Serveur académique lausannois
Vous êtes iciServal > Déposer > Open Access

Open Access

Définition | Contexte | Positions institutionnelles
 

Définition

L'Open Access (OA) est la mise à disposition gratuite sur Internet de documents et de données scientifiques. Ceux-ci peuvent être téléchargés, copiés, distribués, imprimés et exploités par n'importe quel utilisateur sans autre barrière financière, juridique ou technique que celles qui sont liées à l'accès sur Internet. Les seules contraintes pesant sur la reproduction et la distribution sont de donner aux auteurs un droit de contrôle sur l'intégrité de leurs oeuvres et de mentionner clairement leur qualité d'auteur.  

Plus simplement, l'Open Access (OA) est la diffusion libre et gratuite sur Internet de documents et de données scientifiques.

Il y a principalement deux manières de publier en OA:

  • Golden Road: publication dans une revue OA
     
  • Green Road: parallèlement à la publication commerciale, l'auteur dépose son manuscrit sur un serveur OA

En ce sens, SERVAL correspond d'abord à la Green Road (situation actuelle), mais il peut aussi être utilisé pour diffuser des revues OA dans le sens de la Golden Road. La politique de l'UNIL en matière d'Open Access sera précisée au fur et à mesure des développements de Serval.

Publier en Open Access

TOP ^

Contexte

La création de SERVAL s'inscrit dans le cadre de l'explosion du coût des publications scientifiques. Depuis les années septante le prix moyen des revues a augmenté en moyenne de 300% sans compter l'inflation. Une des principale raison est qu'il s'agit d'un marché monopolistique dirigé par quelques éditeurs. Le budget des bibliothèques dévolu à l'achat de revues est loin de suivre la tendance du prix des revues.

Cette situation a plusieurs conséquences:

  • Le nombre de titres de périodiques offert par les bibliothèques, qui sont les principaux clients des éditeurs, diminue
  • L'accès à l'information scientifique est menacé
  • L'audience des revues, et donc des auteurs, diminue
  • Les institutions publiques ne parviennent plus à acheter la production scientifique des chercheurs qu'elles financent

L'université de Lausanne dépense près de 3 millions de francs par année en abonnement à des revues papier et électroniques.

Pour contrer cette situation, et afin d'assurer un accès durable à l'information scientifique, les milieux académiques ont créé le mouvement Open Access.

Etude de l'UE sur le marché des publications scientifiques

TOP ^

Positions institutionnelles

Tant au niveau national qu'international, de nombreuses institutions se sont prononcées en faveur de l'Open Access en signant la Déclaration de Berlin. Le site SHERPA/JULIET ouvert en juin 2006, répertorie les politiques de financement des grandes institutions face aux archives ouvertes.

Au niveau suisse, le FNS et la CRUS ont signé la Déclaration de Berlin en 2006. En septembre 2007, le FNS a émis une directive demandant aux chercheurs qu'il finance de rendre leurs publications disponibles en libre accès. L'ASSH s'est également positionnée en faveur de l'OA.

Par la création de SERVAL, l'UNIL souhaite encourager les chercheurs à publier en OA et met un outil à leur disposition pour le faire.

Recherche:
 Go
 
rss/atom

<br><br>répertoire des revues en open access

Unithèque  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 48 23
Swiss University