Automne-hiver 2021

Automne-hiver 2021

# Téléchargez le programme complet du CTL en format PDF #

Vendredi 3 septembre : 17h30 - 18h30 – Caves du Château de Morges

Le sexe faible ?

Avec : Camille Logoz, Isabelle Falconnier et Jasmina Cornut – la co-comissaire de l’exposition.
Modération : Alain Maillard.

Dans le cadre de l’exposition « Le sexe faible », la traductrice Camille Logoz présentera sa traduction de l’ouvrage historique de la féministe d’avant-garde Iris von Roten. Paru pour la première fois en 1958, plus de dix ans avant que les femmes suisses acquièrent le droit de vote, Frauen im Laufgitter a marqué plusieurs générations de féministes. Il n’avait jamais été traduit en français, une lacune que Camille Logoz a tenu à combler, relevant le défi de le traduire pour les éditions Antipode, à Lausanne, qui publient aussi l’ouvrage 100 femmes qui ont fait Lausanne, dont Isabelle Falconnier a signé les textes.

Iris von Roten, Femmes sous surveillance, Quelques mots sans fard sur la condition des femmes, traduit par Camille Logoz, éditions Antipodes 2021.

Samedi 4 septembre – 11h – Salle Les Alpes – Hôtel du Mont-blanc

Le modèle, féminin / Das Modell, weiblich

13e Prix lémanique de la traduction

Avec : Lecture bilingue par la cie Mayo de Mars : Monica Budde et Danaé Dario. Accompagnement musical : Benoît Moreau.

En l’honneur des lauréates du 13e Prix lémanique de la traduction, Nicole Taubes et Nicola Denis, la cie Mayo de Mars se propose d’explorer leur œuvre en traduction à travers les représentations de femmes données par des auteurs et autrices qui ont marqué leur bibliographie : Philippe Lançon, Honoré de Balzac, Thomas Mann, Robert Walser, Eduard Mörike ou encore la Québecoise Marie-Claire Blais. Cette lecture sonore et bilingue sera précédée d’une présentation des lauréates et d’allocutions laudatives prononcées par Andreas Jandl et Stéphane Pesnel.

Une verrée sera offerte à l’issue de la lecture et les lauréates dédicaceront leur traduction. Plus d'informations sur le Prix lémanique sous www.prixlemanique.ch.

Vous trouverez toutes les informations sur le programme, les horaires et les lieux sur le site du Livre sur les quais : https://www.lelivresurlesquais.ch/

Samedi 4 septembre : 17h30 - 18h30 – Caves du Château de Morges

Écrire, traduire – les premières amours

Rencontre avec Valérie Zenatti et Rosie Pinhas-Delpuech

Écrivaines et traductrices en alternance, Valérie Zenatti et Rosie Pinhas-Delpuech reviennent sur leur première traduction et évoquent l’importance de cette écriture « de seconde main ». Aaron Appelfeld pour l’une, Yaacov Shabtai pour l’autre, deux plumes et deux auteurs déterminants dans leur parcours littéraire. Pourquoi l’hébreu, et pourquoi la traduction ? Comment celle-ci se mêle-t-elle à l’écriture personnelle ? Et comment les langues, l’étrangère et la langue propre se répondent-elles jusqu’à s’influencer ?

Le regard porté sur plus de vingt ans de carrière, elles évoqueront aussi l’évolution du métier, les transformations du marché et des exigences pas toujours littéraires auxquelles les traductrices d’aujourd’hui se trouvent confrontées.

Discussion animée par Catherine Pont-Humbert.

Livres évoqués (entre autres) :

  • Yaacov Shabtai, Pour inventaire, éd. Actes Sud, 1992
  • Rosie Pinhas-Delpuech, Insomnia, éd. Actes Sud, 1998
  • Aaron Appelfeld, Histoire d’une vie, éd. de l’Olivier, 2004 (poche Points 2019)
  • Valérie Zenatti, Dans le faisceau des vivants, éd. de l’Olivier, 2019

Dimanche 5 septembre : 13h - 14h – Hôtel du Mont-Blanc

« Les phares du Nord »

Passages littéraires entre la France et les Pays-Bas

Rencontre avec Philippe Noble, Rokus Hofstede, Margot Dijkgraaf

Traducteurs et passeuses, ambassadrices et médiateurs, trois spécialistes des échanges entres les lettres françaises et néerlandaises évoquent les véhicules qu’empruntent les littératures pour voyager, dans un sens comme dans l’autre. Traducteur de longue date et directeur de collection pour les éditions Actes Sud, Philippe Noble est un fin connaisseur des lettres néerlandaises qu’il s’applique à transmettre aux lecteurs francophones. Rokus Hofstede officie dans l’autre direction, traduisant Proust, mais aussi Charles-Ferdinand Ramuz ou Annie Ernaux.

Qu’est-ce qui « marche » sur le marché littéraire, et comment choisit-on les auteurs qui seront traduits ? Qu’est-ce qui fonde la littérature néerlandaise ? Et quels sont les noms qui circulent ici ou là ? Comment le traducteur transforme-t-il les univers et les mondes qu’il transpose ? Quelle part d’adaptation culturelle est nécessaire entre des pays en apparence si proches ? Avec Margot Dijkgraaf, critique littéraire et grande ambassadrice des deux littératures, notamment auprès de la Fondation néerlandaises des Lettres, très active dans ce domaine, les deux traducteurs évoqueront les mécanismes qui régissent ces échanges entre les Pays-Bas et la littérature de langue française.

Katja Meintel et Daniel Oesch, autour d’un texte de Laurence Voïta

Dans le cadre du Schweizer Krimifestival, le traducteur Daniel Oesch, la traductrice Katja Meintel et l'autrice Laurence Voïta, accompagnés de Reina Gehrig, animeront un atelier et une discussion autour de la traduction de romans policiers.

Samedi, 18 septembre 2021, 10.00 – 11.30 h
Lieu : Parktheater, Theatersaal (salle de théâtre)
Atelier de traduction (d/f)
Sujet : Traduction d’un polar à l’exemple pratique – artisanat, art ou médiation culturelle? avec Daniel OESCH (traducteur), Katja MEINTEL (traductrice), Laurence VOÏTA (autrice, lauréate Prix Lausan’noir 2021), Reina GEHRIG (Pro Helvetia)
Animation : Nicole BACHMANN
Entrée : libre / collecte

Samedi, 18 septembre 2021, 15.15 – 16.15 h
Lieu : Parktheater, Theatersaal (salle de théâtre)
Table ronde 2 : Traduction de polars Suisses (d/f)
Sujet : Discussion sur les traductions de polars suisses en une autre langue nationale avec Tom FORRER (éditeur), Sunil MANN (auteur), Ian SLATKINE (éditeur)
Animation : Christine BRAND
Entrée : libre / collecte

Traduire et adapter CONAN – Atelier de traduction avec Patrice Louinet

Traducteur et chercheur, scénariste et directeur de collection pour les éditions Bragelonne, entre autres activités, Patrice Louinet est le grand spécialiste de Robert E. Howard, le créateur de Conan. En marge de l’exposition consacrée à ce personnage, il nous introduit en expert au vaste monde des versions et des adaptations. Au travers d’exemples participatifs, tirés de différents albums, le public est invité à mettre la main à la pâte, pour éprouver ce que traduire veut dire quand il s’agit de veiller à la cohérence d’un univers.

Informations pratiques

Samedi 18.09.21
Table ronde : Adapter Conan
Modération : Boris Bruckler
Avec Vincent Brugeas, Ronan Toulhoat, Patrice Louinet et Julien Blondel
Théâtre Boulimie, 15h-16h

La table ronde sera suivie d’une séance de questions / réponses.
Entrée gratuite

Lundi 20.09.21

Workshop traduction Conan
Modérateur : Patrice Louinet
Théâtre Boulimie, 10h-11h30
Entrée gratuite, inscription souhaitée

Pour vous inscrire à l'atelier, prière d'envoyer un mail à translatio@unil.ch.

Vous trouverez plus d'informations sur la page internet du festival BDFIL.


Biographie de Patrice Louinet

Passionné et spécialiste jusqu’au bout des ongles de l’œuvre de l’écrivain américain Robert E. Howard, Patrice Louinet traduit ses écrits et dirige la collection qui lui est consacrée par les éditions Bragelonne (douze volumes, réédités au Livre de Poche).

Également directeur d’ouvrage pour les éditions Wandering Star / Del Rey, en Angleterre et aux USA et conseiller pour la société Monolith (éditeur du jeu de plateau Conan) il s’applique à garantir la fidélité du jeu à l’œuvre Howard.

Traduire, ou la beauté fidèle – Conférence en français de Danièle Robert, traductrice et écrivain

Comment accueillir un texte poétique et le transformer dans une autre langue sans en détruire la beauté ? Qu’est-ce que la fidélité au texte original, la modernité d’une traduction ? Où se situent les limites à observer et les choix à affirmer pour être au plus près de la pensée de l’auteur et de la saveur de son écriture ? C’est à ces questions que Mme Danièle Robert tentera de répondre à la lumière de l’œuvre de Dante : La Divine Comédie.

Informations pratiques
Mercredi 22 septembre 2021 à 19h00
Aula du Lycée-Collège de la Planta
Avenue de la Gare 1
1950 Sion

Site internet de la Società Dante Alighieri : www.dantevallese.ch.

30 SEPTEMBRE, 18H30
LECTURE-CONFÉRENCE AU CERCLE LITTÉRAIRE DE LAUSANNE – TRADUIRE : UN PARCOURS BYZANTIN

La réalité multiple et multiforme d’Istanbul, la ville aux sept collines où elle est née, occupe une place à part dans l’imaginaire et la trajectoire intellectuelle de Rosie Pinhas-Delpuech. Les exils successifs entraineront "une perte de langue" jusqu’à la rencontre inattendue avec l’hébreu, avec sa grande simplicité et sa totale étrangeté.

Programme

Conférence de Rosie Pinhas-Delpuech avec lecture de passages de la Bible, en français et en hébreu.

Intermède musical freejazz avec Damien Limat (saxophone) et Nikolaos Katrantzis (contrebasse).

Informations pratiques
Lieu : Cercle littéraire, Pl. Saint-François 7, 1003 Lausanne | www.cerclelitteraire.ch
Entrée libre, inscription obligatoire au 021 312 85 02 ou admin@cerclelitteraire.ch

Il vous sera également possible de suivre la conférence depuis chez vous, car elle sera diffusée en direct. Pour ce faire, il vous suffit d'envoyer un mail à admin@cerclelitteraire.ch, qui vous enverra le lien peu avant le début de l'événement !

Organisation : Centre de traduction littéraire et Maxime Maillard.
Collaboration : Centre de traduction littéraire et Cercle littéraire de Lausanne.

Textures festival – Camille Logoz, Iris von Roten, ...

Le festival textures et le CTL vous proposent trois événements autour de la traduction :


VENDREDI 1. OCTOBRE

HOMMAGE À PHILIPPE RAHMY
14:00 | Performance | FR/DE | Arsen’alt | 90’ | Billet bleu
Avec Marc Berman, Pierre Lepori, Cédric Leproust, Yves Raeber & Tanja Rahmy
En collaboration avec l’Ass. Ami·es de Philippe Rahmy & le CTL


DIMANCHE 3. OCTOBRE

AUX LIMITES DE LA TRADUCTION
11:00 | Table ronde | FR | Arsen’alt | 60’ | Tampon
Avec Michelle Bailat-Jones, Vincent Barras & Valentin Decoppet
Modération Sylvie Jeanneret
En collaboration avec L’Ours Blanc, Vice Versa, La Cinquième Saison, le CTL & le Festival Aller-Retour
 

TEA ROOM: CAMILLE LOGOZ TRADUIT IRIS VON ROTEN
14:00 | Entretien | FR | Nouveau Monde | 75’ | Billet bleu
Modération Vanessa Cojocaru
En collaboration avec Tea Room & le CTL
 

Vous trouverez le programme, la billetterie et plus d'informations sur www.textures.ch/.

Lecture de Cristian Rossatti, traducteur de Philippe Jaccottet

La Promenade sous les arbres de Philippe Jaccottet est une chanson délicate et puissante qui part de la nature, embrasse la pensée et offre des suggestions profondes. C'est un hymne à la lumière du matin, qui nous permet de voir ce qu'il y a derrière, au-delà des choses et qui touche à ce que Mallarmé appelait "l'intuition de l'infini".

La Casa della Letteratura organise en partenariat avec le CTL une lecture de Cristian Rossatti, traducteur de Philippe Jaccottet. La traduction de la Promenade sous les arbres de Jaccottet est le résultat d'une spécialisation en traduction littéraire de Cristian Rossatti au CTL (Centre de traduction littéraire de Lausanne) et d'un tutorat de Fabio Pusterla.

La lecture aura lieu le 7 octobre 2021 à 18:30 en présentiel à la Casa della Letteratura per la Svizzera italiana, mais un Certificat Covid sera obligatoire pour y accéder. La lecture sera enregistrée et également disponible en streaming direct quelques jours plus tard.

Philippe Jaccottet, né à Moudon en 1925, est considéré comme l'un des plus grands poètes du XXe siècle. En 1953, il s'installe à Grignan, en Provence, où il meurt en février 2021. Il traduit du grec, de l'allemand, de l'italien et de l'espagnol vers le français. Il a reçu de nombreux prix (dont le prix Schiller en 2010). Ses poèmes ont été traduits dans une vingtaine de langues.

Jeudi 7 octobre 2021 (18h30 - 20h00) - Lausanne - Bibliothèque Montriond
Rencontre avec la traductrice Sika Fakambi

Sika Fakambi est une traductrice exceptionnelle, d'origine franco-béninoise, qui a puisé dans ses origines pour trouver les sonorités et le rythme pour traduire Nii Parkes Awkes, un auteur ghanéen. Notre quelque part est paru chez Zulma il y a quelques années. Depuis, Sika Fakambi a également traduit des auteures afro-américaines, dont Sonia Sanchez et Zora Neale Hurston. Ses traductions sont créatives et originales, très personnelles aussi.

Rencontre organisée par le Club de lecture de la Bibliothèque Montriond en partenariat avec le CTL.

Dès 15 ans.
Sur inscription : bibliothequemontriond@lausanne.ch.

Dimanche 10 octobre, 18h – Soirée Looren à Lavigny

Soirée littéraire publique en compagnie des boursiers et des boursières du Collège de traducteurs Looren.

Comment sonne Jérôme Meizoz en persan ? Comment traduire Agota Kristof en serbe et Céline Curiol en espagnol ? Quelle sont les difficultés rencontrées lorsqu’on traduit Zadie Smith en français ? Cet évènement vous invite à plonger dans l’univers des traducteurs et traductrices actuellement en résidence au Château de Lavigny.

Avec : Ashgar Nouri (Iran), Sika Fakambi (France), Regina López Muñoz (Espagne) et Bojan Savič Ostojić (Serbie) et la lauréate du Programme Gilbert Musy Rosie Pinhas-Delpuech (France).

Entrée libre (places limitées), sur présentation d’un certificat Covid valide et d’une pièce d’identité. Il est obligatoire de s’annoncer en arrivant.

Inscription au préalable par email en laissant les coordonnées de chaque personne: chlavigny@bluewin.ch.

Une verrée est offerte au public à l’issue des lectures. Ce moment permet au public d’échanger quelques mots avec les traductrices et traducteurs.  

Le Château ouvre ses portes au public les jours de lectures à partir de 17h45. 

En collaboration avec la Fondation Heinrich Maria et Jane Ledig-Rowohlt et le Centre de traduction littéraire de Lausanne.

Château de Lavigny, 10 route d’Etoy, 1175 Lavigny | www.chateaudelavigny.ch 

Mardi 12 octobre 2021 (10h15 - 12h00) - Anthropole - Salle 4078
Rosie Pinhas-Delpuech dans le séminaire "Grenzüberschreitung: la littérature en exil et en traduction"

Rosie Pinhas-Delpuech parlera de sa biographie traductive dans le cadre du cours de master de la section d'allemand de l'Université de Lausanne "Grenzüberschreitung: la littérature en exil et en traduction" donné par Irene Weber-Henking.

Mercredi 20 octobre 2021 (18h15 - 19h45) - Anthropole - 2024
Deux traductrices littéraires aujourd’hui – trajectoires et expériences

Conférence de Rosie Pinhas-Delpuech et Camille Logoz dans le cadre du cours public "Femmes en littérature" organisé par le Centre interdisciplinaire d'étude des littératures et le Centre de traduction littéraire.

Plus d'informations: unil.ch/ciel/courspublic.

 

Jeudi 21 octobre 2021 - 10h00 au Vendredi 22 octobre 2021 - 18h30 - Amphimax 414 - Also on Zoom
So Far, Yet So Close - Kunwar Narain’s Poetry in Translation

Translating a poem means entering into a dialogue with it, responding to its complexity, even instilling a part of oneself in it. It means continually oscillating between languages, cultures, and contexts. And, at the same time, it means taking a series of very concrete decisions: how to recreate, or not, rhyme and rhythm, how to transpose the various connotations of a word or a phrase, how to convey intertextual references and the polysemy of a text?

Such questions will be at the core of the international symposium devoted to the translation of the poetic work of the Indian author Kunwar Narain (1927-2017), to be held on 21-22 October 2021 at the University of Lausanne (Switzerland). Kunwar Narain, considered by his peers, readers, and critics as one of the most perceptive and original voices in Indian poetry, has left a deep imprint on Hindi literature in the 20thand 21st centuries. Whether his poems deal with history and mythology, the moral and the socio-political, existential themes of life and death, nature and ecology, or memories and journeys, all express a profound humanism and embody a subtle blend between the apparent, outer simplicity of language and the mature, inner complexity of content. 

For this meeting—the first entirely devoted to the poet outside India, researchers, artists, and translators, coming from India, Europe, and Switzerland, and working in ten different languages, will dialogue on his poetry and its translation. While the author’s poems will serve as the basis and common thread for the presentations, broader considerations on the aesthetic, theoretical and editorial issues specific to the translation of poetry will enrich the content of this symposium. Beyond the scientific exchange of the speakers’ contributions, it will also be an opportunity to hear the intimate poetry of the author in Hindi and in various languages.

Registration will open soon! Updated information at: https://wp.unil.ch/knarain-in-translation/

Organizers: Nicola Pozza (Unil), Angela Sanmann-Graf (Unil) & Apurva Narain (Delhi)

Jeudi 21 octobre, 12h15 – Dialogue à la Maison Rousseau et Littérature

Dialogue entre Rosie Pinhas-Delpuech et Shmuel T. Meyer autour de leurs ouvrages respectifs :
Roman-document, Le Typographe de Whitechapel (Actes Sud) raconte la naissance de l’hébreu moderne en nous faisant voyager en compagnie de l’écrivain Yossef Hayim Brenner (1881-1921) entre la Russie, Londres, les États-Unis et la Palestine ottomane que les pionniers appelaient Eretz Israël. Dans une enquête intime et fiévreuse, amoureuse et inquiète, Rosie Pinhas-Delpuech traque les balbutiements de cette langue réinventée.

Prix Goncourt de la nouvelle 2021, Shmuel T. Meyer déploie dans Et la guerre est finie une mosaïque de personnages pris dans les remous des Trente glorieuses, de New York à Paris, de Saint-Luc en Valais aux kibboutz des alentours de Césarée. Errance au travers des ruines d’un monde dévasté par les guerres, cette trilogie réunit quarante nouvelles où l’on retrouve les thèmes de prédilection de l’auteur : l’injustice, le racisme, l’incommunicabilité, mais aussi l’amour, le jazz et une nostalgie qu’il dessine avec humour et cruauté.

Maison Rousseau et littérature, Grand-Rue 40, 1204 Genève | www.m-r-l.ch
Réservations au 022 310 10 28 ou à info@m-r-l.ch.

Ces voisines inconnues
Marta und Arthur / Marta et Arthur Rencontre avec Katja Schönherr et Barbara Fontaine
Vendredi 22 octobre 2021, 19h, BCU Lausanne – Place de la Riponne 6
Certificat COVID obligatoire


Marta et Arthur (Arche 2019/Zoé 2021) n’est pas un roman d’amour, bien qu’il mette en scène quarante ans de la vie d’un couple. Marta rencontre Arthur sur les bancs du lycée, elle est élève, lui enseignant en formation. Leur attirance mutuelle les amène l’un à l’autre, ils ne se quitteront plus jusqu’à la mort d’Arthur, racontée au début du roman. Katja Schönherr dissèque l’histoire de deux êtres qui ne s’aiment pas mais n’arrivent pas à se séparer. Dans une langue épurée, elle décrit l’errance d’une jeune fille sans repères, dont la relation se termine sur une mise en scène macabre. Barbara Fontaine nous donne à lire le premier roman de Katja Schönherr en français, en insufflant à sa traduction une force aussi troublante que celle contenue dans le texte allemand.
Rencontre animée par Marie Fleury Wullschleger.

La même lecture sera donnée à Genève, à la Bibliothèque de la Cité, le jeudi 21 octobre à 19h (dans le cadre du Salon du livre de Genève).

Katja Schönherr est née à Dresde en 1982. Elle a étudié le journalisme et les sciences culturelles à l’université de Leipzig, ainsi que l’écriture créative à l’Institut littéraire suisse. Marta et Arthur est son premier roman. Elle vit aujourd’hui à Zurich en tant que journaliste et autrice indépendante.
Née en 1968 à Paris, Barbara Fontaine a fait des études de lettres modernes et de littérature allemande. Après quelques expériences dans l’enseignement et dans l’édition, elle se consacre pleinement à la traduction de littérature allemande depuis 1999. Elle a une prédilection pour les romans contemporains (Ursula Krechel, Hans-Ulrich Treichel, Katja Lange-Müller, Andreas Steinhöfel…), mais traduit également des sciences humaines et de la littérature jeunesse.

Ces voisins inconnus : Une manifestation de la Literaturhaus de Zurich en partenariat avec le Centre de traduction littéraire de Lausanne [CTL], la Bibliothèque Cantonale et Universitaire de Lausanne et la Bibliothèque de la Cité à Genève. Avec le soutien de la Fondation Oertli.

Mercredi 27 octobre 2021 (18h15 - 19h45) - Anthropole - 2024
"On the Cover/Undercover: Henriette Schubart’s and Dorothea Tieck’s Romantic Translations" et "Entre reflet et réflexion: le rôle du paratexte dans la pratique des traductrices autour de 1800"

Conférences de Frederike Middelhoff (Goethe-Universität Frankfurt) et Angela Sanmann-Graf (Section d'allemand) dans le cadre du cours public "Femmes en littérature" organisé par le Centre interdisciplinaire d'étude des littératures et le Centre de traduction littéraire.

Plus d'informations: unil.ch/ciel/courspublic.

Jeudi 28 octobre 2021 (18h00 - 20h00) - Librairie Basta Chauderon
Rencontre avec Noémie Grunenwald – Traduire en féministe/s

Noémie Grunenwald présentera son livre Sur les bouts de la langue - Traduire en féministe/s à la librairie Basta Chauderon à Lausanne, le jeudi 28 octobre à 18h. Cette rencontre sera suivie d'un apéro et le certificat Covid est obligatoire pour y participer.

Noémie Grunenwald est traductrice de l’anglais, et notamment de nombreuses autrices engagées, comme Julia Serano, bell hooks ou encore Dorothy Allison. Elle cherche sans cesse à retranscrire cet engagement féministe au sein de ses traductions, questionnant les formes d’écriture, le choix des termes, se heurtant aux manques, aux absences, et élaborant de nouvelles stratégies dans une pratique politique, militante, de la traduction.

Elle est également l'autrice du livre Sur les bouts de la langue - Traduire en féministe/s, dans lequel elle explore ce que signifie « traduire en féministe/s » : s’abandonner, improviser, se soumettre, (se) décentrer, interpréter, corriger, élargir, inclure?, apprendre, traduire, tisser, citer ; autant d’étapes nécessaires à l’écriture d’une traduction. Elle ponctue son essai d’un récit plus personnel sur le parcours qui a été le sien, depuis les premiers articles de fanzines traduits, juste pour mieux comprendre, jusqu’à la traduction professionnelle. Rendant hommage aux êtres et aux textes qui jalonnent sa formation, l’autrice raconte son engagement, sa passion et sa détermination, et nous interpelle avec un ton aussi direct et percutant qu’accrocheur.

Inscriptions obligatoires à translatio@unil.ch.

1er novembre, 16h30, Ant 3148/Zoom
"Translating into the Language of Language" – Mikhaïl Chichkine

L'auteur et traducteur Mikhaïl Chichkine donnera une conférence intitulée "Translating into the Language of Language" dans le cadre de l'atelier de recherches en études littéraires et historiques de la Section de Langues slaves de l’Université de Lausanne.

Cette conférence aura lieu le 1er novembre 2021, à 16h30, en salle 3148 de l'Anthropole et aussi via Zoom (https://unil.zoom.us/j/9508439363).

Organisation en collaboration avec le Centre de traduction littéraire.

Alexandre Hmine, Mario Fuchs, Ruth Gantert, Marina Galli – «Milchstrasse»
Samstag, 6. Nov. 21, 11:00 Uhr – Volkshaus, Galeriesaal

«Milchstrasse» (Rotpunktverlag, 2021) ist Marina Gallis Übersetzung von Alexandre Hmines Erstlingsroman aus dem Italienischen, für welchen er 2019 mit einem Schweizer Literaturpreis ausgezeichnet wurde. Episodisch wird aus dem Leben eines Heranwachsenden berichtet, der im Tessin geboren ist und bei einer liebevollen Pflegemutter aufwächst – dessen Wurzeln jedoch in Marokko liegen. Er kommt in Kontakt mit seiner leiblichen Mutter, seinen Verwandten, deren Sprache und einer Kultur, die er nicht gekannt hat, die aber grosse Fragen nach seiner Identität aufwirft. Mit Marina Galli (Ü), Mario Fuchs (L) und Ruth Gantert (M).

Le livre d'Alexandre Hmine Milchstrasse :

Ein Junge mit marokkanischen Wurzeln kommt im Tessin zur Welt und wird in die Obhut einer alten Witwe gegeben, Elvezia. Die spricht Dialekt, klappert mit ihren Zoccoli durchs Haus, wärmt dem Jungen die Milch für die Ovomaltine, sie lehrt ihn das Vaterunser und näht jedes Jahr ein neues Karnevalskostüm. Bei Elvezia ist sein Zuhause. Und draußen, da wartet ein ganzes Dorf mit Schnee bis in den Frühling hinein, mit tausend Spielen auf der Piazza, einer Bude im Wald, dem Einkaufsladen, dem Fußballplatz.
Als seine Mutter ihn dann das erste Mal mit nach Marokko nimmt, erwartet ihn dort eine andere Familie, die eine fremde Sprache spricht und ihn einem seltsamen Ritual unterzieht. In dem Kind regen sich erste Zweifel. Auf dem Dorffest schmeckt die Wurst nicht mehr; Schweine fressen ihre eigene Kacke, hat die Mutter gesagt. Auch irritierend, dass er plötzlich aus dem Religionsunterricht geholt wird. Und wozu nur soll er Arabisch lernen?
Alexandre Hmine lässt mit starken Bildern und Momentaufnahmen eine Kindheit und Jugend vorbeiziehen, in der sich immer mehr ein Zwiespalt auftut. Zwischen zwei Welten hin- und hergerissen, droht der Heranwachsende die Balance zu verlieren, Identität und Zugehörigkeit stehen auf dem Prüfstand. Ein Entwicklungsroman unserer Gegenwart, originell erzählt und preisgekrönt.

Source : Site de l'éditeur Rotpunktverlag

Ce livre a été traduit de l'italien à l'allemand par Marina Galli, étudiante du SPEC en traduction littéraire de l'Université de Lausanne.

Plus d'informations et les billets sur le site du festival BuchBasel.

Rencontre avec Camille Logoz au sujet de sa traduction d'Iris von Roten

La traductrice Camille Logoz interviendra dans le séminaire de la section d'allemand de Madame Sanmann intitulé "Literaturübersetzerinnen im 18. Jahrhundert: Fleißige Gehilfinnen oder kreative Künstlerinnen?" le mercredi 17 novembre à 14h15 en salle 3068 de l'Anthropole. Elle analysera des extraits de sa traduction d'Iris von Roten et présentera son projet de traduction.

Camille Logoz est traductrice littéraire. Elle a fait des études de lettres et participé au Programme Goldschmidt pour jeunes traducteurs et traductrices littéraires. Elle est régulièrement invitée dans les manifestations littéraires (Festival Aller-Retour, Journées littéraires de Soleure entre autres…). Camille Logoz a récemment publié Frauen im Laufgitter d’Iris von Roten, un important texte féministe et littéraire méconnu.

19 novembre, 18h30, Pôle Sud
Hors champ / Fuera de foco
Une anthologie de théâtre argentin contemporain
Una antología de teatro argentino contemporáneo
Gabriela Cordone (éd.)

À l’occasion de la parution de ce volume, le Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL) et la Section d'espagnol vous convient à la mise en lecture de quelques fragments préparés par Laura Albornoz, Jorge Araújo Moreira, Marie Demand, Alicia Schmid et Luce Meyer le 19 novembre à 18h30, à Pôle Sud (Av. Jean-Jacques Mercier 3, 1003 Lausanne). La rencontre sera suivie d’un apéritif.

Inscription souhaitée à l’adresse translatio@unil.ch.

 « Ce recueil de textes dramatiques argentins inédits en édition bilingue espagnol-français est le fruit d’une collaboration du Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL) et de la Section d’espagnol de l’Université de Lausanne avec le laboratoire Culture et Histoire dans l’Espace Roman (CHER) de l’Université de Strasbourg. Articulé autour du projet « Hybris et catastrophe : les arts de la scène face à la crise », mené par plusieurs équipes de recherche sur le théâtre européen, les pièces que nous présentons aujourd’hui veulent offrir un écho outre-Atlantique à la fonction sociale du théâtre en temps de crise.

Les auteurs et autrices de cette anthologie n'appartiennent pas à un ordre dominant ni pratiquent des formules de théâtre à succès ou consacrées, mais plutôt une écriture expérimentale, parcourant des sentiers peu fréquentés, comme le sont les textes appelés « dramaturgies d’acteurs », composés avec la complicité de la pratique du plateau.

