Printemps 2017

# Téléchargez le programme complet du CTL en format PDF #

Rencontres et lectures

Vernissage de la nouvelle parution "La traduction comme création"

Avec Martine Hennard Dutheil de la Rochère et Irene Weber Henking

Mardi 14 février 2017 18h30

Casino de Montbenon, Lausanne - Salon bleu

 

À l’occasion de la parution de « La traduction comme création / Transalation and Creativity »  (Théorie n° 57, Cahiers du CTL) les deux éditrices du volume, Martine Hennard Dutheil de la Rochère et Irene Weber Henking, professeures à l’UNIL, présenteront l’ouvrage et les différentes contributions. Apéritif offert.

La présentation sera suivie, dès 19h30, d’une discussion collective approfondie d’un article tiré du nouveau volume dans le cadre du Stamm, rencontre suisse romande pour traductrices et traducteurs littéraires. Ouvert à toutes et tous.

 

4+1 traduire übersetzen translatar tradurre

Avec Gianina Cărbunariu & Teatrul Naţional Radu Stanca, Noti Wümié, Radu-Mihai Alexe, Andrei Anastasescu, Jan Cornelius, Denisa Comănescu, Florence Courriol, Caroline Coutau, Lydia Dimitrow, Anna Felder, Catalin Dorian Florescu, Marion Graf, Gabriella de’ Grandi, Dana Grigorcea, Nora Iuga, Daniela Koch, Eugène Meiltz, Angelika Overath, Bruno Pellegrino, Rut Plouda, Magdalena Popescu-Marin, Marina Pugliano et Christoph Simon

Vendredi 10 et samedi 11 mars 2017

Coire - Marsöl, Klibüni et autres lieux

 

« 4+1 translatar tradurre übersetzen traduire » aura lieu les 10 et 11 mars 2017 à Coire. C’est la deuxième fois que la capitale grisonne accueillera « 4+1 » dont la langue hôte sera, cette année, le roumain.

Au programme : des débats et des lectures avec des invités de Roumanie et des quatre régions linguistiques de la Suisse, des tables rondes consacrées à la traduction littéraire, une soirée d’ouverture avec la représentation d’une pièce de théâtre roumaine et en fin de soirée, une production qui alliera littérature et musique. Autant de découvertures qui feront de la 5e édition de « 4+1 » un événement marquant de la création interlinguistique.

 

Écho du Nord

Avec Rémi Cassaigne et Françoise Masset

Vendredi 31 mars 2017 18h30, voyage musical

Cercle Littéraire de Lausanne, Place St-François 7, 1003 Lausanne

 

Dans un programme intimiste de mélodies romantiques accompagnées à la guitare, sur un instrument d'époque, Rémi Cassaigne et la soprano Françoise Masset donnent à entendre un écho du Nord: tantôt un paysage (mer, montagne, forêt, lac), tantôt un climat (soleil d’été, vent d’automne, neige, lumière printanière), ou une atmosphère – sentiment religieux face à la nature, rêve, angoisse, et leur résultante, l’intraduisible Längtan, ou Laengsel, le Sehnsucht scandinave.

La transcription de la partie de piano sur la guitare produit une épure qui laisse une plus grande place à la parole – car la mélodie naît également de la musique d’une langue. Suédois, danois, norvégien, islandais, allemand, et même français, quand le Norvégien Halfdan Kjerulf met en musique des poèmes de Victor Hugo. Curieux effet miroir, un poème de jeunesse de Jules Verne, Chanson Scandinave (ou Chanson Groënlandaise), déploie une Scandinavie fantasmée qui vient compléter ce voyage d'humeurs et d'impressions à travers les paysages du Nord. Musicien et traducteur littéraire du suédois, Rémi Cassaigne introduira le récital par quelques réflexions sur le thème: transcrire, traduire, interpréter.

# Organisé dans le cadre du colloque interdisciplinaire «Le(s) Nord de Xavier Marmier», traducteur de langues nordiques et germaniques. (Université de Lausanne et Paris-Sorbonne).

 

La soirée est organisée en collaboration avec le Cercle Littéraire de Lausanne, inscription obligatoire: admin@cerclelitteraire.ch ; 021 312 85 02.

 

Le piano ardent

Avec Ronny Someck et Michel Eckhard Elial                                                               

Mercredi, 5 avril 2017 19h, Lecture-rencontre bilingue (hébreu/français)

Communauté Israélite de Lausanne et du Canton de Vaud, avenue Georgette 3, 1003 Lausanne

 

« L'horloge accrochée aux cuisines du temps / s'est arrêtée à l'heure / où tu as cessé de servir dans l'armée des blessures. / Rien n'est perdu / si les mots dont tu as décrit la madeleine / remplissent encore notre bouche.» L'univers poétique de Ronny Someck, voyageur entre les langues et les cultures, abonde en références et allusions: de Marcel Proust à Mahmoud Darwish, de Christoph Colomb à Lea Goldberg. En traversant les espaces et les temps, sa poésie aux images vivaces oscille entre le blues, le clin d'œil ironique et l'observation perspicace. Michel Eckhard Elial, quant à lui, se fait passeur, recréateur, réinventeur de la poésie de Ronny Someck en français: « Il faut risquer, comme le navigateur, oser comme le prophète, la traversée des eaux mêlées, pour découvrir autre la terre dans un horizon d'attente et de surprises. [...] Traduire, c'est un acte d'amour.» Ensemble, ils liront des poèmes tirés d’un recueil fraîchement paru en français, Le piano ardent (Éditions Bruno Doucey 2017), et discuteront de poésie et de l'art de la traduction.

 

Koala

Avec Lukas Bärfuss et Lionel Felchlin

Mardi 25 avril 2017 19h, lecture bilingue

Cinéma Bellevaux, Rte Aloys-Fauquez 4, 1018 Lausanne

 

Comment comprendre un suicide ? Et comment se sortir du silence qui, dans notre société, entoure de tels actes ? Après le suicide de son frère, Lukas Bärfuss tente de trouver la bonne question à la réponse qu’a laissée son frère en choisissant la mort. Bärfuss mène l’enquête, dévidant l’un des rares fils qui le rattachaient au défunt : le surnom de ce dernier, Koala, le mène en Australie sur la piste de cet animal sédentaire aux mœurs étonnantes. Un nom peut-il influencer un destin ? En rapprochant l’histoire personnelle de son frère et celle, tragique, de l’animal, Bärfuss livre une histoire naturelle sur les rapports de l’homme à ses congénères et à son environnement. Lionel Felchlin a transposé en français cette réflexion poignante sur les valeurs qui fondent notre société et sur la violence qui la traverse. Auteur et traducteur présenteront le livre fraîchement paru aux éditions Zoé et des morceaux choisis seront lus par un comédien.

# Rencontre organisée en collaboration avec Tulalu !? et le cinéma Bellevaux.

 

fémin|in|visible

Femmes de lettres à l’époque des Lumières

Conférences plénières : Hilary Brown and Gillian Lathey

Jeudi–samedi 11–13 mai 2017, Colloque international

Université de Lausanne, Amphimax, salles 340.1 et 414

 

Au siècle des Lumières, de nombreuses femmes de lettres ont cherché à s’émanciper de l’invisibilité longtemps imposée à leur sexe pour endosser les rôles d’auteure, de traductrice et de médiatrice culturelle. Ainsi, elles ont pu franchir les limites de l’espace privé et domestique auquel elles étaient confinées pour intervenir dans le champ littéraire et la sphère publique.

Durant trois jours, des spécialistes issus de diverses disciplines vont partager leurs recherches autour des activités de femmes de lettres de cette époque à partir de deux perspectives complémentaires: quelles stratégies ont-elles déployées pour s’affirmer sur le marché littéraire, dans le monde de l’édition et dans les cercles intellectuels? Comment les femmes traductrices ont-elles marqué les traductions de leur empreinte ou au contraire ont-elles effacé toute trace de leur intervention – et pour quelles raisons? Ces questions seront abordées à partir d’une perspective interdisciplinaire qui croisera plusieurs approches et langues (anglais, français, allemand), en tenant compte des débats philosophiques et sociaux qui ont marqué l’époque des Lumières.

# En collaboration avec la Section d’allemand, la Section d’anglais et la Plateforme interfacultaire en Etudes Genre - PlaGe.

 

Vocation : promeneur

Ces voisins inconnus

Avec Christoph Simon et Marion Graf

Jeudi 18 mai 2017 19h, lecture bilingue

Bibliothèque de la Cité, Place des Trois-Perdrix 5, 1204 Genève

 

« Se promener c’est d’abord trouver qui l’on est et aimer ce que l’on découvre. » C’est là l’une des sagesses dispensées par Lukas Zbinden, le narrateur du livre de Christoph Simon. Vieillard farfelu, promeneur invétéré et conteur passionné, il trouve une oreille attentive en Kâzim, qui accomplit son service civil dans sa maison de retraite. À son bras, il parcourt à petits pas et longues digressions une vie remplie de son amour pour Émilie. Paru en original en 2010, Spaziergänger Zbinden vaut à son auteur le Prix littéraire de Berne et sera traduit ensuite en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Iran. Traductrice attitrée et spécialiste du plus célèbre promeneur de la littérature suisse, Robert Walser, Marion Graf restitue avec bonheur ce monologue lucide et drôle, chargé de tendresse et de mélancolie. (Vocation: promeneur, Zoé 2016)

# Rencontre animée par Camille Luscher dans le cadre des rencontres « Ces voisins inconnus ». En collaboration avec la Literaturhaus de Zurich et la Bibliothèque de la Ville de Genève, avec le soutien de la Fondation Oertli.

Partagez: