FAQ

Foire aux questions

Peut-on commencer à suivre les enseignements du RENF-ET avant d’avoir validé tous ceux du SPEC, même si l’inscription au SPEC est indiquée comme une condition pour suivre les enseignements du RENF (c’est-à-dire : peut-on suivre les enseignements du RENF dès le semestre où l’on commence le programme ou faut-il attendre un semestre ou un an d’enseignements du SPEC ) ? 

 

Oui, on peut commencer immédiatement les enseignements du RENF, à l’exception du stage d’immersion qui est conçu pour les étudiant·e·s ayant déjà validé une partie du parcours.

 


Il est indiqué qu’il faut d’abord s’inscrire dans le RENF avant le SPEC alors pourquoi doit-on valider le SPEC avant ?

 

Les deux programmes peuvent être suivis simultanément, ce n’est qu’en termes administratifs qu’ils fonctionnent différemment. Le SPEC-ET s’ajoute au Master ès Lettres à 90 ECTS qui devient alors un Master ès Lettres avec spécialisation à 120 ECTS. Le RENF-ET, au contraire, remplace 30 ECTS du Master ès Lettres à 90 et à 120 ECTS (que ce soit une branche secondaire ou un renforcement de la discipline principale).

 

Peut-on faire le RENF seul si on ne fait pas de spécialisation ?

 

Non, le programme RENF-ET « renforce » le SPEC-ET.

 

Si on ne peut pas suivre le cours de Dramaturgie (du SPEC) à l’automne, quelles sont les possibilités au printemps?

 

Le cours général du SPEC-ET n’est donné qu’au semestre d’automne, et chaque année (en l’occurrence dans l’une des universités du réseau : UNIFR, UNIGE ou UNIL). Il en est de même pour le cours d’Histoire comparée du théâtre du RENF-ET. Parfois, une alternative est offerte au semestre de printemps pour le cours général du SPEC, mais ce n’est pas garanti. N’oubliez pas que vous pouvez commencer le SPEC dès la première année du Master.

 

Est-il conseillé / faut-il suivre le cours de Dramaturgie (du SPEC) avant tout le reste ?

 

Cela peut être conseillé, mais ce n’est pas du tout une obligation.

 

Est-ce qu’un profil en études théâtrales n’est pas considéré comme trop spécifique au moment de candidater ensuite sur des postes de gestion culturelle plus larges ou si on veut devenir journaliste culturel ?

 

Pas du tout. Non seulement votre parcours vous aura offert des expériences et des contacts extrêmement précieux à tous égards, mais de surcroît les arts de la scène sont emblématiques de la scène culturelle : ils permettent de prendre connaissance d’œuvres (souvent interdisciplinaires), d’acteurs très divers (des auteurs jusqu’aux scénographes, en passant par les attachés de presse et les médiateurs), d’institutions aux profils distincts et de politiques culturelles différentes (les villes, le canton, la confédération).


Quels sont les types de sujets de recherche des personnes qui font actuellement de la recherche en études théâtrales au niveau du doctorat  ?

 

Certains doctorant·e·s sont engagés dans des monographies de metteurs en scène contemporains (Christoph Marthaler), ou du XXe siècle (Jacques Lassalle), dans des recherches théoriques (l’acte de lecture du texte dramatique), dans des recherches sur la dramaturgie contemporaine (la relation avec le spectateur comme axe de création) ou l’histoire du théâtre (la définition de la comédie au XVIIe siècle, les effets de foule sur la scène du XVIIe siècle, ou le théâtre de société au XVIIIe siècle)…

 
Faut-il s’inscrire au RENF et au SPEC dès l’inscription au Master, ou peut-on attendre la rentrée ?

 

Si vous êtes inscrits en Master ès Lettres à l’UNIL, vous pouvez attendre la rentrée pour préciser vos intentions.


Peut-on faire un stage d’immersion au sein d’un festival dans le cadre du RENF ?

 

Oui. Les stages sont pour le moment organisés avec des institutions, mais un contrat de stage avec un festival peut être établi. 

 

Si on suit l’Analyse de spectacle dans le module 2 du SPEC, comment fait-on pour valider le module Analyse de spectacle dans le RENF ?

 

Chaque année, au moins, un séminaire d’Analyse de spectacle sera offert sur un corpus différent. Il n’y a donc aucun risque de «redondance». Vous pourrez inscrire un de ces séminaires dans le module 02 du SPEC-ET et un autre dans le RENF-ET.


Peut-on, dans le cadre du SPEC, avoir accès aux séminaires du module 2 qui sont donnés dans une section de langue si on n’a pas fait de parcours dans cette section avant (sous réserve que l'on maîtrise la langue par ailleurs) ?

 

Bien sûr, c’est aux étudiant·e·s d’apprécier leur aisance dans la langue d’enseignement ; de leur côté, les enseignant·e·s choisissent volontairement d’ouvrir certains séminaires aux étudiant·e·s du SPEC-ET.

 

Partagez: