Edition 2018

Flyer formation continue 2017 .png

Introduction à l’analyse du récit en bande dessinée

Mercredi 31 janvier 2018 | Journée 1 (17-LFR189) 9h00 à 16h45 – UNIL

Prof. Raphaël Baroni, UNIL, Ecole de français langue étrangère

Fondé sur des catégories narratologiques (voix, point de vue, temps, intrigue), ce cours permettra d’envisager quelques spécificités du récit en BD relatives au style, à la mise en page et à la projection de l’histoire dans un espace visuel. Ce détour permettra la mise à jour de certains concepts narratologiques centraux: on verra que la focalisation et le point de vue, le ashback et l’analepse, l’intrigue et la trame de l’histoire, ne sont pas synonymes, même pour les récits littéraires. Ce cours sera utile pour les enseignantes et enseignants soucieux de construire des ponts entre culture littéraire et culture médiatique et de montrer comment des compétences d’analyse textuelle peuvent être transférées à d’autres médias. 

Pour s'inscrire, cliquer ici.

De l’icône à l’écran: Jésus relu et (re)cadré

Vendredi 2 février 2018 | Journée 2 (17-LFR190) 9h00 à 16h45 – UNIL

Valentine Robert, Section d’histoire et esthétique du cinéma, UNIL

Des premiers films aux clips de Lady Gaga en passant par Gibson, les Monty Python ou Pasolini, «Ben Hur», «Jésus-Christ superstar» ou «Black Jesus», l’écran a offert à Jésus son plus sûr moyen de «résurrection». Cette journée proposera des clés d’analyse historiques et esthétiques des représentations filmiques de Jésus, devenu personnage de fiction et objet de toutes les réactualisations. Balisant les décennies, les genres et les styles du cinéma, nous révélerons la richesse et la portée de ces «transfigurations» filmiques qui, en s’appropriant la figure iconographique majeure de l’art occidental et en réinterprétant le mythe fondateur de notre civilisation, génèrent autant de réinventions audiovisuelles et narratives que de messages socioculturels et politiques. Ces Christs filmés nous parleront donc autant d’histoire du cinéma que des voies de retour et de transformation du sacré dans notre monde sécularisé. 

Pour s'inscrire, cliquer ici.

L’Expo 64: histoire, culture, médias

Lundi 5 février 2018 | Journée 3 (17-LFR191) 9h00 à 16h45 – UNIL

Prof. Olivier Lugon, Section d’histoire et esthétique du cinéma, UNIL
Prof. François Vallotton, Section d’histoire, UNIL
Pierre-Emmanuel Jaques, Section d’histoire et esthétique du cinéma, UNIL Claire-Lise Debluë, Chercheuse FNS/UNIL

Autant que les œuvres d’art ou les films, les expositions constituent de riches objets d’études, susceptibles de multiples analyses historiques, politiques, sociales ou esthétiques. A partir de l’exemple de l’Expo 64, cinquième exposition nationale suisse à Lausanne en 1964, cette formation proposera une introduction à l’analyse des dispositifs de présentation publique des images - dispositifs déjà largement audiovisuels à l’Expo 64 - et à l’histoire de la scénographie d’exposition, ainsi qu’à l’exploitation critique des sources documentaires et médiatiques qui permettent de reconstituer de tels événements éphémères. Elle cherchera à montrer que l’Expo 64 n’a pas été un simple reflet de la société de son temps, mais qu’elle a contribué, dans son contenu et dans sa forme, à transformer cette société, jouant un rôle majeur dans l’histoire culturelle, politique et économique du pays, et en particulier dans celle de la communication et des médias en Suisse. 

Pour s'inscrire, cliquer ici.

Les usages du film en classe d’histoire: théorie et pratiques

Mardi 6 février 2018 | Journée 4 (17-LFR192) 9h00 à 16h45 – UNIL

Séverine Graff, Section d’histoire et esthétique du cinéma, UNIL

Comment s’extraire d’une utilisation illustrative du film afin de faire travailler sa classe sur une source filmique? Quels peuvent être les apports didactiques de séquences cinématographiques dans un cours d’histoire? Ces enjeux guideront la journée qui débutera par une synthèse des théories qui problématisent, dans le champ de l’histoire du cinéma et de la didactique, les liens complexes entre l’événement et sa représentation dans le cinéma fictionnel et documentaire. En nous basant sur un corpus et sur des exploitations didactiques les plus variés possible, nous évoquerons la manière dont des pratiques filmiques, inscrites dans un contexte sociohistorique donné, articulent les référents au monde réel ; nous examinerons l’analyse des discours de propagande filmiques ou encore les techniques pour décortiquer en classe la construction d’un documentaire de montage. Cette journée permettra ainsi de présenter et de distribuer aux participantes et participants le matériel pédagogique «Séquences: le film au service de l’analyse historique». 

Pour s'inscrire, cliquer ici.

Partagez:
reseau_cinema_ch-logo.svg