Vous êtes ici: UNIL > Centre en études genre LIEGE > Recherche > En cours à l'Unil > Recherches postdoctorales

Recherches postdoctorales

A qui le sale boulot ? La construction des catégories de sexe, race et classe dans le nettoyage urbain. Etude comparative à New York, Milan et Lausanne.
 

A qui le sale boulot ? La construction des catégories de sexe, race et classe dans le nettoyage urbain. Etude comparative à New York, Milan et Lausanne.

Responsable du projet : Natalie Benelli, chercheuse post-doctorale FNS ; Visiting Scholar, Università degli Studi di Milano-Bicocca ; Research Scholar, New York University (1 mars 2010 - 31 juillet 2011) ; chercheuse associée du Centre en Etudes Genre LIEGE et du Laboratoire de sociologie, Université de Lausanne ; chercheuse associée de la MAPS, Université de Neuchâtel.

Durée : 1er mars 2010 - 28 février 2013

Contact : Natalie.Benelli@unil.ch

Résumé en français

Ce projet de recherche vise à étudier l’activité professionnelle des balayeurs et des balayeuses des rues du point de vue de la construction des catégories de sexe, de race et de classe et de leur intersectionnalité dans trois centres urbains, soit à New York, Milan et Lausanne. Autrement dit, il s’intéresse à la manière dont les différences de sexe, de race et de classe se construisent et s’articulent dans cette activité professionnelle. La question de l'intersectionnalité occupe désormais une place importante dans les débats scientifiques actuels. Cependant, ce modèle reste, à l’heure actuelle, largement théorique. De fait, nous en savons encore trop peu sur comment la construction des catégories sociales et leur articulation se fabrique dans un contexte précis et par rapport à un objet déterminé. La présente recherche a comme objectif l'application empirique du concept d'intersectionnalité à travers l'analyse d'une activité professionnelle dévalorisée et dévalorisante assignées aux personnes les plus discriminées sur le marché de l'emploi. L'étude comparative de trois contextes où le nettoyage des rues est effectué par des catégories de personnes différentes permet de comprendre comment les catégories sociales participent à la construction des hiérarchies professionnelles et sociales dans les trois villes étudiées.

L'approche méthodologique combine l'observation du travail des balayeuses et balayeurs, des entretiens avec des responsables du personnel et de la formation, des entretiens avec des balayeuses et balayeurs, l'analyse de la nature et de l'organisation du travail et l'étude du rôle que le marché de l'emploi joue dans la division sociale, raciale et sexuelle du travail. 

English abstract

Who Does the Dirty Work? Gender, Race, and Class Construction in Street Sweeping. A Comparative Study in New York City, Milan and Lausanne

This research project analyzes how the categories of gender, race, and class intersect, that is, are co-constructed, in relation to street sweeping in New York City, Milan and Lausanne. Intersectionality as a theory is of particular relevance in current scientific debate, but discussions have tended to focus on theoretical issues. This research project seeks to put this theory into practice through a concrete analysis of street sweeping, a depreciated work activity mostly assigned to individuals marginalized in the labor market. Street sweepers in New York City, Milano and Lausanne do not belong to the same gender and race categories. Hence the need for a fine-tuned and comparative analysis of the various ways in which some are assigned to sweeping, while others can keep their hands clean, along the intersecting lines of gender, race and class. The purpose of such an analysis is to highlight and specify how these categories work in these three different contexts and participate in establishing social hierarchies in the workplace.


My methodological approach combines an inquiry into the nature of street sweeping work, task organization and allocation, with an analysis of both practices and narratives of two groups of subjects: staff managers and street sweepers. The question of how employment forms are defined in relation to gender, race and class will also be included in my analysis. Data will mostly be collected through direct observation, interviews, and analysis of text documents. 


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 24