Printemps 2014

# Programme en PDF à télécharger #

 

 

Traduction, intertextualité, interprétation
Avec Lawrence Venuti
Vendredi 7 mars 2014 dès 8h45, journée d’étude
Uni Mail, Université de Genève

La journée d’étude sur le thème « Traduction, intertextualité, interprétation » s’ouvrira sur un exposé liminaire du professeur Lawrence Venuti (Temple University, USA), l'une des principales figures de la recherche en traductologie actuellement. Traducteur de l’italien, du français et du catalan vers l’anglais, Lawrence Venuti est également l’auteur de nombreux ouvrages de traductologie, notamment The Translator’s Invisibility: A History of Translation (1995), The Scandals of Translation: Towards an Ethics of Difference (1998) et Translation changes everything: theory and practice (2013).
La journée d’étude réunira en outre des orateurs des universités de Lausanne et de Genève : Mathilde Fontanet, Guo Xiaohui, Ian MacKenzie, Anas Sareen, Mathilde Vischer et Martine Hennard Dutheil de la Rochère. # Organisé en collaboration avec la Faculté de traduction et d’interprétation de l’Université de Genève. Programme complet et formulaire d’inscription (gratuite mais obligatoire) sous www.unige.ch/traduction-interpretation.


 

Volo in Ombra / Schattenflug
Avec Anna Ruchat et Jacqueline Aerne
Dimanche 6 avril 2014 11h15, lecture bilingue
Müllerhaus für Literatur und Sprache, Bleicherain 7, Lenzbourg

Volo in ombra / Schattenflug (Quarup Editrice 2010 ; Limmat Verlag 2012) est un récit dense en trois parties, qui tourne autour d'une date fatidique: le 25 octobre 1960. Ce jour-là, le père de la narratrice perd la vie lors de son dernier vol militaire au-dessus des Alpes suisses. La première partie est écrite à la troisième personne et relate l'enfance sans le père; la deuxième prête sa voix au père disparu; la troisième nous amène dans le présent de la narratrice. Chemins entrecroisés, pistes parfois lacunaires et intuitions déjouées ; des îlots de souvenirs et des bribes de documents d'expertise composent ce récit en hommage au père. Traductrice en italien de grands auteurs de la littérature allemande, Anna Ruchat publiait en 2004 son premier recueil de nouvelles, In questa vita (Ed. Casagrande). Volo in Ombra est traduit en allemand par Maja Pflug – traductrice de Cesare Pavese, Pier Paolo Pasolini ou encore Elsa Morante – et Jacqueline Aerne, qui a traduit, entre autres, les poètes Fabio Pusterla, Lutz Seiler et Pierre Lepori. A Lenzbourg, Jaqueline Aerne lira avec Anna Ruchat des extraits du livre et en discutera les questions de traduction. # En collaboration avec le Übersetzerseminar au Müllerhaus für Literatur und Sprache à Lenzbourg. Plus d’information sur www.aargauer-literaturhaus.ch.

 


Sigmund Freud, Paul Celan et Jean-Pierre Lefebvre
Discussion avec le traducteur
Mardi 8 avril 10h15 : La métaphore dans Jenseits des Lustprinzips de Freud
Université de Lausanne, Anthropole, salle 3077
Jeudi 10 avril 15h15 : Traduire Paul Celan : Schneepart
Université de Lausanne, Anthropole, salle 5196

Jean-Pierre Lefebvre, romancier, professeur de littérature allemande à l’Ecole Normale Supérieure, est surtout traducteur de romans, de poésie, ainsi que de philosophie. Il a traduit Hegel, Kant, Marx, Hölderlin et et, plus récemment, Stefan Zweig en Pléiade. Depuis quelques années, il participe au grand chantier de retraductions des textes de Freud et a publié notamment une nouvelle version de son Interprétation du rêve (Seuil 2010). L’œuvre de Paul Celan, dont il est un des plus fins connaisseurs, fait également partie de son répertoire. Jean-Pierre Lefebvre a créé « l’Unité de Recherche Paul Celan » à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm à Paris, où il fut lui-même l’élève de Paul Celan. Ce sont de ces deux grands sujets dont il nous entretiendra lors de deux conférences-discussions à l’Université de Lausanne ; le mardi, la discussion portera sur les métaphores dans l’œuvre de Freud, et le jeudi sur la traduction des poésies de Paul Celan notamment de son recueil Schneepart. # Dans le cadre des séminaires en traductologie du Prof. Irene Weber Henking.

 


Der Goalie bin ig/ Faut quitter Schummertal!
Avec Pedro Lenz, Nathalie Kehrli et Daniel Rothenbühler
Mercredi 9 avril 2014 19h, lecture bilingue
BCU, Palais de Rumine, Salle du Sénat, Lausanne

Le best-seller de Pedro Lenz, Der Goalie bin ig/ Faut quitter Schummertal! (Der gesunde Menschenversand 2010/Ed. d’en bas 2014), plonge le lecteur dans la tête du protagoniste principal, un ex-junkie tout juste sorti de prison, qui essaie de reprendre pied dans la petite ville de Schummertal où il a grandi. Mais les vieilles histoires le rattrapent vite, lui qui a la passion de les raconter, les histoires… La langue du « Goa-lie » est celle du quotidien et c’est en dialecte suisse allemand que Pedro Lenz a donné la parole à son personnage. Sur scène, il l’anime lors de lectures publiques qui sont de véritables performances. Grâce à Nathalie Kehrli et Daniel Rothenbühler, les traducteurs de la version française, le récit acquiert de nouvelles sonorités pour une performance à trois voix. # Rencontre animée par Marie Fleury Wullschleger. En collaboration avec la Literaturhaus de Zurich et la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, avec le soutien de la Fondation Oertli.

 

 

Le parole che so / Les mots que je sais
Avec Leopoldo Lonati, Mathilde Vischer et Pierre Lepori
Lundi 28 avril 2014 19h, lecture bilingue
Café Théâtre de la Voirie, rue du Centre 10, 1009 Pully

Poète de la raréfaction, Leopoldo Lonati, né au Tessin en 1960, exprime l’émotion dans une fulgurance où la langue est condensée au plus haut point. Dans son recueil Le parole que so / Les mots que je sais (Leggere 2005 ; Ed. d’en bas 2014), récemment traduit en français par les poètes et traducteurs Mathilde Vischer et Pierre Lepori, les envolées lyriques et presque mystiques sont contrebalancées par des chutes ironiques. « La poésie de Lonati, note Pierre Lepori dans sa postface au recueil, regarde les cieux déchirés d’après l’agonie, elle élève une parole brute et lapidaire où les champs sémantiques s’entrechoquent, amplifiant ainsi la puissance de la profération. » Et de citer ces vers : « Le tissage digne et rusé d’une araignée / D’une bobine d’une turbine d’un bistouri électrique / Tout droit glissé dans le tourbillon / Dans le puits / Dans le fruit ». Le poète et les deux traducteurs présenteront à Pully des poèmes en italien et en français issus de ce nouveau recueil de la Collection de poésie bilingue co-éditée par le CTL. # En collaboration avec la Société Dante Alighieri et les Editions d’en bas.

 


Onna Maria Tumera ou les ancêtres
Avec Leo Tuor et Walter Rosselli
Mardi 13 mai 18h30, lecture bilingue
Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg
Les Soirées de la Rotonde, Rue Joseph-Piller 2, 1701 Fribourg

Dans Onna Maria Tumera ou les ancêtres (Casa Editura Octopus 2002 ; Ed. d'en bas 2014), Leo Tuor met en scène quatre générations en pays grison. Le personnage principal, parfois narrateur, un « gamin » de neuf ans, grandit avec sa grand-mère, le grand-père manchot et l’arrière-grand-mère, Onna Maria. Les ancêtres sont à la croisée des chemins entre un univers enfermé par le catholicisme et la modernité. Ils répondent à la mutation de leur monde par une inventivité magnifique ou une candeur malicieuse. Le monde animal est omniprésent : le chien berger et le chat rôdent, mais aussi les loups des montagnes auxquels le personnage central, Onna Maria, emprunte quelques traits. Leo Tuor, originaire de la Surselva dans les Grisons, est auteur de romans, d’essais et de nouvelles, il est connu en Suisse romande pour son insolite récit du berger Giacumbert Nau (L’Âge d’Homme, 1997). Walter Rosselli, traducteur polyglotte, passionné de littérature romanche, signe la traduction française d’Onna Maria Tumera. À travers une lecture à deux voix, auteur et traducteur offriront un aperçu de la littérature des Grisons et de l’écriture singulière de Leo Tuor. # En collaboration avec la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg, renseignements par téléphone (026 305 13 33)
 ou sur www.fr.ch/bcuf

 


Leukerbad – Loèche-les-Bains
Colloque de traduction et lectures bilingues
Avec, entre autres, Jonas Lüscher, Michel Layaz, Esther Kinsky et Yla von Dach
Vendredi 4 – Dimanche 6 juillet 2014
Loèche-les-Bains

Cette année encore, des traductrices et traducteurs littéraires de l’allemand se réunissent à Loèche autour d’un auteur. En présence de Jonas Lüscher et de son Frühling der Barbaren, des traducteurs venus du monde entier discuteront de la traduction et des difficultés liées à leur langue le samedi 5 juillet, dans le cadre du Festival de littérature de Loèche-les-Bains. Lors de ce festival, d’autres rencontres entre traducteurs et auteurs auront lieu ; ainsi, l’auteur romand Michel Layaz et sa traductrice Yla von Dach liront des extraits de La Joyeuse Complainte de l’idiot dont la traduction en allemand paraît au printemps (Ed. Zoé 2004 ; Brotsuppe 2014) et Esther Kinsky, traductrice du polonais, de l’anglais et du russe, présentera son essai Fremdsprechen : Gedanken zum Übersetzen (Matthes & Seitz, 2013). # En collaboration avec le Literarisches Colloquium Berlin, Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture et le Internationales Literaturfestival Leukerbad. L’heure précise des lectures sera communiquée ultérieurement. Pour tout renseignement, veuillez consulter le site www.literaturfestival.ch.

 

 

Partagez: