Vous êtes ici: UNIL > RISET > Documentation > Techno-pédagogique > Scénario pédagogique > Domaines cognitifs > Mémoriser des éléments

Mémoriser des éléments factuels

Point de départ | Conception de la séquence | Conseils de mise en oeuvre | Exemples | Utilité de la technologie
 

Point de départ

Comprendre un phénomène complexe, développer des compétences d'analyse, être capable de résoudre un problème ou acquérir un savoir de contenu reposent sur la mémorisation préalable de multiples éléments factuels ou théoriques. L'usage des technologies permet de faciliter ce processus, par exemple en renforçant l'impact de la découverte de la matière par des soutiens visuels ou en automatisant la répétition et le contrôle des acquisitions.


Conception de la séquence

Les aides à la mémorisation consistent généralement en des soutiens ponctuels, de petits dispositifs informatiques répondant au terme d'«objets d'apprentissage»*, intégrés ou non dans des séquences d'activités plus complexes.

Variante 1 : Découverte de la matière Les «objets» sont conçus pour attirer l'attention de l'étudiant sur les informations. Leur efficacité est encore augmentée lorsque l'engagement de l'étudiant est requis (par des actions telles que contrôle du déroulement, choix de réponses ou de variables, etc.). Ils peuvent prendre la forme de chronologies ou images interactives, tests de sensibilisation, modèles visuels, glossaires à commenter, etc.

Variante 2: Automatisation de la répétition et du contrôle des acquisitions Les tests à correction automatique (choix multiples, textes à trous, réponses calculées avec ou sans marge d'erreur, éléments à positionner, etc.) offrent autant de possibilités de répétition individuelle. Ils peuvent être utilisés à des fins d'apprentissage, par exemple à partir des erreurs type repérées par l'enseignant, ou à des fins de contrôle des connaissances.

Conseils de mise en oeuvre

Les «objets d'apprentissage» destinés à soutenir la mémorisation peuvent prendre de multiples formes et formats. Ils doivent être conçus de manière à pouvoir être modifiés facilement, car ils seront souvent réutilisés durant plusieurs années. Dans la mesure où une partie importante de leur intérêt réside dans l'automatisation des corrections, la gestion des utilisateurs et les paramètres d'usage (modalités d'affichage des résultats et commentaire des erreurs, dates d'accès, nombre de tentatives autorisées, etc.) doivent être soigneusement réfléchis.


Exemples

Variante 1 : Embryology.ch

  • Faculté de Biologie et Médecine: cours d'embryologie

  • Enseignant : Prof. J.-P. Hornung

    L'embryologie est une discipline particulièrement bien adaptée pour un enseignement de type interactif. WebEmbryology (http://www.embryology.ch/) est un cours d'embryologie humaine en ligne ciblé pour l'usage des étudiants en médecine au stade préclinique de leur formation, voire au-delà pour ce qui est de l'organogenèse. Cet outil est un support très efficace pour l'étude d'une branche où l'imagerie di- et tridimensionnelle joue un rôle clé dans la compréhension de la morphogenèse d'un individu complexe, partant d'une cellule isolée. Les apports des techniques interactives proposées (affichage progressif à la demande, vues séquencées ou animées, vues tridimensionnelle, vidéos) permettent à l'étudiant un apprentissage dynamique et autonome. Mais il est également nécessaire de pouvoir corréler les changements morphologiques avec les mécanismes moléculaires et cellulaires qui les régissent. L'étudiant peut élargir son champ d'apprentissage en utilisant différents liens et «pop-up» pour trouver des informations complémentaires et des références bibliographiques. Finalement, l'interactivité pour l'apprentissage est complétée avec de nombreux quiz qui permettent l'autoévaluation du niveau d'apprentissage par l'étudiant.

Variante 2 : English Literature Survey

  • Faculté des Lettres, Section d'anglais: Introduction to Modern Literature

  • Enseignant : P. Winnington

    Lorsque l'acquisition de connaissances factuelles ou historiques précises doit être contrôlée, l'utilisation de tests auto-corrigés permet de conjuguer systématique et gain de temps. Les questionnaires préparés par les enseignants des cours de littérature anglaise permettent de sélectionner au hasard des questions dans un répertoire organisé en plusieurs catégories. Chaque étudiant sera donc interrogé à l'aide d'un test différent, tout en garantissant une couverture équilibrée de l'entier de la matière. Si le test est paramétré pour permettre plusieurs tentatives, les questions seront différentes à chaque fois. De plus, la correction immédiate du test fournit à l'étudiant une indication de l'état de ses connaissances.

  • Autres exemples UNIL : DO-IT, Histoire ancienne

Utilité de la technologie

Une fois réalisé, l'«objet» peut être utilisé à de multiples reprises sans nouvelle intervention de l'enseignant. Corrections et commentaires peuvent être automatisés, ce qui constitue un gain de temps appréciable dans les disciplines où de tels apprentissages sont indispensables. Pour l'étudiant, l'obtention de corrections et commentaires immédiats est un bénéfice incontestable, surtout lorsqu'il s'agit d'affiner ses connaissances du contexte.
En outre, ce type d'«objets», utilisables en tout temps, se prêtent particulièrement à toutes les situations exigeant une mise à niveau des connaissances.

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map































* Le terme «objets d'apprentissage» n'est pas réservé aux dispositifs d'aide à la mémorisation. Il est cependant particulièrement utile pour les décrire, les autres mots utilisés dans le contexte des technologies de l'enseignement (fichiers, instructions, présentations, forums, messages, animations, etc.) ne correspondant pas à leurs caractéristiques informatiques.


Bâtiment Amphipôle -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 02