Serveur académique lausannois
Vous êtes iciServal > Helpdesk - FAQ > Semaine de l'Open Access

Semaine de l'Open Access du 18 au 24 octobre 2010

Qu'est-ce que la Semaine de l'Open Access?

Cette semaine est dédiée à travers le monde à la promotion de l'Open Access (OA), pour la diffusion d'articles et de résultats scientifiques gratuits sur Internet.

Dans le cadre de cette semaine internationale, nous vous proposons de brefs articles d'information sur des thèmes touchant à l'Open Access et à SERVAL, le SERVeur Académique Lausannois. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations à l'adresse serval_help@unil.ch .

TOP ^

1. L'Open Access - préserver les documents électroniques, et en garantir l'accès à une majorité de lecteurs

Les universités et centres de recherche ont toujours délégué aux éditeurs de revues scientifiques le soin de diffuser et distribuer les résultats de la recherche par le biais des articles publiés. L'arrivée de la diffusion électronique, le regroupement des éditeurs au sein de quelques grands groupes et l'explosion des coûts ont freiné considérablement cette diffusion. En réaction à la mainmise commerciale, les milieux académiques ont créé le mouvement OA. Celui-ci vise à préserver les articles et autres documents scientifiques sur des serveurs propres et à mieux les diffuser, gratuitement, à une majorité d'usagers. Les bibliothèques jouent un rôle très actif dans le développement de l'OA.

En participant au mouvement OpenAccess avec son serveur Académique SERVAL, l’Université de Lausanne et le CHUV vous offrent la possibilité de diffuser à large échelle votre travail gratuitement, conservent le patrimoine des institutions et vous assurent un archivage pérenne.

TOP ^

2. Serval archive et diffuse vos publications gratuitement

En tant que serveur académique, SERVAL archive et diffuse vos publications gratuitement. Vous pouvez vous-même saisir les références de vos publications via l’interface my.unil.ch et y ajouter le PDF de vos publications (texte intégral ou extrait), chaque fois que le contrat avec votre éditeur le permet.

Il est évidemment intéressant d’ajouter le texte intégral, car des études ont montré que les publications accessibles en ligne sont plus souvent citées en moyenne que les autres.

TOP ^

3. Pourquoi déposer un texte intégral sur SERVAL ?

En tant qu’auteur, les enjeux sont

  • Une diffusion mondiale, immédiate et gratuite
  • Un archivage pérenne du document électronique
  • Un accès gratuit garanti au texte intégral

En tant qu’Institutions, l’Unil et le CHUV souhaitent conserver la production scientifique de leurs chercheurs en tant que patrimoine intellectuel et en donner l’accès soit à sa communauté ou plus largement à travers Internet.

TOP ^

4. Ai-je le droit de déposer un texte intégral sur SERVAL ?

Pour vérifier si votre éditeur permet le dépôt d’un texte intégral sur un serveur académique, consulter le contrat de l’éditeur, ou le site Sherpa/Roméo (http://www.sherpa.ac.uk/romeo/); vous pouvez aussi vous renseigner directement auprès de l’éditeur.

Comme auteur, vous définissez l’étendue de la diffusion (texte intégral privé, visible en intranet sur le site, visible par tous) sur SERVAL. Il est également possible de définir un embargo, c’est-à-dire une période durant laquelle il n’y a pas d’accès.

TOP ^

5. Que faire pour conserver le droit de déposer mon travail sur un serveur institutionnel malgré sa publication chez un éditeur ?

S’il n’est pas toujours possible de déposer des textes intégraux de publications déjà parues, il existe pour vos publications futures un texte à soumettre à votre éditeur au moment de publier, et qui vous permet dans bien des cas de conserver le droit de dépôt sur un serveur institutionnel : il s’agit de l’Addendum SPARC (http://www.arl.org/sparc/bm~doc/Access-Reuse_Addendum.pdf ).

De nouveaux modes de publications Open Access (comme BioMed Central par exemple) garantissent l’accès au document électronique à tout public, et permettent l’archivage sur un serveur institutionnel.

TOP ^

6. Serval s'ouvre à la collecte de données OAI-PMH

Grâce au protocole d’échange de données en Open Access OAI-PMH, des serveurs de données externes pourront charger des données en provenance de SERVAL afin de constituer des collections de données Open Access. Cette récolte de données, appelée moissonnage OAI-PMH, sera ouverte pour SERVAL avant la fin de l’année.

Parmi les moissonneurs, citons OAIster-OCLC (http://oaister.worldcat.org/) par exemple qui regroupe plus de 25 millions de notices Open Access ; d’autres moissonneurs sont thématiques, comme par exemple Dart (http://www.dart-europe.eu) qui regroupe les thèses électroniques européennes.

TOP ^

7. Une exigence du Fonds National de la Recherche Scientifique (FNS)

Le FNS soutient le mouvement Open Access et a signé la Déclaration de Berlin. Dans son « Règlement sur l’information, la validation et les droits relatifs aux résultats issus de la recherche » daté du 17 juin 2008, le FNS mentionne :

« Les bénéficiaires de subsides doivent en principe rendre publics les résultats de leurs recherches sous la forme de publications numérisées, accessibles à titre gratuit sur l'Internet (publication en libre accès)».

Serval répond aux critères du FNS, et peut donc recevoir vos publications soumises à ce règlement.

Veuillez consulter également les exceptions mentionnées par le FNS notamment pour raisons juridiques.
 

TOP ^

8. A quoi servent DOI, ISBN, ISSN et résumé?

Le DOI (Digital Object Identifier System) est un identificateur unique pour un document électronique. De nombreux périodiques publiés sous forme électronique attribuent un DOI à chaque article. Si tel est le cas pour vos publications, saisissez cette information car le lecteur peut ainsi retrouver très rapidement le document électronique.

L'ISBN (International Standard Book Number) permet d'identifier de manière unique un livre publié. C'est donc une information complémentaire très utile.

L'ISSN (International Standard Serial Number) permet d'identifier de manière unique une publication en série, c'est-à-dire les journaux, périodiques et collections. Cette information est également très utile, car certains titres de périodiques sont difficiles à identifier par titre dans les catalogues de bibliothèque.

Le résumé améliore de beaucoup les possibilités de recherche. Il fait également la promotion du contenu du document. Nous vous recommandons vivement de joindre un résumé (en une ou plusieurs langues, si possible en anglais).

Les champs obligatoires, marqués d'une astérisque, sont les champs absolument nécessaires pour pouvoir identifier une référence. Les champs ci-dessus n'en font pas partie, mais leur adjonction est d'une grande aide pour l'identification du document ou de son contenu. Nous vous en recommandons donc la saisie chaque fois que c'est possible

 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

Soutenez l'Open Access

180x180_iloa.jpg

et publiez les textes intégraux de vos publications sur SERVAL

Unithèque  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 69248 23
Swiss University