Présentation

Polythéismes des mondes antiques

Le champ « Religions polythéistes des mondes antiques » rassemble des enseignements consacrés à l’étude des polythéismes dans les sociétés de l’antiquité méditerranéenne, notamment la Grèce, Rome, l’Egypte et le Levant.

La notion de « polythéisme », telle qu’elle est envisagée dans ce champ, ne désigne pas simplement l’existence d’une pluralité de dieux, mais bien plutôt un ensemble de structures culturelles fondamentales, telles que l’importance de la pratique rituelle (notamment les sacrifices, dans le contexte méditerranéen), le rapport des communautés et de leurs dieux au territoire, ou encore la représentation des dieux comme des « puissances » plutôt que des personnes.

De manière générale, l’approche proposée dans ce champ se caractérise par trois axes majeurs.

(1) Premièrement, cette approche met au centre la démarche comparatiste, qui est envisagée ici selon une double perspective. D’une part, il s’agit de prendre en compte le fait que les cultures de l’antiquité sont très tôt reliées les unes aux autres dans le bassin méditerranéen, et qu’il n’est donc pas possible aujourd’hui d’étudier l’une de ces cultures en l’isolant de son contexte plus large. D’autre part, le comparatisme est également envisagé ici comme comparatisme différentiel, dans la mesure où la comparaison de cultures différentes dans l’antiquité permet de faire ressortir leurs spécificités propres.

(2) Deuxièmement, l’approche proposée dans le champ « Religions polythéistes des mondes antiques » est pluri-disciplinaire. Elle se situe au croisement des sciences de l’antiquité et de l’histoire des religions, et intègre donc l’ensemble des méthodes de ces deux disciplines. L’approche proposée insiste, en outre, sur la nécessité de croiser différents types de sources dans l’étude des polythéismes antiques – épigraphique, littéraire, iconographique, archéologique, etc. –, en soulignant toutefois l’importance de la culture matérielle dans l’étude de ces polythéismes.

(3) Troisièmement, l’approche mise en œuvre dans ce champ est critique et réflexive, au sens où elle repose sur le postulat selon lequel l’étude des polythéismes antiques n’a pas seulement un intérêt en soi, mais sert aussi à questionner et déconstruire les catégories héritées des traditions monothéistes occidentales – y compris et notamment la catégorie de « religion ». Dans cette perspective, les étudiant-e-s participant au champ « Religions polythéistes des mondes antiques » sont invités à développer une réflexion critique sur les concepts et les modèles théoriques qu’ils emploient à partir des données issues des sources antiques.

Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 22 00
Fax +41 21 692 22 11