Automne-hiver 2013

# Programme en PDF à télécharger #

 

 

Le Livre sur les quais
Avec, entre autres invités, les traducteurs Claro, François Conod, Pedro Jiménez Morrás, Pierre Lepori et Ilma Rakusa
Vendredi 6 – dimanche 8 septembre 2013
Quais de Morges

Pour la quatrième année consécutive, Le livre sur les quais propose d’explorer les divers thèmes et domaines de la récente production littéraire. Placée cette année sous la présidence de l’écrivaine franco-anglaise Tatiana de Rosnay, la manifestation sera une fois de plus internationale. La vocation interculturelle du salon sera également renforcée par la venue d’auteurs germanophones et italophones, témoignant de la richesse de la production littéraire, notamment en Suisse, ainsi que par des rencontres organisées autour des pratiques de la traduction. On retrouvera par exemple l’écrivain-traducteur Claro pour nous faire part de son expérience des écritures les plus délirantes de la littérature américaine. Au programme, ce ne sont pas moins de 250 auteurs dont une quinzaine de traducteurs qui dédicaceront leur livre et participeront aux nombreux débats, tables rondes, lectures et projections qui auront lieu dans plusieurs salles au cœur de la ville de Morges ou lors de croisières littéraires, sur des bateaux de la CGN. # Programme complet sur www.lelivresurlesquais.ch.

  

La retraduction des classiques
Symposium suisse pour traductrices et traducteurs littéraires
Avec Jacqueline Aerne, Burkhart Kroeber, Camille Luscher, Olivier Mannoni, Claudia Steinitz et Irma Wehrli-Rudin
Vendredi 13 septembre 2013, 11h-17h
Palazzo Civico, Bellinzona

Organisé pour la cinquième année consécutive, le symposium suisse pour traductrices et traducteurs littéraires offre une plate-forme d’échanges et de rencontres en abordant des thèmes liés à la pratique de la traduction. Cette année, le symposium se penche sur le soutien accordé à la traduction littéraire en Suisse et dans les pays frontaliers et s’intéresse à la question des retraductions de classiques, avec notamment une présentation par Burkhart Kroeber, traducteur de Umberto Eco, Italo Calvino et Alessandro Manzoni. En ouverture du Festival de littérature et traduction BABEL, cette journée de conférences, tables rondes et discussions est organisée en partenariat avec l’association des Autrices et Auteurs de Suisse AdS, le Collège de traducteurs Looren et la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia. # Programme de la journée sur www.unil.ch/ctl. Réservation obligatoire avant le 3 septembre 2013 à l’adresse sekretariat@a-d-s.ch.

 


BABEL : l’Afrique francophone
Avec, entre autres invités, Jean-Luc Raharimanana et Marie-José Hoyet
Vendredi 13 septembre 2013, 18h30, rencontre
Palazzo Civico, Bellinzona

Du 12 au 15 septembre 2013, le Festival de littérature et traduction BABEL invite auteurs et traducteurs à parler de leurs œuvres, de leur parcours, de leur métier. Les littératures africaines francophones sont les hôtes de cette huitième édition. Le CTL participe à ce festival tessinois en vous conviant à une rencontre avec Marie-José Hoyet, traductrice, et Jean-Luc Raharimanana, écrivain malgache de langue française. Il est l’auteur d’un grand nombre de textes (romans, nouvelles, poèmes, pièces de théâtre) à travers lesquels il s’attache à retrouver la mémoire de son pays. Professeure, traductrice et éditrice d’une collection de littérature africaine aux Edizioni Lavoro, Marie-José Hoyet a traduit en italien plusieurs récits et pièces de théâtre de Raharimanana. # Programme complet sur www.babelfestival.com.

 


Walser en toutes lettres
Avec Marion Graf, Peter Utz et Marlyse Pietri
Vendredi 11 octobre 2013, 18h30, rencontre
Le Crêt, Château-d’Oex

Toute sa vie, l’écrivain biennois Robert Walser a entretenu une riche correspondance avec des interlocuteurs de tous bords : ses sœurs, ses éditeurs ou des femmes, bienfaitrices ou admiratrices. Marion Graf et Peter Utz, grands connaisseurs de l’œuvre de Robert Walser, ont choisi 266 lettres couvrant la période de 1897 à 1949. Écrites à Zurich, Berlin, Bienne, Berne et Herisau, ces lettres constituent un témoignage de première main sur la vie de l’écrivain et donnent un aperçu de son univers littéraire original et singulier : « En ce qui me concerne, j’apprends vaillamment le français, je vais au bureau tous les matins, je rentre fou le soir, j’attends des lettres, n’en écris pas, attends néanmoins trois lettres au moins chaque soir. » Traduite de l’allemand par Marion Graf, la correspondance est publiée aux Éditions Zoé, qui poursuivent ainsi leur important travail éditorial de l’œuvre de Robert Walser. L’ouvrage sera présenté à Château-d’Oex en présence de Marlyse Pietri (Éditions Zoé), de la traductrice Marion Graf et de Peter Utz, spécialiste de Walser. # Rencontre animée par Irene Weber Henking (CTL), organisée en collaboration avec l’Automne littéraire/Literarischer Herbst Gstaad - www.literarischerherbst.ch.

 


La Ronde
Avec Henri Christophe et Valentin Rossier
Mardi 29 octobre 2013, 19h, rencontre
La Grange de Dorigny, UNIL, 1015 Lausanne


« De tout l’hiver, je n’ai écrit qu’une suite de scènes parfaitement impubliables et sans grande prétention littéraire. Mais, si on les exhume dans quelques siècles, elles risquent d’éclairer d’un jour particulier certains aspects de notre civilisation. » Dans sa pièce La Ronde, Arthur Schnitzler embarque le spectateur dans une exploration de la condition humaine. 10 couples s’affrontent à travers 10 tableaux sur les thèmes de la séduction amoureuse et du désir sexuel, proposant autant de variations sur le duo amoureux. Écrite en 1896, la pièce fait scandale dès sa parution. Une première traduction en français est publiée en 1912, suivie de nombreuses autres, dont celle d’Henri Christophe, publiée en 1987 (Actes Sud Papiers). À l’issue de la représentation de La Ronde dans sa traduction, Henri Christophe rencontrera le metteur en scène Valentin Rossier et les comédiens pour une discussion animée par Peter Utz, professeur de littérature allemande à l’UNIL. # Rencontre organisée en collaboration avec la Grange de Dorigny. Renseignements et réservations pour le spectacle au 021 692 21 24 et sur www.grangededorigny.ch.

 

Guest Lecture by Judith Butler
"Is Gender (Un)translatable?", UNIL, 13 novembre 2013
Mercredi 13 novembre 2013 - 17h15  -  Anthropole  -  2024

The difficulty in translating "gender" into various languages raises the question of whether there is something enigmatic and difficult about the very term. If we conceive of gender not simply as a cultural category, but as an assignment, then it follows that gender takes place within a scene of address: someone or some institution delivers a name, and it has to be taken up, taken on, resisted, or reworked by those to whom it is addressed. The scene of translation, Jean Laplanche has suggested, is one way to think about "interpellations" of this kind. What differences does it make if we think about the multi-lingual predicament of gender as a function of both translation and interpellation? Can we refuse gender? And if so, at what cost, and with what consequences?

 

L’Aborigène de Riga
Avec Jānis Rokpelnis et Alain Schorderet
Mardi 26 novembre 2013, 18h30, lecture bilingue
Bibliothèque médiathèque municipale de Vevey, Quai Perdonnet 33, 1800 Vevey

Jānis Rokpelnis est une des voix les plus importantes en Lettonie depuis plus de quarante ans. Mêlant tradition et modernité, érudition et banalité dans ses vers, influencé par les traditions occidentale et locale, le poète a su traverser des périodes mouvementées avec une constance remarquable. La traduction d’Alain Schorderet, fruit de quatre ans de travail, réunit une centaine de poèmes et constitue l’anthologie la plus complète d’un poète letton jamais traduite en français : « toi regarde combien l’horizon reste seul / qu’il accoure à l’approche ou qu’il file plus loin / le firmament avec les astres s’entretient / mais l’horizon ne vient jamais ne se rejoint / tel filet tel fil qui file combien d’années / devront-ils rester l’un à l’autre prisonnier ? » (L’Aborigène de Riga, Grèges, 2013). À Vevey, poète et traducteur présenteront pour la première fois cet ouvrage dans l’espace francophone, et dévoileront quelques mystères de la langue et la culture lettones. # En collaboration avec la Bibliothèque médiathèque municipale et le Café Le Littéraire de Vevey. Renseignements au +41 21 925 59 60 ou sur http://biblio.vevey.ch.

 

 
Le Mineur et le Canari
Avec Catherine Safonoff et Claudia Steinitz
Jeudi 5 décembre 2013, 19h30, lecture bilingue et discussion
Cercle Littéraire de Lausanne, Place St-François 7, 1003 Lausanne

L’auteure genevoise Catherine Safonoff et sa traductrice Claudia Steinitz dialoguent autour de la traduction en allemand du roman Le Mineur et le Canari (traduction à paraître en 2014 au Rotpunktverlag, à Zurich). Dans ce récit, la narratrice raconte dans une langue sensible et intime l’amour éprouvé pour son thérapeute ; un amour d’autant plus fort qu’imaginaire et impossible, qui se trouve encore amplifié par la mise en récit. Paru aux Éditions Zoé en 2012, l’ouvrage a valu à son auteure un des Prix fédéraux de littérature décernés la même année. Le prisme de la traduction permettra d’aborder les thèmes essentiels de l’œuvre et de plonger au plus profond de l’écriture de Catherine Safonoff. La lecture prend place en ouverture d’une formation continue pour traducteurs littéraires, dédiée cette année à l’oralité. # En collaboration avec le Cercle littéraire de Lausanne. Réservation obligatoire pour la soirée à l’adresse admin@cerclelitteraire.ch ou par téléphone au 021 312 85 02.
 

Partagez: