Sport universitaire

Le sport autour des hautes écoles lausannoises … Une histoire de plus d’un siècle

Par Grégory Quin

Au milieu du XIXe sècle, le mouvement gymnique et sportif est intimement associé à la jeunesse et à l’éducation… avec des arrières-pensées militaires, nécessité faisant loi, hélas, durant encore quelques décennies. C’est ainsi au sein de l’ancienne Académie que verra le jour l’une des premières sociétés de gymnastique lausannoise dans les années 1860, à l’initiative d’un groupe d’étudiants dont les entraînements se feront de plus en plus réguliers.

Cependant, il faut attendre quelques décennies pour voir un premier essor d’un véritable « sport universitaire ». Ainsi, au printemps 1920, les enseignements de culture physique donnés par le docteur Messerli sont intégrés au programme semestriel, mais ce sont encore des cours optionnels et peu suivis. Instituée en 1941, la Commission sportive de L’Université de Lausanne édite la même année le tout premier programme des étudiants pour le semestre d’été, l’aventure du sport universitaire lausannois commence alors pour de bon !

Premier programme édité par la Commission sportive de l’Université de Lausanne (1941) © Archives du Service du Sport Universitaire, Fonds «Claude Bucher»
Premier programme édité par la Commission sportive de l’Université de Lausanne (1941) © Archives du Service du Sport Universitaire, Fonds «Claude Bucher»

En 1946, la participation moyenne aux cours d’éducation physique concerne une centaine d’étudiants sur 1’200, et progressivement l’offre va croitre, même si à cette époque l’absence de véritables infrastructures et l’installation du campus en vieille ville ne favorise pas le mouvement.

Au début des années 60, le nombre des pratiques proposées aux étudiant-e-s augmente, passant de 15 à 25, notamment avec les sports nautiques et des premiers sports de combat asiatiques. Les dynamiques de l’émancipation féminine se sont aussi emparées du sport, qui intègre de plus en plus de femmes, et d’étudiantes à Lausanne. Dans la foulée avec les années 1970, la création des clubs universitaires orientés vers la compétition et le développement des sports fun et des pratiques de gymnastiques d’entretien va marquer l’institution lausannoise jusqu’à l’orée du 21ème siècle, mais surtout en juin 1971, les Bureaux de Construction de l’Université de Lausanne et de planification de l’EPFL (BP) fixent les cadres d’un premier développement d’un centre sportif de Dorigny à court et à moyen terme. En 1974, cela se manifeste avec l’inauguration de la Salle Omnisport n°1, qui va avoir un effet immédiat sur la fréquentation du centre sportif, laquelle augmente de plus de 100% avant 1978.

Le centre sportif de Dorigny en 1974 © Archives du Service du Sport Universitaire, Fonds « Claude Bucher »
Le centre sportif de Dorigny en 1974 © Archives du Service du Sport Universitaire, Fonds « Claude Bucher »

En parallèle, les aspirations sportives des étudiants et de la communauté académique évoluent vers toujours plus de liberté, de plaisir et d’un certain individualisme, mais le succès du nouveau centre sportif ne ralentit pas. En 1986, Claude Bucher dénombre plus de 9’000 inscriptions aux sports et plus de 126’000 entrées au centre sportif de Dorigny chaque année. Une nouvelle salle omnisports devient rapidement indispensable. Tergiversations et retards repousseront son ouverture au 8 septembre… 1993. C’est à l’action inlassable de Claude Bucher que l’on doit son existence et c’est un héritage exceptionnel qu’il peut laisser à son successeur : Georges-André Carrel.

Dans ces mêmes années 1990, l’Université va entamer aussi l’intégration des formations de maîtres d’éducation physique dans un cadre plus « académique » et va chercher à soutenir une nouvelle dynamique de recherche en sciences du sport. En 1995, cela passe par la création de l’Institut des Sciences du Sport et de l’Education Physique qui devient l’ISSUL (pour Institut des Sciences du Sports de l’Université de Lausanne) 14 ans plus tard en 2009.

En 1985, le Bulletin d’information de l’Université de Lausanne consacre un dossier au thème « Sport et Université » © Archives du Service du Sport Universitaire, Fonds « Claude Bucher »
En 1985, le Bulletin d’information de l’Université de Lausanne consacre un dossier au thème « Sport et Université » © Archives du Service du Sport Universitaire, Fonds « Claude Bucher »

Inauguré en 2013, le Centre Sport et Santé (CSS) marque une nouvelle étape de l’histoire du sport universitaire à Lausanne qui, sous la houlette de son nouveau directeur Pierre Pfefferlé, cherche à s’adresser toujours plus à l’ensemble de la communauté universitaire, ainsi qu’à un large public soucieux de développer une pratique physique saine et régulière. Universalité et humanisme sont, plus que jamais, les valeurs portées par le SSU.

En 75 ans, le programme sportif des sports universitaires lausannois est passé de 1 à 92 pages, il concerne désormais plus de 25’000 étudiants, propose 370 cours hebdomadaires pour plus de 100 disciplines sportives, donnés par près de 250 enseignants. Il reste la vitrine la plus attractive de l’Université.

Toutes les histoires du sport autour des hautes écoles lausannoises sont regroupées dans l’ouvrage L’Odyssée du sport universitaire lausannois, paru en 2016 pour le jubilé du SSU.

Partagez: