Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
EN    FR  

Thèses en cours

Trajectoires de précarité

Karen Brändle

Sous la direction de Dario Spini 

La thèse s’inscrit dans le projet « Vulnerability processes across the life course : Cumulative disadvantages, critical events, and socio-psychosocial resources » du NCCR LIVES. L’objet de la recherche sera les trajectoires de précarité, en utilisant la définition de la précarité telle qu’elle est proposée par l’approche de la qualité sociale. Cette définition prend en compte plusieurs domaines de la vie pour définir la précarité plutôt que de se limiter au seul domaine économique. L’individu comme acteur central de sa vie est au centre de l’approche et la qualité sociale est définie par sa capacité d’agir et d’interagir dans la société. En partant de ce cadre de référence, j’aimerais explorer des trajectoires de personnes dans différentes situations de vie « précaires » à l’aide de méthodes biographiques, notamment les calendriers de vie, et en portant une attention particulière au contrôle perçu des sujets (agency, self-efficacy), ainsi qu’aux rapports avec les institutions qui prennent en charge des personnes dans des situations définies comme précaires par la société.

 

TOP ^

Expériences comparées du besoin de soin de longue durée au grand âge en Europe de l'ouest

Pauline Mesnard 

Sous la direction de Dominique Joye

Cette thèse se propose d’explorer la manière dont les sociétés européennes font face aux problématiques du vieillissement démographique et du besoin de soins de longue durée des personnes âgées. Quelles formes de services structurent le soutien aux personnes âgées en Europe de l’ouest et quelles significations les personnes âgées en besoin de soins de longue durée donnent-elles à leur situation ? Plusieurs facteurs, tels que les systèmes de protection sociale, les valeurs culturelles associées à la famille et les représentations sociales des différents âges de la vie, peuvent expliquer pourquoi la manière d’expérimenter le grand âge en Europe se pense au pluriel. La thèse questionne de manière comparative les normes de réciprocité qui structurent les échanges de services dans le cadre du soutien aux personnes âgées, et précisément les notions d’autonomie et de dépendance comme étant au cœur d’une négociation entre les personnes âgées et leurs aidants. Deux types de matériaux nous permettront de répondre à nos interrogations ; d’une part, l’exploitation d’une partie des données de l’enquête européenne sur le vieillissement SHARE, d’autre part une série d’entretiens qualitatifs réalisés auprès des personnes âgées et de leurs aidants dans différents pays d’Europe afin d’analyser les expériences vécues du besoin de soins de longue durée au grand âge. 

TOP ^

Mobilités socioprofessionnelles transfrontalières : entre considérations épistémologiques constructivistes et approche réaliste de leur évolution historique

Julien Chevillard

Sous la direction de Dominique Joye 

Cette thèse traite de la façon dont l’objectivation statistique peut opérer dans des espaces qui ne sont pas, à priori, unifiés par des outils communs de description de l’espace social. Pour ce faire, nous avons retenu comme objet de recherche les mobilités professionnelles de ressortissants français (travailleurs frontaliers) vers la Suisse, et procédé à l’aide d’un dispositif méthodologique original visant à tester la pertinence de classifications socioprofessionnelles INSEE dans un contexte pour lequel elles n’ont pas été prévues. Dans un deuxième temps, nous étant assuré de la pertinence des catégories en question, nous avons cherché à vérifier si les mobilités des frontaliers correspondent à des stratégies visant à éviter, à fortiori pour les jeunes générations, un possible déclassement social sur le marché du travail français. Cette hypothèse a été vérifiée en mettant tout d’abord en regard les trajectoires professionnelles de travailleurs frontaliers avec celles de travailleurs français, puis en comparant le destin social des générations en France avec celui des générations en Suisse.
 

TOP ^

Transition à l'âge adulte des jeunes issus de la migration en Suisse.

Florence Rossignon

Sous la direction Jean-Marie Le Goff et Jacques-Antoine Gauthier 

Cette thèse vise à étudier l’entrée dans la vie active de la seconde génération d’immigrés vivant en Suisse. De nombreuses études ont démontré que le niveau d’instruction et le statut professionnel des migrants s’améliore de génération en génération. Cependant, il est communément reconnu que les jeunes issus des vagues de migration les plus récentes sont souvent défavorisés par rapport à ceux appartenant aux plus anciennes. En effet, à partir des années 80, de nombreux migrants en provenance de Turquie et d’ex-Yougoslavie sont arrivés en Suisse avec un statut précaire ; ce qui a rendu leur insertion professionnelle plus difficile. Qui plus est, il semble que cette situation désavantageuse ait été transmise à leurs enfants. Nos analyses se baseront l’échantillon Cohorte LIVES qui sera composé de 1800 répondants Suisses et étrangers, âgés entre 15 et 24 ans et ayant été scolarisés en Suisse. Nous aurons recours à deux méthodes d’analyse. Premièrement, l’analyse séquentielle nous permettra de montrer comment les trajectoires scolaires et professionnelles des individus peuvent varier selon différents facteurs sociodémographiques, tels que l’ethnicité, le genre etc. En deuxième lieu, l’analyse de survie, qui calcule la probabilité qu’un événement se produise après une certaine période de temps, permettra d’illustrer la manière avec laquelle des patterns structurels peuvent influencer l’émergence d’événements majeurs, tels que la décohabitation du domicile parental.

TOP ^

Evaluations du travail par les chômeurs et les entreprises: convergences et divergences

Laura Galhano

Sous la direction de Felix Bühlmann et Jean-François Bickel

Inscrite dans le projet « Surmonter la vulnérabilité face au chômage : possibilités et limites des politiques sociales dites « actives » » du PRN LIVES, cette thèse se propose d’analyser les convergences et divergences des évaluations du travail de deux acteurs principaux du marché du travail : les demandeurs d’emploi et les entreprises susceptibles de les engager. Le terrain de recherche s’orientera vers le secteur de la construction en Suisse romande. En nous intéressant aux critères de sélection du personnel qui prévalent dans les entreprises de construction, qui sont elles-mêmes des organisations très hiérarchisées et fortement segmentées par sexe et nationalité, et aux stratégies de valorisation de soi développées par les chercheurs d’emploi, nous cherchons à identifier les mécanismes d’évaluation du travail et leurs composantes, à comprendre les logiques à l’œuvre et à examiner en quoi et comment ils contribuent à (re)produire de l’inégalité. La mise en perspective de ces deux points de vue nous permettra une réflexion sur l’adéquation des actuelles politiques publiques pour l’emploi. Nous avons choisi une méthode qualitative de récolte de données. Nous allons donc procéder à une série d’entretiens en face à face avec les responsables du recrutement et les employés de plusieurs entreprises concernées ainsi qu’avec les demandeurs d’emploi se dirigeant vers le secteur de la construction, selon leur niveau de qualification et la durée de leur chômage.

TOP ^

Droits humains, violences institutionnelles et parcours de vie : vécus, représentations et attitudes chez les immigrés portugais en Suisse

Ana Isabel Alves Barbeiro

Sous la direction de Dario Spini 

Les phénomènes liés aux migrations, les politiques et les représentations qui leur sont associées, constituent un champ qui concentre les rapports souvent paradoxaux entre les droits, leur universalité et la tolérance à leurs violations. Cette recherche vise l’étude de l’adhésion aux principes des droits des migrants et de la tolérance aux violences institutionnelles envers cette population. Plus spécifiquement, leur modélisation par le vécu des violences institutionnelles au long des trajectoires biographiques et par les stratégies mises en avant pour faire face aux violences vécues ou perçues. Ces phénomènes seront à étudier avec une focalisation sur les trajectoires de migration (notamment les immigrés portugais en Suisse), en articulant des procédures qualitatives et quantitatives : le recueil des récits biographiques, l’élaboration des calendriers de vie et l’étude quantitative des attitudes et des représentations sociales des droits des migrants et de la violence institutionnelle envers les migrants.

TOP ^

Différences de bien-être dans le processus de vieillissement : Analyse des perceptions rétrospectives des événements et leurs imbrications avec le processus du stress

Nora Dasoki

Sous la direction de Dario Spini

L’intérêt de ce projet est de comprendre les différences concernant la perception de bien-être chez les personnes âgées en les expliquant au travers du processus du stress et de leur parcours de vie. Les événements vécus et accumulés tout au long d’une vie font que, arrivé à un certain âge, tout le monde n’a pas des ressources sociales et individuelles égales (Dannefer, 2003). Nous avons décidé de nous concentrer sur la relation entre les ressources, le bien-être et la perception des événements passés. L’intérêt est de comprendre la différence des perceptions de bien-être chez les personnes âgées en explorant la manière dont elles jugent, rétrospectivement, les événements qui ont marqué leur vie, en tenant compte du rôle des ressources issues de leurs parcours de vie. Il s’agit donc de comprendre comment l’évaluation actuelle de certains événements vécus dans le passé peut influencer le rapport entre ces derniers et le bien-être.

TOP ^

Le choix du projet professionnel des adolescent-e-s en Suisse

Carolina Carvalho Arruda

Sous la direction de Dominique Joye 

Ma thèse portera sur les facteurs oeuvrant dans la détermination du projet professionnel des adolescent-e-s, en Suisse, qui continue à suivre une logique de différentiation sexuée du marché du travail. Je m’intéresse, ainsi, à la part qui revient à l’identité de genre dans l’élaboration de ce projet. À cela sera confrontée l'influence de la classe sociale d’appartenance et de l'expérience de l'immigration. Je fais l'hypothèse que l’attachement de l’élève aux rôles et identités sexués vient modifier l’influence qu’ont ces autres facteurs explicatifs. Pour tester cette hypothèse, j’utiliserai les résultats de l’enquête « Aspirations et orientations professionnelles des filles et garçons en fin de scolarité obligatoire. Quels déterminant pour plus d’égalité ? », menée dans le cadre du Pragramme national de recherche PNR 60 « Égalité entre hommes et femmes ». Cette enquête est réalisée auprès d’élèves en fin de l’école obligatoire, de leurs parents et de leurs enseignant-e-s.
 

TOP ^

L'immigration équatorienne en Suisse. Réseaux sociaux transnationaux, capital social et leur impact sur l'intégration structurelle et socioculturelle

Raul Burgos Paredes

Sous la direction de Laura Bernardi

Ma thèse a pour but de comprendre l'intégration structurelle et socioculturelle des immigrés équatoriens en Suisse et mesurer l'impact éventuel du capital social et des activités transnationales sur cette même intégration. La littérature fait état de résultats empiriques divergents sur l’impact des activités transnationales sur l'intégration , il a cependant été constaté que certaines formes du capital social favorisent l’intégration des immigrés non occidentaux en Europe. En essayant de concrétiser quel est réellement le concept de capital social dans le cas des migrations internationales, je vais appliquer des instruments empiriques au travers d’une étude qualitative approfondie, qui pourrait clarifier la façon dont les ressources sont activées et utilisées par les immigrés équatoriens. L’échantillon représentera tout autant les immigrés sans papiers que ceux en possession d‘un permis de séjour, ce qui va me permettre de faire une comparaison systématique entre la force et l'accès au capital social de ces deux groupes différents, leur degré de participation à des activités transnationales, ainsi que les différentes stratégies qu'ils prennent afin d'être intégrés en Suisse. Par ailleurs, l'attention sera aussi portée aux perceptions subjectives des immigrants sur la signification de l'intégration 

TOP ^

Parcours de formation : origine sociale et ressources psychiques

Jakob Eberhard

Sous la co-direction de Florence Passy et Dominique Joye

Cette thèse est centrée sur les liens entre l’origine sociale, les ressources psychiques et les parcours de formation en Suisse. Au cœur des analyses sont les parcours de formation au niveau secondaire II (apprentissage, gymnase, etc.) lesquels sont traités avec des analyses de séquences. En lien avec ces parcours de formation sont approfondies les questions suivantes : a) De quelle manière l’origine sociale et les ressources psychiques influencent ces parcours? b) Quelle est l’évolution des ressources psychiques en fonction de l’origine sociale et du parcours de formation ? c) Comment le parcours de formation au niveau secondaire II influence la suite du parcours de formation et l’intégration professionnelle ? Et de quelle manière cette influence est modifiée par l’origine sociale et les ressources psychiques ? d) Comment varient les liens trouvés en fonction de différences régionales du système scolaire et du marché du travail ? Le but principal est d’analyser comment des ressources psychiques peuvent compenser l’impact de l’origine sociale sur le parcours de formation et quelles caractéristiques régionales le réduisent. Bases de données utilisées : TREE et ch-x 2010/11.  

TOP ^

Elites dirigeantes et carrières professionnelles dans l’industrie bancaire suisse (1980-2010)

Pedro Araujo 

Sous la direction de Felix Bühlmann

Cette thèse a pour but de comprendre l’évolution de l’industrie bancaire suisse entre 1980 et 2010 à travers la perspective des parcours de vie. Elle se concentre sur deux groupes d’acteurs : les élites et les jeunes banquiers. L’étude traitera des questions suivantes : 1) Nous souhaitons explorer comment le développement historique du champ bancaire a affecté la composition de ses élites. Quels sont les types de ressources possédées par les élites bancaires ? Comment ont-elles été acquises et comment ont-elles évolué durant les deux périodes sélectionnées ? 2) Nous examinons quels sont les profils de carrières et les représentations d’une cohorte de jeunes banquiers. Quelles sont leurs trajectoires de formation et professionnelle ? Comment est-ce qu’elles diffèrent en termes de ressources ? Dans quelle mesure les carrières des élites et des jeunes banquiers partagent des caractéristiques communes ? Afin de répondre à ces questions, nous mobiliserons des méthodes mixtes qui combinent l’analyse de séquences, l’analyse des correspondances multiples et les entretiens biographiques. Nous utiliserons et compléterons la basée de données « Elites suisses au XXème siècle » et nous conduirons une enquête avec des jeunes banquiers ayant moins de 10 ans d’expérience dans le champ bancaire.

TOP ^

Intégration professionnelle « précaire » et processus de désaffiliation sociale : Les cas de la Suisse et du Portugal
(titre provisoire)

Pierre-Alain Roch

Sous la direction de Dominique Joye et Karin Wall

Les relations de travail ont connu des changements importants au cours de ces dernières décennies. La flexibilité du travail et la flexibilité des formes d’emploi fragilisent les modes d’intégration professionnelle « assurés » ou « stables ». Ces changements bousculent les conceptions « figées », continues et prévisibles, des parcours professionnels (choix d’un métier ou d’une profession, formation, entrée et intégration au sein du marché du travail, promotions et retraite) et questionnent à la fois la reconnaissance matérielle et symbolique liée au travail et les droits sociaux qui découlent de l'emploi. Face à cette « montée des incertitudes », nous nous interrogeons à la fois sur les conséquences d’une intégration professionnelle précaire sur les liens affinitaires et sur l’exposition inégale de certaines populations au risque de « désaffiliation ». Pour répondre à ces questions, nous mobilisons à la fois les résultats de l'étude FNS « Family TiMes » et les données d’une recherche au design identique menée au Portugal. L’analyse des parcours d’intégration professionnelle et des liens sociaux de deux cohortes (1950-1955, 1970-1975) identiques dans des contextes nationaux distincts nous permet également de développer un cadre d’interprétation tenant compte des spécificités des contextes étudiés.
 

TOP ^

Le rôle des contacts sociaux pour retrouver un emploi

Anna Von Ow

Sous la direction de Daniel Oesch

Ce projet de thèse fait partie d'une étude qui analyse le rôle des réseaux sociaux dans l’accès à l’emploi des chômeurs. Trente à septante pourcent des personnes cherchant un emploi le trouve par le biais d'un contact social, cette stratégie de recherche est donc très importante. En outre, les chômeurs risquent que leurs employeurs potentiels interprètent la durée du chômage comme signe de mauvaise productivité ou un manque d'effort dans la recherche du travail. Il est donc primordial qu'ils soient informés le mieux possible sur différentes stratégies de recherche d'emploi et leur efficacité. Notre étude se base sur une large enquête menée parmi 4500 chômeurs sur le canton de Vaud. Elle consiste en deux questionnaires, dont un distribué au début et un à la fin du chômage. Ces données seront combinées avec des données administratives. À partir de cette base de données compréhensive, nous explorons l'enjeu des caractéristiques des chercheurs d'emplois et de leurs contacts sociaux ainsi que son effet sur la probabilité de retrouver un travail, la durée du chômage et le type de l'emploi retrouvé. En plus, nous allons analyser si le chercheur d'emploi peut mobiliser son entourage pour qu'il l'aide à retrouver un travail. Ces résultats empiriques contribuent à clarifier le caractère procédural de la recherche d'emploi par le biais des contacts sociaux ce qui était jusqu'à présent étudié plutôt de manière théorique.
 

TOP ^

Les femmes sans enfant

Vanessa Brandalesi 

Sous la direction de Laura Bernardi 

Cette recherche étudie les implications des normes sociales qui découlent de la maternité, comme institution et pratique, sur les parcours de vie des femmes sans enfants. Ces normes se (re)définissent en fonction du contexte historique, du contexte de fécondité ainsi que les représentations sociales de la famille et en couple. Ces normes règlent les rapports de genre ainsi que les trajectoires de vie. Dans le contexte suisse où les rôles sont fortement modelés autour de l'homme « bread-winner » et de la famille nucléaire, la transition vers la maternité représente encoure aujourd’hui un événement attendu. Les chercheurs- seuses suggèrent que le processus qui conduit à une forme de « stérilité », augmente la vulnérabilité, dans toutes ses formes. Nous utilisons l’approche parcours de vie ainsi qu’une perspective de genre pour analyser nos données issues de N= 68 entretiens semi-structurés. Ces entretiens ont été menés dans les rois régions linguistiques en 2013 auprès de femmes et hommes hétérosexuels et sans enfant. Nos premières conclusions montrent que les femmes sans enfant ne sont pas nécessairement « plus » ou « moins » vulnérables que les femmes avec enfant.

TOP ^

Les déterminants structurels de la transition à la retraite en Suisse: une étude de parcours de vie.

Ignacio Madero Cabib

Sous la direction de Jacques-Antoine Gauthier et Jean-Marie Le Goff

Un nombre important de recherches sur les parcours de vie en Suisse focalise leur attention sur les trajectoires professionnelles pendant l’âge adulte ou intermédiaire. Toutefois, la question de la transition vers la retraite reçoit une attention croissante pour plusieurs raisons: l'émergence des taux de natalité en baisse associés à une population vieillissante, une forte proportion de travailleurs âgés actifs, les changements continus dans le temps et la variabilité des départs à la retraite en Suisse. La présente thèse sociologique vise à offrir de nouvelles perspectives sur la dynamique de la transition vers la retraite en Suisse (centrée sur les âges compris entre 50 et 70 ans), à travers un schéma de parcours de vie. Je me concentre sur trois notions de parcours de vie afin d'étudier la transition à la retraite: l’homogénéisation, l’hétérogénéité et la vulnérabilité sociale face à de telle transition de vie. J’utilise principalement des données de l'Enquête sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe (SHARE). Je souhaite mobiliser les deux outils les plus importants utilisés dans l’analyse quantitative des parcours de vie, à savoir l’analyse de séquences (optimal matching) et l’analyse des biographies (event history analysis).

TOP ^


Anne Etienne

Sous la direction de Jean-Philippe Leresche

L’agenda de Lisbonne(2000) s’est fixé comme objectif de faire de l’Europe l’économie la plus compétitive basée sur la connaissance à l’horizon 2010. En se concentrant principalement sur le volet économique de l’agenda, cette thèse se propose, d’un côté, de voir si les directives de Lisbonne donnent effectivement lieu à de meilleures performances innovatrices et, d’autre part, de mettre en valeur l’impact potentiel des aspects politiques propres à chaque entité. Des analyses seront conduites aux niveaux nationaux et régionaux afin de comparer les périodes pré et post Lisbonne et de tester les hypothèses proposées tout en prenant en compte les variables économiques énumérées dans l’agenda de Lisbonne. De plus, je vais aussi étudier les potentielles divergences entre les pays et régions européens concernant des différences de point de départ qui devraient conduire à des taux de progrès dissemblables en matière d’amélioration de l’efficacité innovatrice. Enfin, la thèse se pose aussi comme objectif de mettre en avant des problèmes de mesure récurrent par rapport à l’adéquation des données disponibles d’une part et de la comparabilité des différentes unités d’analyse utilisées à travers l’étude d’autre part.

TOP ^

Faire face au chômage : stratégies et ressources.

Matteo Antonini

Sous la direction de Felix Bühlmann

Cette thèse vise à étudier les stratégies socio-psychologiques mobilisées par les individus lors d’une situation de vulnérabilité qui suit une période de chômage. Cette étude pose trois questionnes :

  • Peut-on dégager, au sein des parcours professionel caractérisés par une période de chômage, des trajectoires-types ?
  • Quelles stratégies les individus mobilisent pour gérer les ressources qui sont à leur disposition pour contrer cette période de vulnérabilité ?
  • Est-ce que ces stratégies changent au fil du temps et selon l’aire géographique concernée ?

Les analyses sont basées sur les trajectoires de travail, codifiées à partir d’informations longitudinales collectées par le Panel Suisse des Ménages et alignées sur le premier mois de chômage. Des trajectoires-types sont décrites et reliées à un ensemble de facteurs incluant des caractéristiques démographiques, relationnelles, psychologiques et émotionnelles. L’influence du temps est prise en considération en comparant les trajectoires qui ont eues lieu, avant et après, la crise économique européenne de 2008. Les variations géographiques sont considérées en comparant les différences entre les trajectoires collectées dans cinq macro-régions helvétiques, définies selon les politiques locales contre le chômage. Au niveau méthodologique, l’ « analyse de séquences » et la modélisation statistique sont employées pour les analyses. La point central est de dépasser la description statique des relations entre variables afin de passer à l’analyse des relations entre processus.

TOP ^

Transition à la vie adulte en Suisse des jeunes issus de la migration: Analyse des trajectoires familiale et professionnelle des enfants de migrants Turcs et Albanophones

Andrés Guarin

Sous la direction de Laura Bernardi et Guy Elcheroth 

Effectuée dans le cadre du projet IP2 du PNR-LIVES,  cette thèse se concentre sur les premières orientations familiale et professionnelle des enfants de migrants, tout en faisant une comparaison avec les jeunes Suisses issus de familles au niveau socio-économique équivalent. Nous nous intéressons particulièrement au processus de mobilisation des ressources mis en place par les jeunes enfants de migrants Turcs et Albanophones, ainsi que par les jeunes Suisses, au moment d’entrer dans la vie familiale et professionnelle. Une partie importante de ce projet, réside dans l’analyse des mécanismes par lesquels les réseaux sociaux des jeunes adultes influencent l’orientation de leurs trajectoires. Pour ce faire, nous allons utiliser dans un premier temps la base de données de L’ESPA afin d’identifier les trajectoires familiale et professionnelle des jeunes qui nous intéressent. Ensuite, profitant que l’enquête pilote de la prochaine vague du PSM (III) utilisera la méthode d’échantillonnage par réseaux, nous allons faire une analyse des réseaux en cherchant à expliquer leur rôle dans les trajectoires familiale et professionnelle des migrants Turcs et Albanophones de deuxième génération.

TOP ^

Transition à la parentalité en Suisse romande : une analyse des données de l’enquête Devenir parent

Nadia Girardin

Sous la direction de Jean-Marie Le Goff

J’utilise pour ma thèse les données de l’enquête Devenir parent. Je m’intéresse à la manifestation des statuts-maître sexués (Levy et Krüger, 2000 et 2001). Il s’agit d’un concept qui vise à expliquer la traditionalisation que connaissent les couples au moment de la transition à la parentalité par les contraintes institutionnelles qui pèsent sur eux. Dans ce but, je travaille sur les liens entre les intentions de répartition des tâches de soin à l’enfant formulées par des couples avant et après la naissance de leur premier enfant et les pratique de répartition de ces tâches de soin ainsi que sur les facteurs influençant ces intentions et ces pratiques. À long terme, je m’intéresse à comment les couples envisagent le moment de la transition à la parentalité, du point de vue du travail, de l’organisation de la garde, de la répartition des tâches et comment cela se passe dans les faits.

TOP ^

Que font les parents pour leurs enfants? Aspirations, ressources et stratégies de l’investissement parental des migrants en Suisse

Aurore Moullet

Sous la direction de Laura Bernardi

Les migrants sont souvent perçus comme faisant partie d’une couche désavantagée de la population. Néanmoins, la littérature montre que certains groupes de migrants ont de meilleures performances éducationnelles que les natifs à statut socio-économique égal. Il est supposé que l’investissement parental puisse agir comme médiateur de l’origine sociale, diminuant ainsi l’impact négatif d’un statut socio-économique inférieur. En effet, un investissement parental plus grand, à travers des aspirations plus hautes et un plus grand accent mis sur l’éducation ainsi que des activités à haut capital culturel, a prouvé être une partie de l’explication. Cependant, selon la littérature existante, de grandes disparités à l’intérieur de la population migrante peuvent être observées. Effectivement, certains groupes de migrants semblent continuellement expérimenter des performances inférieures aux natifs. Ainsi, il n’est pas clair pourquoi et comment certains migrants arrivent à transformer leurs aspirations pour leurs enfants en de meilleures performances tandis que d’autres n’y arrivent pas. Nous construisons un concept de l’investissement parental en trois dimensions comprenant les aspirations, les ressources et les stratégies afin de comprendre ce que les parents migrants font pour soutenir l’éducation de leurs enfants et pourquoi.

A l’aide d’un questionnaire auto-administré distribué aux parents d’enfants âgés de 9 à 16 ans, nous allons examiner les différences entre les natifs suisses et différents groupes de migrants en termes d’aspirations et de stratégies. Nous supposons qu’un manque de ressources peut empêcher certains parents migrants de fournir les stratégies nécessaires pour rencontrer leurs aspirations. Nous conduirons des entretiens avec un échantillon d’individus migrants de l’enquête quantitative mentionnée précédemment qui reflétera autant des situations classiques qu’atypiques de l’investissement parental dans différents groupes de migrants. Ceci nous permettra de comprendre l’articulation des trois dimensions du concept d’investissement parental.
 

TOP ^

L'impact de l'erreur d'enquête dsur l'étude de la vulnérabilité

Rosa Sanchez Tome

Sous la direction de Dominique Joye

Les dernières décennies ont vu un intérêt croissant pour les mesures subjectives de la vulnérabilité et du bien-être, qui est allé de pair avec une augmentation de la quantité, la qualité et la disponibilité des données sur la qualité de vie. Cependant, les modes d’enquête traditionnels ne parviennent pas à fournir des données satisfaisantes en termes de qualité et de coût. En Suisse, où les enquêtes téléphoniques sont courantes, la qualité de l’information ainsi obtenue est mise en doute et on recourt à de nouvelles procédures d’enquête pour augmenter un taux de réponses faible – des groupes potentiellement vulnérables ont tendance à être sous-représentés – et  corriger les problèmes de mesure.

Mon objectif est d’étudier l’effet des ‘designs’ d’enquête sur l’exactitude des informations obtenues lorsqu’il s’agit de mesurer la vulnérabilité et le bien-être. J’étudie plus précisément la méthode utilisée pour recueillir les données, élément clé de la conception de l’enquête : on sait qu’ elle influence à la fois la propension à répondre et les réponses elles-mêmes et qu’il est difficile de comparer des résultats obtenues par différentes méthodes. Mon analyse se base sur une expérience de mode mixte et sur autres bases de données sur la vulnérabilité et /ou à la mesure du bien-être, telles que l’Enquête sociale européenne.

TOP ^

La famille entre configuration structurelle et dynamique relationnelle. Une étude empirique sur le rôle des politiques dans le parcours de vie des monoparents en Suisse romande

Ornella Larenza

Sous la direction de Laura Bernardi

Ma thèse vise à mettre en lumière  le rôle des politiques sociales dans le bien-être des monoparents au niveau macro-institutionnel et micro-individuel.  A travers une méta-analyse de la littérature existante sur la relation entre variation des niveaux de pauvreté (en tant que l’une des principales et des plus étudiées variables qui influencent le bien-être) des monoparents et variation des politiques de la famille dans les états développés, j’entends synthétiser de manière critique l’acquis sur ce point. Ensuite je développerai un cas d’étude sur la Suisse romande. Ceci comprendra une analyse des politiques sociales au niveau fédéral et cantonal (Vaud et Genève) qui mettra en évidence la manière dans laquelle la parentalité est traitée dans ces politiques, ainsi qu’une étude longitudinale qualitative de l’expérience de la monoparentalité, auprès d’un échantillon d’une quarantaine de monoparents dans les cantons de Vaud et Genève. Cela investiguera la manière de « faire famille » de ces familles et de faire face aux dilemmes moraux au fil de leur parcours de vie. Enfin je combinerai l’évidence produite à travers l’analyse des politiques et l’analyse longitudinale pour identifier les associations entre la situation et la capacité d’agir des monoparents et la construction de la monoparentalité dans les politiques en Suisse romande.

TOP ^

Quel bénéfice à long terme de la formation professionnelle ?​

Maïlys Korber 

Sous la direction de Daniel Oesch

Le système de formation suisse, caractérisé par un accent sur la formation secondaire supérieure de type duale, est considéré comme un système performant, en particuliers concernant l’insertion professionnelle des jeunes. Si l’entrée sur le marché du travail semble en effet facilitée par la formation de type professionnel, qu’en est-il du bénéfice à long terme ? Dans un contexte de changement technologique comme le nôtre, l’apprentissage de compétences professionnelles spécifiques permet-il de répondre aux besoins du marché, et à tirer profit de sa formation tout au long de sa carrière ?

Afin de répondre à cette question, des données longitudinales sont utilisées pour observer les carrières à long terme. La formation secondaire supérieure de type professionnel sera comparée avec celle de type général, afin d’investiguer les carrières rendues possibles par ces deux types de formation. Une hypothèse est que les compétences acquises durant la formation de type général seraient plus facilement transférables et moins rapidement obsolètes.

La Suisse sera comparée avec l’Allemagne (pays dont le système de formation est similaire à celui de la Suisse) et le Royaume-Uni (pays dont le système de formation est moins axé sur la formation professionnelle) afin d’observer si les effets sont les mêmes dans ces trois contextes.

TOP ^

Processus de récupération après un episode de maladie psychique

Hannah Sophie Klaas 

Sous la direction de Dario Spini 

Ma thèse se situe dans le domaine de la santé mentale. J’analyse les processus de récupération mis en place après le début d’une maladie psychique. Je m’intéresse aux variables qui ont un effet positif sur le processus de récupération à court terme ainsi qu’à long terme. Concernant le niveau individuel, je me concentre sur les processus identitaires et les stratégies de contrôle que les personnes appliquent et qui ont un impact au cours du temps. De plus, j’étudie les liens qu’ils existent entre ces variables et les symptômes dépressifs. En ce qui concerne le contexte social, j’analyse les variations régionales en Suisse en prenant en compte des différents indicateurs de stigmatisation envers les personnes qui souffrent d’une maladie psychique. Pour mes analyses statistiques, j’utilise des bases de données prospectives et longitudinales, c’est-à-dire le « Panel Suisse de Ménage » (SHP) et le “Traitement et Intervention Précoces dans les troubles Psychotiques” (TIPP). De plus, j’examine des données rétrospectives que j’ai moi-même collectées selon des méthodes mixtes.

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 40  -  Fax +41 21 692 38 45
Swiss University