Vous êtes ici: UNIL > Orientation et conseil > Trouver un emploi > Galerie de portraits emploi > Traduire les compétences universitaires dans le monde professionnel

Traduire les compétences universitaires dans le monde professionnel

Alexandra Mirimanoff, assistante RH à Terre des Hommes et Frederick Kermisch, de la banque Mirabeau & Cie Banquiers Privés, ont partagé leurs parcours et expériences tant professionnelles que de vie ; tous deux ont mis en évidence la richesse de leurs premiers stages, et parfois de leurs emplois d’étudiants. Tout deux relèvent l’importance du dossier de candidature, notamment de la lettre de motivation, à laquelle il vaut la peine de passer un peu de temps au début.

Alexandra Mirimanoff, assistante RH à Terre des Hommes

Active dans les Ressources humaines à présent, Mme Mirimanoff met en évidence les différents profils recrutés à Terre des hommes - organisme caritatif venant en aide à l’enfance en Suisse et à l’étranger. Les universitaires peuvent être recrutés dans des secteurs tels que les opérations, la communication et la recherche de fonds, les ressources humaines, la finance et administration, le psycho-social, la santé et l’hygiène, plus rarement la logistique. Certains postes requièrent une formation spécifique (médecin, psychologue, etc), d’autres sont occupés par des diplômés de divers domaines, qui bénéficient souvent d’une expérience et/ou formation complémentaire après leurs études pour pouvoir se diriger vers l’un ou l’autre type d’activités.

Selon Alexandra Mirimanoff, les aspects appréciés des profils universitaires sont :

  • les connaissances pointues (expertise, savoir dans un domaine spécifique), la capacité de faire des recherches rapides et pertinentes, et la faculté de s’approprier aisément de nouvelles connaissances ;
  • l’esprit d’analyse et de synthèse, le sens critique ;
  • les connaissances linguistiques et l’aisance rédactionnelle ;
  • les capacités à transmettre des connaissances ;
  • l’adaptation de ses savoir-faire dans une nouvelle activité.

Les points faibles mentionnés sont notamment la méconnaissance des codes d’entreprise, le manque de vision stratégique, la réelle collaboration en équipe pluridisciplinaire ou interdépartementale. D’où son conseil : miser sur les mandats, stages, emplois temporaires d’été pendant les études. L’autre manque signalé se situe au niveau des outils bureautiques et des compétences administratives ou financières.

Frédérick Kermisch, banque Mirabeau & Cie Banquiers Privés

Frédéric Kermisch égrène de façon vivante et convaincante les compétences mises au jour au travers de ses emplois et stages :

  • la capacité à argumenter, convaincre (trouver l’argument qui convaincra cet interlocuteur) et trier les informations pertinentes (sur la base aussi de larges connaissances des idées politiques et économiques acquises en étudiant la science politique)
  • la capacité à se mettre à la place de l’interlocuteur, capter sa logique (lors de traductions-interprétations de et vers l’anglais) ; sa capacité à structurer les idées du locuteur et synthétiser son discours, basée sur une faculté d’anticipation de ce que va dire le locuteur ainsi que sur une vaste culture générale, renforcée par une préparation spécifique au sujet traité ;
  • la compréhension rapide d’enjeux, et faculté à sérier les problématiques lors d’un rôle complexe de chargé de recherche à l’Etat de Vaud ;
  • la perception du contexte, des services et de l’importance de la méthodologie choisie (dans la même position), ainsi que le sens du détail apporté à son rapport de stage ;
  • son orientation « résultats » et son sens de la diplomatie, dans un rôle de support de cours MBA ;
  • sa capacité à synthétiser les arguments et construire/structurer une nouvelle argumentation, lors d’un stage d’assistant à la directrice en charge de la communication et recherche de partenaires ;
  • sa transparence et son aisance dans une expression écrite orientée résultats, en tant qu'assistant d’un directeur de hedge fund ;
  • sa capacité à exprimer des concepts complexes de façon simple et écouter de façon pro-active, en tant que chargé de relations investisseurs dans une banque privée.

Il relève que ces capacités sont difficiles à cerner durant ses études, que leur identification est souvent floue. Les étudiants manquent de retour, de mise en valeur de leurs connaissances qui restent théoriques.

Quant aux compétences acquises hors Unil, il y a eu, dans son cas, celles amenées par le théâtre, à savoir l’expression orale, la confiance en soi et ses en capacités, ainsi que le travail en équipe (qui n’est pas toujours effectif lors de séminaires), ainsi que venant d’une famille anglophone, la maîtrise de l’anglais. A cela s’ajoute la maîtrise du français académique.

Les questions porteront sur les erreurs-types du dossier, ou à l’entretien : lettre pas ciblée, mauvaise orthographe ou mise en page, CV gonflé (surtout au niveau des langues), manque de préparation à l’entretien. Les intervenants soulignent la nécessité de partager le temps de parole avec l’employeur, ne pas oublier les questions. Il importe de faire un lien entre le descriptif de la fonction et les expériences et responsabilités exercées, de bien cibler son propos. 


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 21 30  -  Fax  +41 21 692 21 35