Vous êtes ici: UNIL > Orientation et conseil > Trouver un emploi > Galerie de portraits emploi > Médiation culturelle et recherche

Médiation culturelle et recherche

Karine Meylan, gestion et médiation, AnimArc, Musées de Pully

Entrée à l’UNIL en 2000, Karine Meylan étudie l’histoire, l’histoire ancienne et l’archéologie en Faculté des lettres. Durant ses études, elle développe un intérêt pour la médiation culturelle, notamment à la suite d’un cours sur la communication archéologique.

Domaine qui se développe de plus en plus dans les musées suisses, la médiation culturelle a pour but de faciliter le contact entre les chercheurs et le public. Elle englobe divers types d'activités pédagogiques avec les enfants principalement mais aussi avec un public plus large de type familial ou avec des groupes spécifiques comme les personnes souffrants de handicaps. A cela peuvent s'ajouter un travail de communication de ces activités et de gestion de l'espace de médiation.

Avec d’autres étudiants, Karine Meylan créée un groupe d’animation culturelle pour les enfants, lance une collection de fascicules de vulgarisation scientifique et monte une exposition. Durant ses études, Karine Meylan profite de ces expériences pour se faire une idée concrète de ce qu’est la médiation culturelle et se créer un réseau de connaissances dans le milieu. Elle termine en 2007 avec un mémoire en céramologie qui porte sur les rites et les traditions religieuses dans un sanctuaire de la région d’Yverdon.

Si son sujet de mémoire porte sur un domaine très spécifique de l'archéologie, éloigné de la médiation culturelle, Karine Meylan ne regrette pas pour autant son choix. Elle y voit même un avantage pour son travail actuel où la qualité de la formation scientifique du médiateur est un critère important.

En effet, il ne s’agit pas de considérer le musée comme un parc d’attraction, mais plutôt comme un espace de rencontres permettant au grand public d’accéder aux découvertes scientifiques. Ainsi, le médiateur culturel doit conserver un lien avec le monde scientifique et se tenir au courant des avancées de la recherche tout au long de sa carrière.

Sa formation achevée, Karine effectue différents stages dans le domaine de la muséologie. Ces expériences, ainsi que celles effectuées durant ses études, vont être déterminantes pour les trois postes qu’elle occupe actuellement.

AnimArc

Fondée avec d’autres collègues archéologues, AnimArc est une société spécialisée dans les animations archéologiques. Outre la création d’animations et la participation à différents événements culturels, Karine Meylan s’occupe de la gestion, des finances, de la recherche de fonds, de la promotion de la société. Ainsi, depuis sa création, AnimArc s’est vue proposer différents mandats pour une quarantaine d’événements, notamment pour les Mystères de l’UNIL en 2008.

Villa romaine de Pully

Grâce à un stage effectué au Musée de Pully, Karine Meylan s’est vue proposé le poste de coordinatrice de la Villa romaine de Pully. Elle est en charge de toutes les missions dans le domaine de la muséologie, que ce soit la conservation, la création d’expositions, la médiation, la recherche de fonds ou la gestion administrative du musée.

Thèse

Toujours dans un souci de rigueur scientifique, Karine Meylan rédige actuellement une thèse à l’Université de Lausanne sur les questions liées à la communication en archéologie et, plus particulièrement, sur la problématique des reconstitutions et des animations historiques.

Pour elle, mener à bien ces différentes activités en parallèle demande beaucoup d’investissement en temps et en énergie, mais elle éprouvait le besoin de se lancer dans la rédaction d’une thèse. D’une part, le doctorat est un moyen de se spécialiser et d’approfondir ses connaissances scientifiques.

D’autre part, il lui était important de garder un pied dans le domaine scientifique afin de confronter sa pratique professionnelle avec le savoir académique. Enfin, le doctorat se révèle être un atout pour progresser dans le domaine de la muséologie.

Quelques pistes

Travailler dans la médiation culturelle demande une certaine capacité d’adaptation, car cela implique de travailler sur plusieurs fronts en même temps. Il faut également être créatif tout en maîtrisant les connaissances générales dans les domaines d’activité du musée. Une expérience dans la gestion de projet est également un plus pour travailler dans le secteur de la médiation culturelle. Et même si un musée n’est pas une école et que la médiation ne s’adresse pas qu’aux enfants, avoir un certain sens pédagogique est un atout.

Perspectives

Actuellement, de plus en plus de musées créent des postes dans le domaine de la médiation culturelle. Avec la professionnalisation de ce secteur, de nombreuses possibilités de formation existent, notamment à travers l’ICOM, le conseil international des musées. Si ces formations allient théorie et pratique, elles ne garantissent pas un emploi. De plus, la plupart des offres d’emploi se font par bouche à oreille. D’où l’intérêt de faire des stages dans les musées, que ce soit en cours d’études ou après, afin d’acquérir de l’expérience et de se créer un réseau. De plus, effectuer un stage donne accès aux formations données par l’ICOM. Pour Karine Meylan, il ne faut donc pas hésiter à faire des offres spontanées et faire preuve d’initiative, par exemple en présentant une idée d’animation pour une exposition.

Il est également possible de se spécialiser dans ce domaine dans le cadre de ses études. Le programme de spécialisation « Métiers de l’archéologie et du patrimoine historique » en Faculté des lettres, ou la Maîtrise en études muséales de l’Université de Neuchâtel, offrent la possibilité de faire un ou plusieurs stages en cours d’études. 


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Pour aller plus loin

AnimArc

www.animarc.ch

Museums.ch

Association des musées suisses. Propose des formations, des offres d’emploi, etc.

www.museums.ch

ICOM

Conseil international des musées

www.icom.museum

Métiers de l’archéologie et du patrimoine historique

Programme de spécialisation en Faculté des lettres

www.unil.ch/chamr

Maîtrise en études muséales

Université de Neuchâtel

http://www.unine.ch

Travailler dans la culture

Dossier emploi sur le site du SOC

www.unil.ch/soc


Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 21 30  -  Fax  +41 21 692 21 35