EN    FR  

Thèses en cours

Trajectoires de précarité

Karen Brändle

Sous la direction de Dario Spini 


La thèse s’inscrit dans le projet « Vulnerability processes across the life course : Cumulative disadvantages, critical events, and socio-psychosocial resources » du NCCR LIVES. L’objet de la recherche sera les trajectoires de précarité, en utilisant la définition de la précarité telle qu’elle est proposée par l’approche de la qualité sociale. Cette définition prend en compte plusieurs domaines de la vie pour définir la précarité plutôt que de se limiter au seul domaine économique. L’individu comme acteur central de sa vie est au centre de l’approche et la qualité sociale est définie par sa capacité d’agir et d’interagir dans la société. En partant de ce cadre de référence, j’aimerais explorer des trajectoires de personnes dans différentes situations de vie « précaires » à l’aide de méthodes biographiques, notamment les calendriers de vie, et en portant une attention particulière au contrôle perçu des sujets (agency, self-efficacy), ainsi qu’aux rapports avec les institutions qui prennent en charge des personnes dans des situations définies comme précaires par la société.
 

TOP ^

Mobilités socioprofessionnelles transfrontalières : entre considérations épistémologiques constructivistes et approche réaliste de leur évolution historique

Julien Chevillard

Sous la direction de Dominique Joye 


Cette thèse traite de la façon dont l’objectivation statistique peut opérer dans des espaces qui ne sont pas, à priori, unifiés par des outils communs de description de l’espace social. Pour ce faire, nous avons retenu comme objet de recherche les mobilités professionnelles de ressortissants français (travailleurs frontaliers) vers la Suisse, et procédé à l’aide d’un dispositif méthodologique original visant à tester la pertinence de classifications socioprofessionnelles INSEE dans un contexte pour lequel elles n’ont pas été prévues. Dans un deuxième temps, nous étant assuré de la pertinence des catégories en question, nous avons cherché à vérifier si les mobilités des frontaliers correspondent à des stratégies visant à éviter, à fortiori pour les jeunes générations, un possible déclassement social sur le marché du travail français. Cette hypothèse a été vérifiée en mettant tout d’abord en regard les trajectoires professionnelles de travailleurs frontaliers avec celles de travailleurs français, puis en comparant le destin social des générations en France avec celui des générations en Suisse.
 

TOP ^

Transition à l'âge adulte des jeunes issus de la migration en Suisse.

Florence Rossignon

Sous la direction Jean-Marie Le Goff et Jacques-Antoine Gauthier 

 

Cette thèse vise à étudier l’entrée dans la vie active de la seconde génération d’immigrés vivant en Suisse. De nombreuses études ont démontré que le niveau d’instruction et le statut professionnel des migrants s’améliore de génération en génération. Cependant, il est communément reconnu que les jeunes issus des vagues de migration les plus récentes sont souvent défavorisés par rapport à ceux appartenant aux plus anciennes. En effet, à partir des années 80, de nombreux migrants en provenance de Turquie et d’ex-Yougoslavie sont arrivés en Suisse avec un statut précaire ; ce qui a rendu leur insertion professionnelle plus difficile. Qui plus est, il semble que cette situation désavantageuse ait été transmise à leurs enfants. Nos analyses se baseront l’échantillon Cohorte LIVES qui sera composé de 1800 répondants Suisses et étrangers, âgés entre 15 et 24 ans et ayant été scolarisés en Suisse. Nous aurons recours à deux méthodes d’analyse. Premièrement, l’analyse séquentielle nous permettra de montrer comment les trajectoires scolaires et professionnelles des individus peuvent varier selon différents facteurs sociodémographiques, tels que l’ethnicité, le genre etc. En deuxième lieu, l’analyse de survie, qui calcule la probabilité qu’un événement se produise après une certaine période de temps, permettra d’illustrer la manière avec laquelle des patterns structurels peuvent influencer l’émergence d’événements majeurs, tels que la décohabitation du domicile parental.

 

TOP ^

Evaluations du travail par les chômeurs et les entreprises: convergences et divergences

Laura Glalhano

Sous la direction de Felix Bühlmann et Jean-François Bickel

 

Inscrite dans le projet « Surmonter la vulnérabilité face au chômage : possibilités et limites des politiques sociales dites « actives » » du PRN LIVES, cette thèse se propose d’analyser les convergences et divergences des évaluations du travail de deux acteurs principaux du marché du travail : les demandeurs d’emploi et les entreprises susceptibles de les engager. Le terrain de recherche s’orientera vers le secteur de la construction en Suisse romande. En nous intéressant aux critères de sélection du personnel qui prévalent dans les entreprises de construction, qui sont elles-mêmes des organisations très hiérarchisées et fortement segmentées par sexe et nationalité, et aux stratégies de valorisation de soi développées par les chercheurs d’emploi, nous cherchons à identifier les mécanismes d’évaluation du travail et leurs composantes, à comprendre les logiques à l’œuvre et à examiner en quoi et comment ils contribuent à (re)produire de l’inégalité. La mise en perspective de ces deux points de vue nous permettra une réflexion sur l’adéquation des actuelles politiques publiques pour l’emploi. Nous avons choisi une méthode qualitative de récolte de données. Nous allons donc procéder à une série d’entretiens en face à face avec les responsables du recrutement et les employés de plusieurs entreprises concernées ainsi qu’avec les demandeurs d’emploi se dirigeant vers le secteur de la construction, selon leur niveau de qualification et la durée de leur chômage.

TOP ^

Droits humains, violences institutionnelles et parcours de vie : vécus, représentations et attitudes chez les immigrés portugais en Suisse

Ana Isabel Alves Barbeiro

Sous la direction de Dario Spini 


Les phénomènes liés aux migrations, les politiques et les représentations qui leur sont associées, constituent un champ qui concentre les rapports souvent paradoxaux entre les droits, leur universalité et la tolérance à leurs violations. Cette recherche vise l’étude de l’adhésion aux principes des droits des migrants et de la tolérance aux violences institutionnelles envers cette population. Plus spécifiquement, leur modélisation par le vécu des violences institutionnelles au long des trajectoires biographiques et par les stratégies mises en avant pour faire face aux violences vécues ou perçues. Ces phénomènes seront à étudier avec une focalisation sur les trajectoires de migration (notamment les immigrés portugais en Suisse), en articulant des procédures qualitatives et quantitatives : le recueil des récits biographiques, l’élaboration des calendriers de vie et l’étude quantitative des attitudes et des représentations sociales des droits des migrants et de la violence institutionnelle envers les migrants.
 

TOP ^

Vulnérabilités, identités, communautés – analyse contextuelle des climats d’exclusion et de solidarité en Suisse

Stephanie Glaeser

Sous la direction de Dominique Joye


Ce projet vise à étudier les climats sociaux en Suisse en combinant analyses multiniveaux et approches spatiales. L’objectif est d’analyser le rôle des facteurs contextuels dans la construction de réalités locales d’exclusion ou de solidarité, notamment quand la population est confrontée à des minorités problématisées, tels les requérants d’asile : Quelles sont les identités collectives en jeu dans la Suisse contemporaine et comment sont-elles mobilisées par des discours politiques fournissant des grilles d’interprétation des vulnérabilités collectives ? Dans quelle mesure l’exposition à ces discours forge-t-elle les attitudes et comportements face aux minorités? Comment la résonance de ces discours est-elle influencée par des climats ambiants de confiance et de cohésion sociales, et comment ces climats sont-ils façonnés à leur tour par les inégalités sociales ? Pour étudier ces questions, des indicateurs contextuels issus de sources secondaires seront associés aux données d’une enquête postale originale, ainsi qu’à une analyse plus qualitative des dynamiques observées sur des sites choisis.  

TOP ^

Différences de bien-être dans le processus de vieillissement : Analyse des perceptions rétrospectives des événements et leurs imbrications avec le processus du stress

Nora Dasoki

Sous la direction de Dario Spini

L’intérêt de ce projet est de comprendre les différences concernant la perception de bien-être chez les personnes âgées en les expliquant au travers du processus du stress et de leur parcours de vie. Les événements vécus et accumulés tout au long d’une vie font que, arrivé à un certain âge, tout le monde n’a pas des ressources sociales et individuelles égales (Dannefer, 2003). Nous avons décidé de nous concentrer sur la relation entre les ressources, le bien-être et la perception des événements passés. L’intérêt est de comprendre la différence des perceptions de bien-être chez les personnes âgées en explorant la manière dont elles jugent, rétrospectivement, les événements qui ont marqué leur vie, en tenant compte du rôle des ressources issues de leurs parcours de vie. Il s’agit donc de comprendre comment l’évaluation actuelle de certains événements vécus dans le passé peut influencer le rapport entre ces derniers et le bien-être.

TOP ^

Le choix du projet professionnel des adolescent-e-s en Suisse

Carolina Carvalho Arruda

Sous la direction de Dominique Joye 

Ma thèse portera sur les facteurs oeuvrant dans la détermination du projet professionnel des adolescent-e-s, en Suisse, qui continue à suivre une logique de différentiation sexuée du marché du travail. Je m’intéresse, ainsi, à la part qui revient à l’identité de genre dans l’élaboration de ce projet. À cela sera confrontée l'influence de la classe sociale d’appartenance et de l'expérience de l'immigration. Je fais l'hypothèse que l’attachement de l’élève aux rôles et identités sexués vient modifier l’influence qu’ont ces autres facteurs explicatifs. Pour tester cette hypothèse, j’utiliserai les résultats de l’enquête « Aspirations et orientations professionnelles des filles et garçons en fin de scolarité obligatoire. Quels déterminant pour plus d’égalité ? », menée dans le cadre du Pragramme national de recherche PNR 60 « Égalité entre hommes et femmes ». Cette enquête est réalisée auprès d’élèves en fin de l’école obligatoire, de leurs parents et de leurs enseignant-e-s.
 

TOP ^

Turbulence du marché du travail, mobilité professionnelle et développement des compétences des travailleurs au cours de la vie

Emily Murphy

Sous la direction de Daniel Oesch


Cette thèse fait partie du projet de ‘Vulnérabilité économique’ (PNR LIVES) et étudie les liens entre la mobilité professionnelle et le changement structurel dans le marché du travail au cours des deux dernières décennies. Notre analyse s’interroge sur le rôle que la mobilité intra-générationnelle et la dynamique de l'acquisition de compétences ont joué dans les changements observés. S'appuyant sur des données de panel de trois pays (Grande-Bretagne, Allemagne et Suisse), nous distinguons trois groupes de professions : les groupes professionnels en déclin, les groupes occupant une position stable sur le marché de l’emploi et ceux ayant connu une croissance au niveau de l’emploi. Notre objectif sera de comprendre comment les individus des groupes professionnels en déclin évoluent sur le marché du travail. Le fait d'être dans une profession en déclin place-t-il nécessairement les ouvriers dans une position de vulnérabilité ou peuvent-ils accéder à des emplois dans des secteurs en expansion du marché du travail? L'étude vise ainsi à identifier les compétences et caractéristiques individuelles qui permettent une transition plus douce des travailleurs appartenant aux groupes professionnels en déclin vers de nouveaux emplois dans les secteurs en expansion du marché du travail.
 

TOP ^

Réseaux personnels en Suisse, trajectoires familiales et valeurs (titre provisoire)

Gaëlle Aeby 

Sous la direction de Jacques-Antoine Gauthier et Eric Widmer 

Les proches, membres de la famille ou amis, sont des ressources relationnelles indispensables pour les individus. La question « Qui sont les personnes importantes dans votre vie actuellement ? » permet d'appréhender la situation relationnelle des individus à un moment donné. Dans ma thèse, je chercherai donc d'abord à comprendre les configurations et les dynamiques des réseaux personnels. Ensuite, dans la perspective du parcours de vie, je mettrai ces réseaux en lien avec la trajectoire familiale des individus. Je me demanderai par exemple si les trajectoires marquées par des discontinuités, tel qu'un divorce, sont davantage associées à des réseaux personnels plus déconnectés. Enfin, je relierai réseaux personnels et trajectoires de vie à un certain nombre de valeurs. 

Cette thèse utilise les résultats de l'étude FNS « Family TiMes » (fond no 100017_130343 / 1). Huit cents personnes, représentatives des trois principales régions linguistiques de Suisse et appartenant à deux cohortes de naissance distinctes, 1950-55 et 1970-75, ont été interviewées en 2011. 

TOP ^

Trajectoires professionnelles des employé·e·s ayant vécu une fermeture d’entreprise

Isabel Baumann

Sous la direction du Professeur Daniel Oesch

Dans mon projet de thèse, je m’intéresse à l’impact d’un licenciement collectif sur la trajectoire professionnelle des employé·e·s environ dix-huit mois après leur perte d’emploi, ainsi qu’au processus de réinsertion des personnes concernées par des fermetures d’entreprises dans le secteur industriel en Suisse.

Les questions de recherche centrales sont:

  • Les employé·e·s concerné·e·s par un licenciement collectif subissent-elles/ils une perte de revenu?
  • Dans quelles professions et branches économiques trouvent-elles/ils leur nouvel emploi?
  • Quelles ressources, obstacles et stratégies déterminent les caractéristiques de leur emploi après la réinsertion dans le marché de travail (notamment le revenu, la position hiérarchique et la satisfaction avec le travail)?

Ce projet se base sur une enquête réalisée auprès d’environ milles employé·e·s de cinq grandes entreprises industrielles suisses ayant fermé leur porte entre 2009 et 2010. L’enquête couvre toutes les personnes qui ont travaillé dans ces entreprises, y inclus ceux qui ont trouvé un nouvel emploi directement après l’annonce du licenciement, sans avoir vécu une période de chômage. Les résultats seront comparés avec ceux de l’enquête suisse des personnes actives (ESPA) et avec de données administratives.
 

TOP ^

L'immigration équatorienne en Suisse. Réseaux sociaux transnationaux, capital social et leur impact sur l'intégration structurelle et socioculturelle

Raul Burgos Paredes

Sous la direction de Laura Bernardi

Ma thèse a pour but de comprendre l'intégration structurelle et socioculturelle des immigrés équatoriens en Suisse et mesurer l'impact éventuel du capital social et des activités transnationales sur cette même intégration. La littérature fait état de résultats empiriques divergents sur l’impact des activités transnationales sur l'intégration , il a cependant été constaté que certaines formes du capital social favorisent l’intégration des immigrés non occidentaux en Europe. En essayant de concrétiser quel est réellement le concept de capital social dans le cas des migrations internationales, je vais appliquer des instruments empiriques au travers d’une étude qualitative approfondie, qui pourrait clarifier la façon dont les ressources sont activées et utilisées par les immigrés équatoriens. L’échantillon représentera tout autant les immigrés sans papiers que ceux en possession d‘un permis de séjour, ce qui va me permettre de faire une comparaison systématique entre la force et l'accès au capital social de ces deux groupes différents, leur degré de participation à des activités transnationales, ainsi que les différentes stratégies qu'ils prennent afin d'être intégrés en Suisse. Par ailleurs, l'attention sera aussi portée aux perceptions subjectives des immigrants sur la signification de l'intégration 

TOP ^

Parcours de formation : origine sociale et ressources psychiques

Jakob Eberhard

Sous la co-direction de Florence Passy et Dominique Joye

Cette thèse est centrée sur les liens entre l’origine sociale, les ressources psychiques et les parcours de formation en Suisse. Au cœur des analyses sont les parcours de formation au niveau secondaire II (apprentissage, gymnase, etc.) lesquels sont traités avec des analyses de séquences. En lien avec ces parcours de formation sont approfondies les questions suivantes : a) De quelle manière l’origine sociale et les ressources psychiques influencent ces parcours? b) Quelle est l’évolution des ressources psychiques en fonction de l’origine sociale et du parcours de formation ? c) Comment le parcours de formation au niveau secondaire II influence la suite du parcours de formation et l’intégration professionnelle ? Et de quelle manière cette influence est modifiée par l’origine sociale et les ressources psychiques ? d) Comment varient les liens trouvés en fonction de différences régionales du système scolaire et du marché du travail ? Le but principal est d’analyser comment des ressources psychiques peuvent compenser l’impact de l’origine sociale sur le parcours de formation et quelles caractéristiques régionales le réduisent. Bases de données utilisées : TREE et ch-x 2010/11.  

TOP ^

Elites dirigeantes et carrières professionnelles dans l’industrie bancaire suisse (1980-2010)

Pedro Araujo 

Sous la direction de Felix Bühlmann

Cette thèse a pour but de comprendre l’évolution de l’industrie bancaire suisse entre 1980 et 2010 à travers la perspective des parcours de vie. Elle se concentre sur deux groupes d’acteurs : les élites et les jeunes banquiers. L’étude traitera des questions suivantes : 1) Nous souhaitons explorer comment le développement historique du champ bancaire a affecté la composition de ses élites. Quels sont les types de ressources possédées par les élites bancaires ? Comment ont-elles été acquises et comment ont-elles évolué durant les deux périodes sélectionnées ? 2) Nous examinons quels sont les profils de carrières et les représentations d’une cohorte de jeunes banquiers. Quelles sont leurs trajectoires de formation et professionnelle ? Comment est-ce qu’elles diffèrent en termes de ressources ? Dans quelle mesure les carrières des élites et des jeunes banquiers partagent des caractéristiques communes ? Afin de répondre à ces questions, nous mobiliserons des méthodes mixtes qui combinent l’analyse de séquences, l’analyse des correspondances multiples et les entretiens biographiques. Nous utiliserons et compléterons la basée de données « Elites suisses au XXème siècle » et nous conduirons une enquête avec des jeunes banquiers ayant moins de 10 ans d’expérience dans le champ bancaire.

TOP ^

Intégration professionnelle « précaire » et processus de désaffiliation sociale : Les cas de la Suisse et du Portugal
(titre provisoire)

Pierre-Alain Roch

Sous la direction de Dominique Joye et Karin Wall

Les relations de travail ont connu des changements importants au cours de ces dernières décennies. La flexibilité du travail et la flexibilité des formes d’emploi fragilisent les modes d’intégration professionnelle « assurés » ou « stables ». Ces changements bousculent les conceptions « figées », continues et prévisibles, des parcours professionnels (choix d’un métier ou d’une profession, formation, entrée et intégration au sein du marché du travail, promotions et retraite) et questionnent à la fois la reconnaissance matérielle et symbolique liée au travail et les droits sociaux qui découlent de l'emploi. Face à cette « montée des incertitudes », nous nous interrogeons à la fois sur les conséquences d’une intégration professionnelle précaire sur les liens affinitaires et sur l’exposition inégale de certaines populations au risque de « désaffiliation ». Pour répondre à ces questions, nous mobilisons à la fois les résultats de l'étude FNS « Family TiMes » et les données d’une recherche au design identique menée au Portugal. L’analyse des parcours d’intégration professionnelle et des liens sociaux de deux cohortes (1950-1955, 1970-1975) identiques dans des contextes nationaux distincts nous permet également de développer un cadre d’interprétation tenant compte des spécificités des contextes étudiés.
 

TOP ^

Le rôle des contacts sociaux pour retrouver un emploi

Anna Von Ow

Sous la direction de Daniel Oesch

Ce projet de thèse fait partie d'une étude qui analyse le rôle des réseaux sociaux dans l’accès à l’emploi des chômeurs. Trente à septante pourcent des personnes cherchant un emploi le trouve par le biais d'un contact social, cette stratégie de recherche est donc très importante. En outre, les chômeurs risquent que leurs employeurs potentiels interprètent la durée du chômage comme signe de mauvaise productivité ou un manque d'effort dans la recherche du travail. Il est donc primordial qu'ils soient informés le mieux possible sur différentes stratégies de recherche d'emploi et leur efficacité. Notre étude se base sur une large enquête menée parmi 4500 chômeurs sur le canton de Vaud. Elle consiste en deux questionnaires, dont un distribué au début et un à la fin du chômage. Ces données seront combinées avec des données administratives. À partir de cette base de données compréhensive, nous explorons l'enjeu des caractéristiques des chercheurs d'emplois et de leurs contacts sociaux ainsi que son effet sur la probabilité de retrouver un travail, la durée du chômage et le type de l'emploi retrouvé. En plus, nous allons analyser si le chercheur d'emploi peut mobiliser son entourage pour qu'il l'aide à retrouver un travail. Ces résultats empiriques contribuent à clarifier le caractère procédural de la recherche d'emploi par le biais des contacts sociaux ce qui était jusqu'à présent étudié plutôt de manière théorique.
 

TOP ^

La « contrainte à la maternité ». Ses implications dans le parcours de vie

Vanessa Brandalesi

Sous la direction de Laura Bernardi et Marianne Modak

Dans ce projet, il s’agira de s’intéresser à la contrainte à la maternité dans le contexte helvétique. Cette recherche prend comme objet d’étude les femmes qui vivent en couple hétérosexuel sans enfants et les implications dans leur parcours de vie. Les études féministes ont démontré l’existence d’une contrainte à la maternité pour les femmes dans le contexte occidental. Cette contrainte suppose que les femmes qui ne vivent pas la transition à la maternité soient hors norme, dans le sens où elles ne répondent pas aux attentes sociales. Elles remettent en question par conséquent l’ordre sexué qui prend son assise dans la reproduction de la famille. Trois approches sont fondamentales à l’étude de cet objet : la perspective de genre, afin de mettre en lumière la contrainte à la maternité et ses formes ; le paradigme des parcours de vie, la non-maternité étant le résultat d’un processus ; et l’analyse des réseaux sociaux, soit l’influence et le soutien ou non des paires d’une norme sociale telle que la contrainte à la maternité. La méthodologie privilégiée pour ce travail est qualitative, il s’agira de mener des entretiens semi-structurés, auprès de couples hétérosexuels, résidant en Suisse, où la femme n’a pas eu d’enfants.

TOP ^

Les déterminants structurels de la transition à la retraite en Suisse: une étude de parcours de vie

Ignacio Madero Cabib

Sous la direction de Jacques-Antoine Gauthier et Jean-Marie Le Goff

Un nombre important de recherches sur les parcours de vie en Suisse focalise leur attention sur les trajectoires professionnelles pendant l’âge adulte ou intermédiaire. Toutefois, la question de la transition vers la retraite reçoit une attention croissante pour plusieurs raisons: l'émergence des taux de natalité en baisse associés à une population vieillissante, une forte proportion de travailleurs âgés actifs, les changements continus dans le temps et la variabilité des départs à la retraite en Suisse. La présente thèse sociologique vise à offrir de nouvelles perspectives sur la dynamique de la transition vers la retraite en Suisse (centrée sur les âges compris entre 50 et 70 ans), à travers un schéma de parcours de vie. Je me concentre sur trois notions de parcours de vie afin d'étudier la transition à la retraite: l’homogénéisation, l’hétérogénéité et la vulnérabilité sociale face à de telle transition de vie. J’utilise principalement des données de l'Enquête sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe (SHARE). Je souhaite mobiliser les deux outils les plus importants utilisés dans l’analyse quantitative des parcours de vie, à savoir l’analyse de séquences (optimal matching) et l’analyse des biographies (event history analysis).

TOP ^


Anne Etienne

Sous la direction de Jean-Philippe Leresche

L’agenda de Lisbonne(2000) s’est fixé comme objectif de faire de l’Europe l’économie la plus compétitive basée sur la connaissance à l’horizon 2010. En se concentrant principalement sur le volet économique de l’agenda, cette thèse se propose, d’un côté, de voir si les directives de Lisbonne donnent effectivement lieu à de meilleures performances innovatrices et, d’autre part, de mettre en valeur l’impact potentiel des aspects politiques propres à chaque entité. Des analyses seront conduites aux niveaux nationaux et régionaux afin de comparer les périodes pré et post Lisbonne et de tester les hypothèses proposées tout en prenant en compte les variables économiques énumérées dans l’agenda de Lisbonne. De plus, je vais aussi étudier les potentielles divergences entre les pays et régions européens concernant des différences de point de départ qui devraient conduire à des taux de progrès dissemblables en matière d’amélioration de l’efficacité innovatrice. Enfin, la thèse se pose aussi comme objectif de mettre en avant des problèmes de mesure récurrent par rapport à l’adéquation des données disponibles d’une part et de la comparabilité des différentes unités d’analyse utilisées à travers l’étude d’autre part.

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69238 40  -  Fax +41 21 69238 45
Swiss University