Vous êtes ici: UNIL > RISET > Documentation > Techno-pédagogique > Scénario pédagogique > Domaines cognitifs > Résoudre des problèmes

Résoudre des problèmes

Point de départ | Conception de la séquence | Conseils de mise en oeuvre | Exemple | Apport de la technologie
 

Point de départ

La résolution de problème est un exemple d'activité intégrant plusieurs compétences. Il s'agit pour l'étudiant d'appréhender une situation, de la comprendre en l'analysant avec méthode et, finalement, de proposer une ou plusieurs solutions appropriées. Pour que l'apprentissage soit efficace, il est nécessaire que la solution soit découverte, inventée, par exemple par une combinaison de règles simples résultant en l'identification d'une règle d'ordre supérieur. Règles, concepts et connaissances factuelles sont ainsi intégrés, permettant à l'étudiant de faire face à toute situation similaire ou d'expliciter sa méthode de travail pour trouver la solution.


Conception de la séquence

1. Mise en route de la séquence : Selon la thématique abordée, présentation du cas, informations de contexte et instructions seront communiquées en format informatique (textes, animations, séquences vidéo, etc.) ou exposées en classe.

2. Soutien au déroulement de l'activité : Individuellement ou en groupes, les étudiants peuvent travailler à l'élaboration de versions successives d'un document. S'il s'agit d'un travail de groupe, il peut être réalisé au moyen d'outils collaboratifs permettant la rédaction à plusieurs auteurs. Un tuteur peut être attribué à chaque groupe. Étudiants et enseignants peuvent consulter les travaux en cours d'élaboration.

3. Présentation et évaluation des solutions proposées : Selon le contexte, la présentation des solutions peut être organisée en classe, par des réalisations vidéo ou des documents rédigés. L'évaluation consistera généralement en une appréciation de la qualité de la démarche et de l'adéquation de la solution proposée.

4. Analyse et synthèse des apprentissages : Dans le cas d'apprentissages intégrant plusieurs compétences, il est particulièrement important qu'une analyse de l'exercice soit effectuée. Que la solution présentée soit satisfaisante ou non, la réflexion sur la démarche choisie et sur les apprentissages réalisés permettra d'ancrer les acquisitions.

Conseils de mise en oeuvre

Les exercices de résolution de problèmes peuvent prendre des formes très diverses : création d'arbres de décision, établissement de diagnostic ou de questionnaires d'enquête, repérage d'erreurs, création de procédures, etc. Selon le choix de l'enseignant, l'utilisation des technologies variera considérablement, de la simple mise à disposition d'une infrastructure facilitant la collaboration à la réalisation complète de l'activité à l'aide de l'ordinateur.


Exemple

  • Faculté des Géosciences et Environnement : Travaux pratiques de géologie

  • Enseignant : Gérard Stampfli; travaux pratiques : Laurent Beccaletto

    Public : tronc commun de première année de la Faculté des Géosciences et de l'Environnement (plus de 100 étudiants).
    Les travaux pratiques de géologie se font sous la forme de problèmes à résoudre au travers de la mise en oeuvre des concepts présentés durant les cours. Les étudiants travaillent par groupes de cinq ou six, chaque groupe disposant d'un ordinateur (grâce à des unités mobiles, sorte de chariots mobiles équipés de 10 à 0 ordinateurs portables). Depuis chaque ordinateur, il est possible d'accéder à Moodle - plateforme d'enseignement sur laquelle les étudiants trouveront des documents utiles (textes, images, animations, vidéo) que les enseignants peuvent facilement éditer et réutiliser les années suivantes. La remise des devoirs peut se faire sous formes: soit les questions du TP ont été adaptées sous la forme de QCM (dont la correction est automatique), soit les réponses qui nécessitent d'être argumentées sont directement rédigées sur Moodle. Enfin l'utilisation de ce dispositif renforce l'apprentissage coopératif au sein du groupe puisqu'un ou plusieurs étudiants durant le TP aura pour tâche individuelle de transmettre les informations du TP au reste du groupe, d'utiliser les ressources électroniques mises à disposition ou de rédiger le rendu travail.

  • Autres exemples UNIL : Socio-linguistique, Colloque Immunology Online, Physiopathologie Online, Travaux pratiques de géophysique.

Apport de la technologie

L'utilisation d'outils collaboratifs se révèle particulièrement utile pour mettre à disposition des ressources communes et pour suivre l'évolution de travaux de groupe. Pour les étudiants, ces outils allègent l'organisation du travail et permettent à chacun de s'exprimer et de participer à l'activité selon son rythme et ses possibilités, et favorisent la communication hors du cadre institutionnel. Ils facilitent également la découverte progressive du matériel pédagogique et sa consultation ultérieure.
Pour la présentation des situations ou des cas d'étude, l'usage de documents multimédias permet souvent de mettre en place un environnement plus stimulant, reflétant plus concrètement les caractéristiques de situations réelles. L'organisation d'activités utilisant des espaces virtuels de travail permet en outre d'accéder à des outils de suivi de participation fort utiles si le travail se déroule hors de la présence des enseignants.

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Bâtiment Amphipôle -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 02