Edition 2017

Flyer 2017 CEC formation continue.png

Images de guerres américaines : médias, cinéma, art contemporain

Le lundi 30 janvier 2017, Séverine Graff, UNIL et Claus Gunti, UNIL

Quelles sont les représentations et perceptions des guerres américaines contemporaines (Vietnam, conflits dans le Golfe persique et lutte contre le terrorisme)? L’objectif du cours sera de partir du traitement des conflits qu’offrent les médias américains pour étudier les nouvelles stratégies visuelles construites, en réaction à ces derniers, par des cinéastes et des artistes. Les extraits et les œuvres analysés seront transmis aux participant·e·s.

Pour s'inscrire, cliquer ici

 

Le "Female Gothic" : du roman au film

Le mardi 31 janvier 2017, Mireille Berton, UNIL

Cette journée propose d’étudier les liens entre les romans du « female gothic » du XIXe et XXe siècles et le cycle de films classiques hollywoodiens qui s’en est inspiré dans les années 1940 pour traiter du rôle des femmes dans la société américaine. On analysera des séquences tirées de Rebecca (Alfred Hitchcock, 1940), Jane Eyre (Robert Stevenson, 1944), Dragonwyck (Joseph L. Mankiewicz, 1946), The Spiral Staircase (Robert Siodmak, 1946) et Secret Beyond the Door (Fritz Lang, 1947), afin de mettre en évidence l’impact de cette littérature sur le cinéma.

Pour s'inscrire, cliquer ici

Les adaptations des oeuvres de Zola au cinéma

Le mercredi 1er février 2017, Jean-Marie Cherubini, UNIL,

Parmi les « grands » auteurs français du XIXe siècle, Emile Zola est sans doute celui que l’on a le plus adapté au cinéma. Le phénomène est complexe et a trait aux rapports à la fois fertiles et problématiques que le cinéma entretient avec la littérature zolienne. Le cours propose d’explorer ces liens pour mettre en évidence des éléments favorisant une utilisation didactique du film dans le cadre d’une étude de quelques œuvres de Zola : L’Assommoir, Au Bonheur des Dames, Germinal, La Bête humaine, Nana et Thérèse Raquin.

Pour s'inscrire, cliquer ici

Les films de Marguerite Duras, ou l'écriture du désastre

Le vendredi 10 février 2017, François Bovier, UNIL

La pratique de l’adaptation ou de l’auto-adaptation est ébranlée dans ses fondements par Duras, qui conçoit livres, films, pièces radiophoniques et de théâtre comme un seul et même geste. Notre analyse portera principalement sur deux enjeux de sa démarche filmique : son rapport au « politique » (Détruire dit-elle) et la dynamique de recouvrement et d’effacement d’un « texte » par un autre dans son cycle « indien » (comprenant les livres : Le Ravissement de Lol V. Stein, 1964, Le Vice-consul, 1966, L’Amour, 1971 ; et les films : La Femme du Gange, 1974, India Song, 1975, Son Nom de Venise dans Calcutta désert, 1976).

Pour s'inscrire, cliquer ici

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 10
reseau_cinema_ch-logo.svg