Vous êtes ici: UNIL > RISET > Documentation > Techno-pédagogique > Scénario pédagogique > Domaines cognitifs > Explorer des concepts

Explorer des nouveaux concepts

Point de départ | Conception de la séquence | Quelques astuces | Exemple | Apport de la technologie
 

Point de départ

Apprendre une matière académique ne se résume pas à écouter l'exposé d'un enseignant ou à lire un texte écrit. Si ces opérations constituent en général la phase initiale de l'apprentissage, l'acquisition de nouveaux concepts passe également par leur exploration dans le cadre d'un travail personnel de l'étudiant. Il lui sera alors demandé de réfléchir à la manière dont s'articulent les concepts, à leurs conditions de validité, ainsi qu'aux limites de leur utilisation.

Conception de la séquence

1. Exposé de la matière à travailler : Après un exposé ou une lecture initiale, l'enseignant peut publier des informations complémentaires (textes, animations, images, séquences filmées, conférences enregistrées, etc.).

2. Instructions relatives au travail personnel : Une fois l'objectif du travail personnel déterminé (rédaction d'une synthèse, établissement des arguments pour et contre l'approche d'un auteur, commentaire d'une analyse reposant sur les concepts présentés, comparaison de deux méthodes, discussion des enjeux d'une théorie, mise à jour des prénotions, etc.), les instructions et les délais pourront être publiés.

3. Gestion du travail personnel : Un forum dédié permettra à l'enseignant d'avertir les étudiants des éventuels changements ou de l'ajout de matériel complémentaire. Un autre forum peut permettre aux étudiants de rester en contact et de poser des questions pendant la durée du travail.

4. Présentation et discussion : le mode de présentation des travaux peut intégrer ou non l'usage de technologies. Par exemple, les étudiants peuvent déposer leurs textes sur un site protégé d'un mot de passe, puis chacun devra commenter, en fonction d'une grille de lecture préparée par l'enseignant ou selon un modèle présenté lors d'une séance en présence, le travail d'un ou deux pairs (dans un forum public, avec l'aide d'un assistant).

5. Clôture de la séquence : Pour clore la séquence, l'enseignant pourra rédiger ou enregistrer sa propre appréciation des progrès réalisés par la classe. Il pourrait profiter d'une séance pour procéder, avec les étudiants, à une évaluation de la séquence.

Quelques astuces

Les activités de ce type sont très faciles à mettre en oeuvre avec les «plateformes d'enseignement», des outils intégrés tels que Moodle ou Claroline. Il faut cependant garder à l'esprit que les étudiants n'utiliseront de tels outils que si les activités proposées sont intégrées dans les attentes de l'enseignant à leur égard.

En d'autres termes, le simple fait de mettre un forum à disposition d'une classe n'entraînera pas automatiquement son utilisation par les principaux concernés. Par contre, si une partie du travail ne peut être réalisée que dans le forum, en y recueillant les contributions ou les données par exemple, l'usage de ce dernier ne posera aucun problème.

Exemple

  • Faculté des Lettres, Section de français : Histoire de la critique

  • Personne de contact : Christophe Imperiali

    Le séminaire d'Histoire de la critique est piloté par cinq enseignants, chacun responsable de 25 étudiants. Autant d'espaces de travail Moodle ont été mis à leur disposition, tous les enseignants pouvant en outre participer aux discussions en cours dans les autres groupes. Un espace commun est destiné à l'entier de la classe. Les forums généraux sont visibles de tous, tandis que ceux qui sont utilisés pour partager des informations ciblées et publier les travaux des étudiants ont été paramétrés de façon à n'être vus que par de petits groupes de 3 étudiants travaillant sur un même sujet.

  • Autres exemples UNIL : Socio-linguistique; apprentissage au raisonnement clinique; biologie et santé.

Apport de la technologie

Lors de l'enseignement d'une matière difficile, ou lorsque le support d'images est nécessaire, le contenu multimédia permet de renforcer la compréhension des concepts. Utiliser des outils collaboratifs permet à l'étudiant d'interagir avec ses enseignants et/ou ses pairs. Il peut :

  • réfléchir et interagir de manière critique avec les autres participants ainsi que l'enseignant (tuteur);

  • se situer par rapport au savoir acquis;

  • réfléchir sur sa propre manière d'intégrer les connaissances.

Utiliser les outils collaboratifs permet à l'enseignant de :

  • communiquer de manière moins formelle avec les étudiants;

  • ne répondre qu'une fois aux questions car ses réponses sont visibles de tous;

  • évaluer les connaissances des participants de manière informelle;

  • détecter d'éventuelles lacunes dans la transmission des concepts.

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Bâtiment Amphipôle -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 02