Members

Morselli Davide

Contact Curriculum Research Teaching Publications

Research areas

L'influence sociale
Cet axe s'intéresse à approfondir l'étude de l'influence sociale, avec un focus particulier sur la relation entre les individus et l'autorité. Dans ce cadre, j'ai collaboré pendant plusieurs années avec Stefano Passini de l'Université de Bologna, et ensemble, nous avons proposé (Morselli & Passini, 2011, 2012b; Passini & Morselli, 2009, 2010a, 2010c) une approche dynamique et multi-factorielle en fusionnant les théories classiques sur l'influence sociale (p. ex., Hollander, 1980; Kelman & Hamilton, 1989; Milgram, 1974) avec la théorie des représentations sociales (p. ex., Doise, 1985; Marková, 2003; Moscovici, 1961). Selon cette approche, la relation que les individus établissent avec une autorité se base sur une représentation de la relation avec l'autorité comme structure sociale. Cette représentation peut être complexe, dans le sens qu'elle peut être fondée sur la coexistence de facteurs apparemment en contradiction, comme l'obéissance et la désobéissance. Cette consistance n'est pas contradictoire si on prend en considération la multidimensionalité des concepts opposés. Selon cette théorie, les configurations complexes de la représentation du rapport avec l'autorité sont caractérisées par une vision non-simpliste du réel, une attitude critique vis à vis de l'autorité basée sur le jugement du contexte et la volonté d'améliorer l'autorité elle-même (Morselli, 2011; Passini & Morselli, 2009). Cette théorie que Passini et moi-même avons développée et vérifiée dans plusieurs études a amené une contribution importante dans la recherche en psychologie sociale au niveau internationale (p. ex., Gibson, 2013; Reicher, Haslam, & Smith, 2012), mais aussi au delà de ce domaine disciplinaire spécifique (p. ex., Macdonald, 2009) et au delà de l'académie (p. ex., Persaud & Bruggen, 2014).



Le changement social
Cet axe consiste dans l'étude de deux aspects de la relation entre individu et contexte. Le premier s'adresse à des processus d'influence des contextes sociaux sur les individus. C'est un thème classique dans les sciences sociales, qui a été étudié avec différentes méthodes, et en particulier avec des outils statistiques multi-niveau, par rapport auxquels j'ai développé une bonne expertise au cours des années. Dans ce domaine j'ai publié un article sur l'influence des contextes institutionnels sur le rapport entre valeurs personnelles et confiance dans les institutions (Morselli, Spini, & Devos, 2012), un chapitre du livre sur les effets de l'hétérogénéité ethnique sur les attitudes de tolérance et d'anomie dans les contextes de l'après-guerre en Bosnie (Morselli & Passini, 2014), un manuscrit en révision sur les effets des caractéristiques psycho-sociales et économiques des cantons en Suisse sur la perception du future (Morselli, 2014), et un manuscrit en préparation sur les effets de la vulnérabilité collective pendant la guerre en ex-Yougoslavie (Spini, Morselli & Elcheroth, in préparation). Dans ce cadre je me suis aussi occupé, en équipe avec d'autres chercheurs de LINES, du développement d'une nouvelle méthodologie pour l'analyse multi-niveau, qui prend en compte la proximité spatiale entre différents contextes (Elcheroth et al., 2013; Junge, Penic, Cossuta, & Elcheroth, 2013; Morselli, Cossuta, Junge, & Penic, 2014).

A côté de l'étude de l'influence des contextes sur les individus, je me suis aussi occupé, dans une perspective complémentaire, de la manière dont les changements au niveau individuel peuvent favoriser des changements sociétales. En lien avec la théorie de représentations sociales de l'autorité, j'ai développé avec Stefano Passini, l'hypothèse de la désobéissance prosociale (Passini & Morselli, 2009).

Les parcours de vie
Cet axe vise à mettre en lien les événements de vie individuels avec leur contexte (soit micro comme la famille ou les groupes sociaux, soit macro comme le cadre socio-culturel et économique). Le but de cette approche est de développer une perspective analytique que renvoie une image non-réductionniste des phénomènes sociaux, en focalisant en même temps sur la spécificité des parcours de vie, ainsi que la complexité des contextes sociaux (p. ex., Morselli, 2014; Perrig-Chiello, Hutchison, & Morselli, 2014; ?).

A ce sujet je suis coordinateur du groupe de recherche Collective dimensions of vulnerability and resilience dans le projet du NCCR LIVES Processus de vulnérabilité au cours de la vie adulte. Au sein de ce projet, j'ai travaillé depuis 2011 en réseau avec le Panel Suisse de Ménages et FORS au développement des outils de collecte de données biographiques, avec un focus particulier sur les méthodes rétrospectives. En particulier j'ai été responsable pour le développement d'un calendrier de vie utilisé pour la collecte de données du troisième échantillon du Panel Suisse de Ménages (Morselli et al., 2013).

Le calendrier de vie est un outil d'enquête particulièrement utile pour la collecte des données biographiques. Cet outil aide le répondant à mieux placer les événements de vie dans une chronologie temporelle (Belli, 1998), et permet aussi de replacer les individus et les événements de vie dans les différents contextes spatiaux (p. ex.,, régions, villages), reliant les événements de vie à des contextes sociaux, culturels et historiques spécifiques (Morselli, Dasoki, et al., 2014).

 

Projects

Projets FNS

NCCR LIVES IP201 : Trajectoires en contexte
2011 - 2018
Applicant: Félix Bühlmann
L'IP201 a pour objectif le développement d'un modèle multidimensionnel, dynamique et contextualisé de la vulnérabilité, définie comme un manque de ressources individuelles ou collectives exposant les individus ou les groupes à un risque élevé de connaître (1) des conséquences négatives liées à des sources de stress; (2) une incapacité à faire face de manière efficace à un facteur de stress; et (3) une incapacité à se remettre d'un facteur de stress ou de tirer parti d'occasions dans une période donnée. Cet IP recueille des données conjointement au troisième échantillon du Panel suisse de ménages (PSM-III) géré par FORS: l'enquête relative à la cohorte LIVES et le panel vaudois LIVES-FORS.

Au cours de la Phase 1 (2011-2014), ce projet était intitulé "Processus de vulnérabilité au cours la vie adulte: Cumul des désavantages, événements critiques et ressources psychosociales" (IP1)

Sexual health and behavior of young people in Switzerland
2016 - 2018
Applicant: Joan-Carles Suris (CHUV), André Berchtold, Davide Morselli (ISS), Brigitte Leeners (Universitätsspital Zürich)
La santé sexuelle est une partie intégrante et importante du bien-être global des individus. L'amélioration de la santé sexuelle et reproductive est une priorité de santé publique et le moment des premiers rapports sexuels, ainsi que le contexte dans lequel ils se produisent, ont des implications en matière de santé. En outre, l'information et le suivi sont essentiels pour la conception et l'évaluation des interventions visant à améliorer la santé sexuelle.

Les principaux objectifs sont:

1. Obtenir des données épidémiologiques actuelles sur la santé sexuelle et reproductive et les comportements des jeunes à l'aide de la méthode du LHC.

2. Faire le lien entre la santé et les comportements sexuels des jeunes et leur contexte de vie afin de déterminer leurs influences réciproques.

Les objectifs secondaires sont:

1. Évaluer dans quelle mesure les changements contextuels influencent la santé et les comportements sexuels.

2. Avoir des données plus précises et approfondies portant sur des questions spécifiques.

Pour avoir une description précise des comportements sexuels des adolescents en Suisse, nous avons décidé de recruter un échantillon représentatif de jeunes adultes âgés de 25 ans au moment de l'enquête. Afin d'avoir une vue chronologique des faits, nous allons utiliser la méthode LHC, est une approche très structurée, mais souple, pour questionner qui facilite le rappel des événements du passé en utilisant les propres expériences de l'individu en tant que repères. Ces indices fournissent un contexte pour la récupération de la mémoire autobiographique. Ainsi, la méthode du LHC facilite le placement des événements dans un contexte temporel en les rapportant à d'autres événements et épisodes synchroniques (hiérarchiques) ou diachroniques (parallèle). Le principal avantage de ce procédé est de pouvoir déterminer la chronologie des événements.

NCCR LIVES IP212 : Relations en deuxième partie de vie
2011 - 2018
Applicant: Hansjörg Znoj (Univ. Bern)
L'IP212 vise à étudier les processus qui permettent de surmonter les facteurs sources de vulnérabilité dans les relations affectives chez les adultes d'âge moyen et avancé. Plus précisément, le projet explore les différents parcours d'adaptation psychologique aux principaux facteurs de stress liés à la relation conjugale au cours de la seconde moitié de la vie, et à identifier les ressources et les possibilités de prévention psychosociale et d'intervention psychologique. D'une part, l'accent est mis sur les déterminants et les conséquences d'événements critiques de la vie liés aux relations intimes, découlant d'un divorce ou d'un deuil. D'autre part, nous nous intéressons à la continuité et à l'évolution des mariages à un âge moyen et avancé, et au rôle de facteurs de stress chroniques tels que les problèmes de santé ou le stress lié à la prestation de soins, qui constituent des défis majeurs pour la qualité de vie conjugale.
Au cours de la Phase 1 (2011-2014), ce projet était intitulé "Vulnérabilité et développement: Partenariat dans la deuxième moitié de la vie - défis, pertes et gains" (IP12)
Une enquête a été lancée en 2012 auprès de couples vivant en Suisse, ainsi que de personnes ayant perdu leur partenaire (deuil, divorce, séparation) dans la deuxième partie de leur vie. Une deuxième et troisième vagues d'enquête se sont ensuite déroulées en 2014 et 2016.

Autres projets

Geospacom
2014 - 2020
Geospacom: R package to facilitate the generation of distance matrices used in the package spacom

 

Collaborations

Interdisciplinaires

Swiss Centre of Expertise in the Social Sciences, FORS
- récolte de données Panel Suisse des Ménages
- publications
Suisse

Centre de Recherche sur l'Action Politique (CRAPUL)
- projets de recherche (ANR-SOMBRERO)
Suisse

Intrafacultaires

Université du Nebraska
U.S.A.

Interfacultaires

Groupe de Recherche sur la Sante des Adolescents (GRSA)
- projet de recherche
Suisse

Interuniversitaires

Université de Bologne
- publications
Italie

Université de Pisa
- publications
- membre du comité de l'école doctorale en sciences politiques
Suisse

Avec les milieux professionnels

Universite La Cattolica, Milano
Italie

Université de Chieti
Suisse


Back

Membres associés  

Nom Fonction(s)
Aeby Gaëlle Chargée de cours, UNIFR / collaboratrice de recherche, UNIGE
Alves Barbeiro Ana  Assistante diplômée 
Bolano Danilo Senior researcher, NCCR LIVES
Cavalli Stefano Maître assistant, Centre Interfacultaire de Gérontologie, UNIGE
Clémence Alain Professeur associé
Dasoki Nora  Chargée de recherche, FORS
Falcon Julie Collaboratrice scientifique externe
Fasel Hunziker Rachel Coordinatrice de recherche, LIVES
Fassa Recrosio Farinaz  Professeure assistante 
Giudici Francesco  Postdoctoral Fellow, Columbia University in the city of New York
Hanappi Doris Chercheuse Senior SNF
Hummel Cornelia Maître d'enseignement et de recherche, Département de sociologie, UNIGE
Korber Maïlys Collaboratrice scientifique externe
Kradolfer Morales Sabine Chargée de cours
Labouvie-Vief Gisela Professeure, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, UNIGE
Lefeuvre Nicky  Professeure, Faculté des sciences sociales et politiques
Leresche Jean-Philippe Directeur, Observatoire, Science, Politique, Société 
Levy René Professeur honoraire 
Lutz Georg Chef de section de recherche, FORS
Maggiori Christian Chercheur FNS senior 1ère année
Marquis Lionel Maître d'enseignement et de recherche, Institut d'études politiques et internationales
Mc Kenzie Tsering  Doctorante FNS
Oris Michel Professeur ordinaire, Département d'histoire économique, UNIGE
Passy Florence Professeure associée, Institut d'études politiques et internationales 
Rauschenbach Mina Post-doctoral researcher, Leuven institute for criminology (LINC)
Roch Pierre-Alain Public Policy Evaluator, Cour des comptes de Genève
Roux Patricia Professeure associée 
Ryser Valérie-Anne Cheffe de projet de recherche, FORS
Staerklé Christian  Professeur associée 
Vacchiano Mattia Post-doc Researcher, NCCR LIVES
Valarino Isabel  Chargée de missions, Bureau de l'égalité 
Vandenplas Caroline  Post-Doctorante, KU Leuven, Belgique 
Wernli Boris Chef de section de recherche, FORS 
Widmer Eric Professeur ordinaire, Département de sociologie, UNIGE

 

Secrétariat

Nom Adresse
Chappuis Anne-Sophie Bâtiment Géopolis, bureau 5105

 

Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tel. +41 21 692 38 40
Fax +41 21 692 38 45