<a name="ancre_10"></a>Agenda 21

Marie Kolb, déléguée à l'Agenda 21, Ville d'Yverdon-les-Bains

Marie Kolb étudie le français, l'histoire et l'italien à l'UNIL. Sa licence de lettres en poche, elle décide de travailler dans le développement durable et d'acquérir via des stages une expérience qui compensera son manque de formation spécialisée dans le domaine. C'est ainsi qu'elle est successivement stagiaire en rédaction à La Revue Durable, en gestion de projets dans un bureau de conseil en environnement, et à l'Agenda 21 de la ville de Vevey où elle s'occupe encore de gestion de projets et communication. A l'issue de ce dernier stage, elle est engagée comme déléguée à l'Agenda 21 de la ville d'Yverdon-les-Bains, grâce au réseau qu'elle s'est crée lors de ses différentes expériences. D'abord à durée déterminée, son poste a récemment été pérennisé.

Fonction

Le premier volet de la fonction de déléguée à l'Agenda 21 est l'ancrage du développement durable dans les services communaux. Ceci englobe l'inscription du développement durable dans la pratique par la mise en place d'outils d'évaluation et d'indicateurs, mais aussi la gestion de projets portant sur des thématiques telles que la mobilité douce ou la consommation de proximité, ou encore la coordination des projets de développement durable mis sur pied par les différents services. La communication et la sensibilisation du public constituent le deuxième volet de son activité. Il s'agit là de monter des projets de sensibilisation, de les développer et d'en assurer le suivi, comme pour la semaine de la mobilité par exemple. A cela s'ajoutent des tâches administratives. Marie Kolb met en avant les atouts de sa formation plutôt généraliste pour cette fonction: polyvalente, elle sait aussi bien rédiger des communiqués que gérer un budget ou participer à des séances. Elle dispose d'une vision globale et d'un regard critique qui lui permettent de jeter des ponts entre différents projets ou thématiques, de les mettre en valeur, et ce même sans en connaître le domaine spécifique. Savoir vulgariser et s'adapter sont également des qualités indispensables pour communiquer avec des publics très différents.

Travailler pour un Agenda 21, avantages et contraintes

Le travail dans le cadre d'un Agenda 21 présente à ses yeux l'avantage de porter sur des projets très variés et transversaux, de sorte que l'on touche à de nombreux domaines. L'envers de la médaille, c'est que les services communaux étant par contre très cloisonnés, cela crée parfois des tensions. De plus, les procédures administratives assez lourdes dans les communes ralentissent souvent les démarches. Autre inconvénient de la transversalité, le ou la généraliste peut avoir de la peine à trouver ses marques parmi les architectes, les urbanistes et autres spécialistes. Enfin, si Marie regrette d'être seule à travailler sur l'Agenda 21, ce qui la prive de possibilités d'échanges productifs, l'autonomie dont elle jouit compense ce désavantage.

Quelques tuyaux

Pour avoir une chance de s'insérer dans le développement durable avec un profil de généraliste, il faut avant tout avoir un projet et donc savoir ce que l'on cherche! Ensuite, les stages permettent de se former en acquérant une expérience pratique et constituent une occasion en or de se créer un réseau, que l'on complètera en assistant à des conférences, des forums, etc. Enfin, il ne faut pas hésiter à parler de son projet autour de soi pour se faire connaître et glaner informations ou contacts !

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
youtube  facebook  twitter  instagram  linkedin  google 

Liens

Agenda 21 de la ville d'Yverdon-les-Bains

www.yverdon-les-bains.ch

Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 69221 30  -  Fax +41 21 69221 35
Swiss University