Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 

Historique

La filière Langues et civilisations d'Asie du Sud (anciennement "langues et civilisations orientales") date de 1971, année où la Faculté des Lettres s'organise en sections. La discipline est quant à elle représentée à la Faculté dès 1903, par un enseignement du sanskrit sous forme d'un cours donné par le linguiste allemand Hans SCHACHT (privat-docent en 1908), et ce jusqu'en 1933. Après une interruption, l'enseignement du sanscrit reprend en 1945 avec l'arrivée de Constantin REGAMEY, docteur en philologie indienne & grammaire comparée des langues indo-européennes de l'Université de Varsovie, qui devient titulaire d'une chaire de langues slaves et orientales en 1949. Son enseignement se partage entre le sanscrit et le russe à raison de 3 heures hebdomadaires par discipline. La réputation de l'Université de Lausanne en matière d'études orientalistes lui doit beaucoup.

En 1968, le Fonds National de la Recherche Scientifique crée une chaire ad personam de philologie bouddhique pour Jacques MAY, un ancien étudiant du prof. Regamey de retour d'un long séjour au Japon. L'enseignement du prof. May sera basé sur ses recherches portant notamment sur la philosophie du bouddhisme indien du Grand Véhicule.

Lorsque le prof. Regamey prend sa retraite en 1977, la partie orientale de son domaine est reprise sous forme d'une demi-chaire consacrée à l'étude du sanscrit et de l'indianisme. Elle est attribuée en 1977 à Heinz ZIMMERMANN (docteur ès Lettres, Université de Bâle), avant de devenir une chaire complète en 1981.

Le prof. Zimmermann décède prématurément en mars 1986. Lui succède en 1987 Johannes BRONKHORST, docteur ès Lettres des universités de Poona (Inde) et de Leyden (Pays-bas) et spécialiste, notamment, de la grammaire et des philosophies indiennes. Le tibétain, déjà présent de manière allusive dans les cours des profs. Regamey, May et Zimmermann, fait son entrée officielle en 1989 à l'Université avec le cours de Tom J. F. TILLEMANS, privat-docent. Le prof. May prend sa retraite en 1992. Est alors créée une chaire ordinaire d'études bouddhiques, dont Tom Tillemans, spécialiste d'épistémologie bouddhique indienne et tibétaine, devient le titulaire. L'aspect tibétain est renforcé avec un poste à temps partiel d'études tibétaines et bouddhiques, grâce à la professeure Cristina SCHERRER-SCHAUB (docteur ès lettres de l'Université de Lausanne). Par ailleurs, le bouddhisme d'Extrême Orient (principalement japonais) fait son entrée en 1993 avec la nomination de Jerôme DUCOR (docteur ès lettres de l'Université de Genève) au poste de privat-docent. Les langues bouddhiques indiennnes (sanskrit, pali) et iraniennes (khotanais) ont également été enseignées dans la section par M. Giotto CANEVASCINI (docteur ès lettres de l'Université de Hambourg), privat-docent jusqu'à sa retraite, en 2011.

De son côté, l'hindouisme moderne fait l'objet dès 1978 d'un cours de privat-docent donné par Mme Maria BÜRGI-KYRIADIS, repris en 1987 par Maya Burger, docteur en anthropologie indienne de l'Université de Lausanne – qui a complété sa formation en études indiennes et histoire des religions en Inde et aux Etats-Unis. La Prof. Maya BURGER occupe de 1995 à 2009 la chaire d'Histoire et de sciences des religions au Département interfacultaire d'histoire et de science des religions (DIHSR), avant de rejoindre la section en tant que professeure ordinaire en études indiennes, histoire comparée des religions et hindi. C'est elle qui introduit, d'abord à titre optionnel, le hindi à l'université de Lausanne, avant que celui-ci ne fasse partie intégrante de la formation en études indiennes en consitituant une des deux orientations, avec le sanskrit, de la discipline à Lausanne. Ses recherches portent principalement sur l'histoire du yoga (ou des yogas), la littérature et les langues pré-modernes, ainsi que sur l'histoire intellectuelle des relations entre l'Inde et l'Europe.

Un poste de maître d'enseignement et de recherche en langue et littérature hindi est créé en 2005 pour étoffer la discipline, auquel est nommé Nicola POZZA, docteur ès Lettres de l'Université de Lausanne, dont les sujets de recherches portent sur l’Inde du 20e siècle dans ses développements littéraires, religieux et intellectuels, et traducteur du hindi. En 2003, Danielle FELLER (docteur ès Lettres de l'Université de Lausanne), spécialiste des épopées sanskrites et de la littérature kâvya, obtient une charge de cours pour l'enseignement de la grammaire et de la littérature sanskrite. Par ailleurs, un poste de maître d’enseignement et de recherche en études indiennes et histoire des religions voit le jour en 2011, auquel est nommé Philippe BORNET (docteur de l'Unil), spécialiste de l'histoire de l'orientalisme et des relations Inde-Europe, ainsi que des cultures et littératures du Sud de l'Inde.

En 2011, les Profs Bronkhorst et Tillemans prennent tous deux leur retraite – la Prof. Scherrer-Schaub deux ans plus tard. Pour l'année académique 2011-2012, Pascale HUGON (docteure ès Lettres de l'université de Lausanne), spécialiste de logique et d'épistémologie bouddhiques, occupe la charge de MER suppléante pour l'enseignement du sanscrit et du tibétain. Deux chaires sont créées en août 2012, donnant à la section une nouvelle direction et de nouvelles perspectives. Le Prof. Ingo STRAUCH (docteur de la Freie Universität Berlin),  dirige dès lors la chaire de sanskrit et d'études bouddhiques. Ses principaux centres de compétence couvrent l'histoire des cultures d'Asie du Sud prémodernes, les langues et littératures du bouddhisme indien, l'épigraphie et la paléographie indiennes, ainsi que la manuscriptologie. Il est notamment rédacteur en chef du JIABS. De son côté, le Prof. Blain AUER (docteur de l'Université de Harvard), spécialiste de l'histoire du Sultanat de Delhi, dirige la toute nouvelle chaire d'études de l'islam dans le sous-continent.

 

 

Recherche:
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 96  -  Fax +41 21 692 30 45
Swiss University