Masters

Quels défis nos systèmes de santé doivent-ils relever ?

La pratique avancée : comment anticiper les besoins à venir ?

Depuis sa création à Lausanne en 2007, l'IUFRS contribue à répondre aux défis que nos systèmes de santé doivent relever, en permettant aux professionnel-le-s de la santé de Suisse romande et au-delà de poursuivre leur formation académique par un Master en sciences infirmières ou en santé :

2009

L’IUFRS propose, en partenariat avec la HES-SO, une formation d’infirmier-ère clinicien-ne spécialisé-e (ICLS), à travers le Master ès science en sciences infirmières (MScSI).

2017

La HES-SO propose, en partenariat avec l'IUFRS, un Master ès science en sciences de la santé (MScSA), destiné aux filières ergothérapie, nutrition et diététique, physiothérapie, sage-femme et technique en radiologie médicale.

2018

L’IUFRS propose une formation d’infirmier-ère praticien-ne spécialisé-e (IPS), à travers le Master ès science en pratiques infirmière spécialisée (MScIPS).

L’évolution rapide des techniques et des modalités thérapeutiques a conduit à une élévation continue des compétences nécessaires et à un renforcement des spécialisations dans le champ des professions de la santé.

Parallèlement, nos sociétés modernes connaissent de nombreux changements qui challengent nos systèmes de santé :

  • Pression démographique et vieillissement de la population
  • Augmentation des maladies chroniques
  • Migrations
  • Pénurie dans certaines professions de la santé, dont médecins généralistes et infirmiers-ères
  • Nouveaux modèles organisationnels (soins à domicile) et remise en question de l’hospitalo-centrisme au profit du maintien à domicile
  • Augmentation des coûts de la santé
  • Médecine personnalisée
  • Digitalisation, réseaux sociaux et hyper-connectivité
Quelles réponses peut-on apporter à ces défis ?

Les soins infirmiers et plus largement les professions de la santé contribuent activement à apporter des réponses à ces défis sociaux, notamment de par :

  • La tertiarisation des études via trois cycles de formation (bachelor, master, PhD), renforçant significativement le profil de compétences, la qualité de la prise en charge et le spectre d’intervention professionnelles, notamment en termes d’évaluation clinique.
  • Le renforcement de la collaboration et de la coordination interprofessionnelle assurant une meilleure continuité des soins ainsi qu’une sécurité accrue pour la patientèle.
  • L’intégration continue des nouveaux savoirs issus des sciences infirmières, humaines et biomédicales, afin de garantir les meilleures pratiques de soins
  • L’adaptation des soins aux caractéristiques bio-psycho-sociales et culturelles des patients et de leur entourage, améliorant ainsi notamment l’autogestion des soins.
  • L’accent mis sur la promotion de la santé, la prévention, l’éducation thérapeutique et le décodage de l’information numérique disponible.

Tous ces éléments participent à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, contribuant à la rationalisation et à la maîtrise des coûts de la santé.

Qu’est-ce que la pratique infirmière avancée (PIA) ?

La pratique infirmière avancée se subdivise principalement en deux grands rôles, l’infirmière clinicienne spécialisée (ICLS) et l’infirmière praticienne spécialisée (IPS), qui ensemble répondent, pour ce qui est de la pratique infirmière, aux défis lancés à nos systèmes de santé.

 

Ces deux rôles complémentaires sont certes à penser sur un continuum. Mais de manière schématique, on peut les représenter sous cette forme.

 

schema.jpg

[Infographie librement adaptée de d’un document de travail de l’Association suisse des infirmières et infirmiers]

 

Ce schéma met en évidence le degré d’intensité de la centration des ICLS et des IPS sur les trois niveaux allant du patient au système de soins. Si l’ICLS destine majoritairement son expertise aux équipes de soins et au système sanitaire, l’IPS développe avant tout une activité de consultation.

 

Pour une bonne synthèse de ces deux rôles, lire Morin D. La pratique infirmière avancée. Vers un consensus au sein de la francophonie. SIDIIEF. 2018. 88 pages.

Partagez:
IUFRS - Biopôle 2 - Route de la Corniche 10 - CH-1010 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 314 58 15
chuv-logo.svg