Lausanne - les lieux du sacré

Le guide du patrimoine religieux de la ville de Lausanne

Depuis 1803, la ville de Lausanne devenue chef-lieu cantonal vaudois a assisté à la construction de près d’une cinquantaine d’édifices religieux. D’abord dévolus à la seule religion officielle, l’église protestante dite « nationale », ces lieux se diversifient peu à peu au gré de l’évolution démographique et des tendances théologiques : catholiques, israélites, anglicans, méthodistes, libristes… Ce guide présente 30 d’entre eux, parmi les plus représentatifs, du début du XIXe siècle aux années 1980.

Ainsi, après les écoles et les parcs et jardins publics, c’est aux lieux de culte des XIXe et XXe siècles que le troisième guide lausannois de la collection Architecture de poche s’intéresse. Ces édifices emblématiques, marquant la ville de leur silhouette et leur quartier de leur présence souvent monumentale, demeurent peu connus. L’inventaire a d’abord mené à établir un corpus exhaustif de plus de cinquante édifices construits comme lieux de culte; en effet, traitant d’histoire de l’architecture, il n’était pas pertinent de s’intéresser aux édifices récupérés, réaffectés en église, en temple ou en mosquée. Ensuite, c’est par le biais d’une sélection qualitative que la trentaine de bâtiments présentés dans cet ouvrage a été sélectionnée.

Deux semestres de séminaires à l’Université de Lausanne ont permis à deux groupes d’étudiant-e-s distincts de se pencher tout d’abord sur le corpus puis d’entamer la rédaction d’articles de synthèse concernant des ensembles pertinents d’édifices.

Sans prétendre à l’exhaustivité, cet ouvrage présente un état des connaissances et, surtout, cherche à valoriser un corpus méconnu, sans doute largement sous-estimé, à une période où son avenir est parfois discuté. L’exemple du temple de Saint-Luc, réaffecté durant la préparation du guide en maison de quartier, l’illustre bien, de même que l’église de la Science chrétienne, retirée du guide puisque son sort – la démolition – est désormais scellé. Les fiches présentent les édifices dans leur contexte d’origine: la confession indiquée, notamment, est celle prévue initialement, les changements multiples et récents de propriétaire ou d’affectation ne sont évoqués que s’ils ont porté atteinte à l’architecture des édifices.

 

256 pages - ISBN: 978-3-03797-277-9 - ISSN: 2296-1402 - © Société d’histoire de l’art en Suisse, 2016

 

Tables des matières

  • L'église dans la ville: visibilité et invisibilité - Dave Lüthi
  • Une architecture néogothique dans le canton de Vaud: importation et interprétation - Elodie Leschot
  • De pierre et de bois. Historicisme, éclectisme et régionalisme vers 1900 - Dave Lüthi
  • Retour aux sources - Alexandra Ecclesia
  • La merveille de Lausanne. L'abside de Gino Severini à Notre-Dame du Valentin - Romain Bionda
  • Entre tradition et modernité - Carole Faessler
  • Les églises catholiques en béton: entre Perret et Le Corbusier - Maéva Besse
  • La modernité des protestants - Amandine Oricheta
  • Les nouveaux matérieaux, rénovateurs de l'architecture sacrée - Roshanak Haddadi
  • Décorer l'église. Une analyse sous forme d'inventaire - Dave Lüthi
  • La reconversion des églises - Nathalie Annen
  • 6 itinéraires, 30 édifices
Partagez: