Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Section des sciences du langage et de l'information > Collaborateurs > Kilani Schoch Marianne

Kilani Schoch Marianne

Kilani Schoch Marianne

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications
e-mail : Marianne.KilaniSchoch@unil.ch
Page personnelle : http://www.unil.ch/sli/mariannekilanischoch

Faculté des lettres

Ecole de français langue étrangère
Fonction(s): Professeure associée

Section des sciences du langage et de l'information
Fonction(s): Professeure associée

EFLE
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 3118
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 48 88

Sect. des sc. du lang. et de l'inf.
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 3138
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 30 07

Mots clés

Acquisition de la morphologie
Linguistique naturelle
Morphologie flexionnelle du français
Morphologie naturelle
Pragmatique interculturelle

Prix et distinctions scientifiques

Prix de Faculté (licence) 1977

Prix d'Université (thèse) 1983


Retour

TOP ^

Ouvrages

2016

 

Kilani-Schoch M., Surcouf C. & Xanthos A., Nouvelles technologies et standards méthodologiques en linguistique, Cahiers de l'ILSL: Université de Lausanne, no 45, 2016.

 

 

 

 

2005

Kilani-Schoch M. & Dressler W.U., Morphologie naturelle et flexion du verbe français, Tübingen : G. Narr Verlag, 2005

Unique monographie sur les développements récents en morphologie naturelle qui présente pour la première fois dans son intégralité le modèle flexionnel de Dressler et propose une nouvelle analyse de la flexion verbale française.

 

 

2003

Kilani-Schoch M., Bittner D. & Dressler W.U., Development of Verb Inflection in First Language Acquisition, London : Mouton de Gruyter, 2003

The volume deals with the emergence of verb morphology in children during their second and early third year of life from a cross-linguistic perspective. It covers 15 contributions - each analyzing one single language - based on parallel longitudinal investigations of children with parallel methodology and macrostructure in representation. The main question addressed is: How do children detect morphology and construct first subsystems of verbal inflection? The focus lies on the transition from a premorphological phase to a protomorphological phase. The main proposal consists in the concept of miniparadigms and of their relation to morpho-syntactic developments in early first language acquisition.

Site de l'éditeur

 

 

2000

 

Kilani-Schoch M., Dressler W.U. & Bittner D. (eds.), First verbs. On the way to mini-paradigms, ZAS (Zentrum für Allgemeine Sprachwissenschaft, Typologie und Universalienforschung, Berlin), Papers in Linguistics 18

This issue of ZAS-Papers in Linguistics consists of papers on the development of verb acquisition in nine languages from the very early stage up to the onset of paradigm construction. Each of the ten papers deals with first language developmental processes in one or two children studied via longitudinal data. The languages involved are French, Spanish, Russian, Croatian, Lithuanian, Finnish, English andtwo varieties of German. All papers are based on presentations at the workshop 'Early verbs: On the way to mini-paradigms' held at ZAS (Berlin), September 2000.

 

 

 

1988

Kilani-Schoch M., Introduction à la morphologie naturelle, Bern : Lang, 1988

La morphologie «existe»: loin de se réduire à un ensemble hétéroclite de faits, elle se trouve être régie par des principes universels et apparaît comme un domaine de la théorie du langage non moins important que la phonologie, la syntaxe ou la sémantique. La morphologie naturelle développe une théorie universelle de la morphologie, intégrée à une théorie générale de la communication et de la cognition. Elle connaît une grande extension aux Etats-Unis, en Autriche, en Allemagne, et ailleurs encore. Peu connue en France et dans le monde francophone, elle ne saurait être ignorée trop longtemps; elle participe en effet des courants les plus récents de la linguistique: par exemple, elle ouvre sa base explicative sur la pragmatique et sur d'autres domaines de la connaissance (psychologie cognitive, neuropsychologie, biologie, etc.), par exemple, elle propose une conception modulaire de son objet (conception dominante aujourd'hui dans la linguistique générative). En outre, elle s'inscrit dans la tradition du structuralisme fonctionnel de Roman Jakobson et construit sa notion de naturalité à partir de la sémiotique de Charles S. Peirce: la MN est aussi en quelque sorte une théorie des limites de l'arbitraire du signe. Le présent ouvrage propose la première synthèse - en français - de la MN et apporte une contribution originale au développement de la morphologie (naturelle) du français.

Site de l'éditeur

 

 

1982

Kilani-Schoch M., Processus phonologiques, processus morphologiques et lapsus dans un corpus aphasique, Bern : Lang, 1988

Cette étude consacrée aux problèmes phonologiques et accessoire- ment aux problèmes morphologiques d'un corpus aphasique s'emploie à les caractériser par rapport à d'autres transformations telles celles des lapsus du langage normal, celles de la diachronie, etc. Elle emprunte son cadre d'analyse à la phonologie naturelle et propose une interprétation dynamique - en termes de processus - des substitutions pathologiques. Parallèlement, elle débat de certaines hypothèses théoriques à l'aide de ces données aphasiques constituées en indices externes.

Site de l'éditeur

 

 

1980

 

Schoch M. avec la collaboration de O. Furrer, T. Lahusen et M. Mahmoudian-Renard, Résultats d'une enquête phonologique en Suisse romande, BULLL (Bulletin de la section de linguistique de la Faculté des lettres de Lausanne) 2, 1980

Ce numéro présente les résultats d'une enquête par questionnaire sur la phonologie du français en Suisse romande. L'étude examine l'intuition des sujets interrogés et non l'usage réel. L'écart entre la production verbale et l'appréciation de celle-ci sera examiné par la suite.

 

 

 

Recherche:
 Go
 
rss/atom
youtube facebook twitter instagram 
CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 73  -  Fax +41 21 692 29 15
Swiss University