Urbanisme durable et aménagement des territoires

L'orientation « Urbanisme durable et aménagement des territoires » est organisée en trois piliers. Le premier, ancré dans le domaine des études urbaines, porte sur l’analyse des territoires. Il s’agit plus particulièrement d’étudier et d’interpréter les dynamiques spatiales et les pratiques sociales, et de les interroger dans une perspective de durabilité. Le deuxième fait référence à l’urbanisme opérationnel : il aborde les questions de gouvernance par l’étude du cadre institutionnel, des politiques publiques, des jeux d’acteurs et des processus. Le troisième est constitué par les différentes acceptions du projet que sont la stratégie, la conception, l’opérationnalisation et la gestion. La formation permet d’acquérir les compétences théoriques, méthodologiques et transverses nécessaires à une approche globale et critique des problématiques spatiales et ceci dans une pluralité de contextes et d’échelles.

Contenu des différents modules

Territoires : dynamiques spatiales, pratiques sociales et durabilités

Ce module fournit des grilles de lecture pour interpréter les dynamiques spatiales à différentes échelles (des quartiers aux métropoles), et pour identifier les mécanismes de leur production (modèles urbanistiques, mutations économiques et sociales, etc.). Il aborde les différentes pratiques sociales à travers lesquelles les habitants s’approprient et utilisent le territoire (choix résidentiels, mobilité quotidienne, agriculture urbaine, etc.). Le module traite également des enjeux et défis de la ville contemporaine en interrogeant la notion de durabilité et en s’intéressant notamment aux différentes dimensions de la nature en ville et de l’écologie urbaine.

Gouvernance : cadre institutionnel, acteurs et processus

Ce module est consacré aux questions de gouvernance qui sont au cœur des problématiques d’urbanisme. Il aborde le cadre institutionnel (droit et politiques publiques) dans lequel sont prises les décisions en matière d’aménagement du territoire et de projets territoriaux. Il porte sur les nombreux acteurs impliqués (pouvoirs publics aux différents échelons institutionnels, investisseurs et promoteurs, habitants, etc.) et sur leurs logiques d’action et stratégies. Le module traite également des processus dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement des territoires (analyse de la décision, improvisation, participation par exemple).

Projets : stratégie, conception et opérationnalisation

Ce module complète la logique d’analyse enseignée dans les deux premiers modules par une logique de projet. Cette dernière porte sur la conception et la transformation des formes et des structures spatiales à de multiples échelles scalaires et temporelles. Par une excursion et plusieurs ateliers, le module aborde le projet dans ses différentes dimensions : la stratégie territoriale, la conception (composition urbaine p. ex.) et l’opérationnalisation (faisabilité en termes financiers et légaux p. ex.). Ces enseignements sont organisés autour de travaux de groupe, de l’apprentissage de différents outils (analyse de site, dessin, logiciels) et de la discussion critique des manières de concevoir et penser la ville et les territoires.

Enseignements à choix

Le comité de Master publie une liste d’enseignements à choix pour chaque orientation. L’étudiant peut choisir des enseignements dans cette liste et peut également proposer des enseignements optionnels au sein de la FGSE, dans une autre faculté de l’UNIL ou dans une autre institution d’enseignement (EPFL, UNIGE, UNINE etc.). L’étudiant peut également réaliser un stage professionnel qui soit en lien ou non avec le mémoire de master.

Partagez: