre part la construction de l'identité masculine dans les sociétés d'Afrique de l'Ouest.

Fenneke Reysoo traite des nouvelles représentations du masculin développées par les adolescents pauvres de la capitale du Mexique ; elle met en lumière les transformations qui se produisent à des vitesses différentes et sur plusieurs niveaux (pratiques sociales, constructions symboliques et positionnements individuels).

Martin Dufresne reprend dans un entretien avec Rudolf Rausch (psychologue québécois) la question de la violence masculine domestique, et en particulier certains discours visant à déresponsabiliser les hommes violents (les agresseurs seraient eux aussi des victimes). En opposition à ce mouvement, ils présentent la politique nord-américaine de reddition de comptes aux victimes et à leurs aidantes féministes.

Jean-Yves Pidoux explore différents registres fantasmatiques donnant forme à un épisode dans sa vie de couple : il relate ses réactions et les méandres de ses pensées suite au récit d'une expérience passée de la vie d'une compagne, et tente de comprendre et de faire comprendre différents discours masculins sur la relation amoureuse.

Enfin, Léo Thiers-Vidal se concentre sur le lien entre position sociale masculine et analyse des rapports sociaux de sexe : il réfléchit à la place que peuvent prendre les chercheurs (hommes) dans les études et les activités militantes féministes et à la transformation possible de la subjectivité masculine dans l'optique d'une recherche engagée.

Ces articles illustrent les reconfigurations diverses des rapports entre femmes et hommes et la très large variété des répertoires du masculin où puise la domination masculine. En filigrane, ces contributions posent deux questions : celle de la dépolitisation de l'analyse des rapports sociaux de sexe centrée sur les vécus des hommes et celle des positionnements féministes face aux points de vue masculins.

A côté du dossier thématique baptisé " Grand Angle ", Nouvelles Questions Féministes propose - depuis sa relance en juin 2002 - quatre autres rubriques permanentes. Un point fort de chaque numéro est la présence d'un entretien avec une militante ou chercheuse féministe, qui retrace son " Parcours " : ce numéro présente les activités de Letizia Battaglia, une photographe sicilienne engagée contre la mafia. Une autre rubrique, " Collectifs ", ouvre un espace d'expression à des associations ou groupes engagés pour présenter leurs activités et réflexions ; elle témoigne de la volonté de la revue de maintenir et promouvoir ses liens avec des associations militantes. On y trouvera, en prolongation à la thématique développée dans le dossier, une présentation du Service Violence et familles (Lausanne) qui s'occupe d'hommes violents. Sous " Champ libre " figurent des articles hors thèmes, qui peuvent être proposés spontanément. Cette édition présente une réflexion d'Ochy Curiel sur la lutte politique des femmes face aux nouvelles formes de racisme. Enfin, la rubrique " Comptes rendus " traite d'ouvrages, colloques ou manifestations, cette fois-ci en lien avec la thématique du masculin.

Pour tout contact concernant ce numéro : Séverine Rey, srey@freesurf.ch

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 24