Vous êtes ici: UNIL > RISET > Documentation > Techno-pédagogique > Scénario pédagogique > Domaines cognitifs > Développer l'autonomie

Développer les compétences d'apprentissage en autonomie

Point de départ | Conception de la séquence | Quelques astuces | Exemple | Apport de la technologie
 

Point de départ

La capacité d'apprendre de manière autonome fait partie des compétences importantes pour les universitaires. L'enseignant identifiant des faiblesses dans ce domaine a la possibilité d'organiser des tâches spécifiquement destinées à renforcer le diagnostic des difficultés, la recherche de stratégies d'apprentissage et l'évaluation des progrès réalisés, tels que: journaux d'apprentissage ou questionnaires réflexifs. Ces activités, tout en ajoutant une dimension à l'acquisition des connaissances, ont d'autant plus d'efficacité qu'elles sont partie intégrante de l'étude de la matière. Les outils utilisés vont du simple forum de discussion au journal en ligne, assurant ou non la confidentialité de l'exercice.


Conception de la séquence

1. Définition des objectifs de la séquence : S'il est toujours nécessaire que les étudiants comprennent les attentes de l'enseignant pour étudier efficacement, la formulation précise des objectifs à atteindre est un facteur clé de réussite dans ce type d'activité. Celle-ci comprend deux axes : les objectifs en termes d'acquisition de connaissances relevant de la discipline enseignée et l'amélioration des compétences d'apprentissage en autonomie.

2. Mise en place du calendrier : Le développement de l'autonomie est un processus long, qui requiert l'établissement d'un calendrier de travail assurant régularité et supervision par un tuteur ou un enseignant. Les contributions des étudiants peuvent être guidées à l'aide de questions de réflexion préalablement fixées ou décidées en commun ; pour des étudiants expérimentés, elles peuvent également répondre à des consignes générales librement interprétées.

3. Suivi de la progression : Un travail continu est bénéfique s'il reste focalisé sur les objectifs fixés. Dans la version minimale, l'enseignant s'assurera que les contributions sont effectivement rédigées au moment voulu; dans une approche plus partenariale, il participera au processus en commentant les interventions, conseillant les auteurs au besoin ou stimulant la réflexion par des remarques destinées à tous les étudiants.

4. Evaluation : La tenue d'un journal d'apprentissage et les exercices de réflexivité demandant une discipline personnelle, les activités de ce type ont plus de chance de réussite si elles font partie de l'évaluation des acquis. Pourront alors intervenir dans la notation la régularité et la qualité des contributions, ou une synthèse des éléments principaux de ce processus que l'étudiant doit rédiger comme travail final.

Quelques astuces

La pratique du journal d'apprentissage requiert des compétences de planification et d'auto-analyse que la majorité des étudiants ne possèdent pas. Il s'agit d'un processus mental difficile à établir pour certains, et le suivi du travail par un tuteur ou un enseignant se révèle souvent indispensable. Celui-ci peut faciliter l'activité en donnant des exemples, en posant des questions ou en signalant préalablement les difficultés à prévoir.


Exemple

  • Centre de langues : Espace multimédia d'apprentissage en autonomie

  • Enseignants : tous les enseignants du Centre de langues

    Le maintien et le développement des connaissances linguistiques hors du cadre scolaire exigent que de solides automatismes aient été mis en place durant les études. Dans une approche novatrice, le Centre de langues a donc choisi de mettre l'accent sur le développement de compétences telles que l'identification des faiblesses, l'élaboration de stratégies d'apprentissage et l'évaluation des acquis ou des difficultés. À cette fin, les étudiants disposent d'un Espace de travail personnel proposant des activités structurées, l'accès à un riche matériel multimédia, la possibilité d'interagir avec d'autres apprenants, ainsi qu'un journal d'apprentissage répliquant les outils développés dans le cadre du Portfolio européen des langues. Ce dispositif existe en allemand, anglais, italien et espagnol.

  • Autres exemples UNIL: Théorie de l'information

 

Apport de la technologie

Les portfolio électroniques, textes modifiables et sur lesquels des commentaires peuvent être apposés (blogs, wiki, forums de discussions et outils similaires) permettent une gestion facile des tâches de supervision dans ce type d'activités, l'enseignant pouvant en permanence lire et commenter les contributions des étudiants. L'utilisation parallèle d'outils de communication individuelle et de groupe, permettra de renforcer l'impact des activités réflexives, en publiant par exemple des extraits de contributions particulièrement intéressants, des réponses aux questions récurrentes ou inédites, ou encore en attirant l'attention des étudiants sur des passages difficiles.


TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Bâtiment Amphipôle -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 02