Les quatre pièces réunies sous le titre Hors champ / Fuera de foco n'obéissent donc pas à un critère de représentativité canonique. Ceci n’est pas une anthologie, mais plutôt une immersion dans des actes de résistance contre la précarité, le démantèlement et la fragilité d’une ville, d’un pays, et de son théâtre. » (extrait de l'avant-propos)

Ces quatre textes de Febe Chaves, Diego Ferrando, Ramiro Larrain et Matías Bertiche ont été traduits par Jorge Araújo Moreira et Kim Leuzinger dans le cadre du programme de spécialisation en traduction littéraire du Master de la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne et d’un partenariat avec le laboratoire CHER de l’Université de Strasbourg encadrés par le CTL. Pour plus d’information sur le programme de spécialisation : www.unil.ch/ctl.

25 novembre 2021, 19h00, Librairie de la Louve
Soirée de présentation des "Oeuvres complètes" d’Ossip Mandelstam

Jean-Claude Schneider, Anastasia de La Fortelle, Antoine Jaccottet et Florian Rodari vous invitent à la soirée de présentation des Oeuvres complètes d'Ossip Mandelstam (Le Bruit du temps/La Dogana, 2018). Cette présentation sera suivie de lectures dans les deux langues et aura lieu le 25 novembre 2021, à 19h00, à la Librairie de la Louve (Place de la Louve 3, 1003 Lausanne).

La participation aura lieu en présentiel sur inscription auprès de richard.medlinger@unil.ch.

13e Symposium suisse pour traductrices et traducteurs littéraires – Je lis quelque chose que tu ne lis pas. Sur la critique de la traduction – 2e partie
Samedi 27 novembre 2021 (11h00 - 19h00) - Hauptpost, Saint-Gall - Aussi en ligne

Peut-on lire une traduction comme si c’était un texte normal ? Comment aborder un texte composé par deux auteur.ices ? Et de qui parle-t-on lorsqu’on value une traduction ? La même aune s’applique-t-elle au texte traduit et original ? Principes esthétiques, décisions techniques, contraintes de la langue…

Comment prendre en compte tous ces critères et pour quel public ? Tout au long de la journée, des exposés, discussions et ateliers pratiques offriront autant d’approches de ces questions dans le but de rassembler outils et bons exemples pour une meilleure critique de la traduction.

Le 13e Symposium suisse pour traductrices et traducteurs littéraires reprend et approfondit la thématique du symposium de 2020, qui avait eu lieu en ligne et dans un format abrégé. Les intervenant.es du matin apporteront de nouveaux éclairages sur les questions dégagées lors de la précèdente édition, tandis que les ateliers pratiques de l’après-midi permettront à tous.tes les participant.es de prolonger la réflexion. Des exemples issus de la réalité du terrain aux utopies de la critique de la traduction, les aspects explorés par ce deuxième volet du symposium interrogeront tant le paysage médiatique actuel que les perspectives qui s’offrent à la critique de la traduction.

Le Symposium suisse des traductrices et traducteurs littéraires s’adresse aussi bien aux critiques littéraires qu’aux membres de jurys et de commissions d’évaluation. Il offre un lieu de rencontres et d’échanges pour traiter de thèmes liés au travail quotidien des professionnel.les. La manifestation est organisée par l’association Autrices et auteurs de Suisse (A*dS), qui regroupe galement les traductrices et traducteurs littéraires, en collaboration avec le Collège de traducteurs Looren, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et le Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL) – ainsi que la Hauptpost St-Gall, hôte des lieux, et la Gesellschaft für deutsche Sprache und Literatur (GdSL).

Plus d'informations sur le site de l'A*dS.

« Traduction théâtrale et politique culturelle, de Dürrenmatt à Bärfuss »

Une table ronde avec Claire Stavaux (directrice de L'Arche Editeur), Madeleine Betschart (directrice du Centre Dürrenmatt) et Aurélia Maillard Despont (Fondation Pro Helvetia, section littérature) aura lieu le jeudi 2 décembre 2021 de 20h00 à 21h30 au Club 44 à la Chaux-de-Fonds. La discussion sera animée par Cyril Tissot.

Le catalogue de l'Arche Editeur contient parmi les plus grands noms du théâtre contemporain, dont un grand nombre en traduction. Aux côtés de Sarah Kane, Arthur Strindberg, Lars Norén, Anne Carson ou Berthold Brecht, on trouve aussi des dramaturges contemporains de Suisse Alémanique comme Milo Rau, Katja Brunner ou Lukas Bärfuss. Quels sont les critères pour qu'une pièce soit traduite et éditée ? Où se situe le texte théâtral avec son statut hybride de texte à lire mais aussi à jouer ? Quelles sont les politiques nécessaires à la circulation des œuvres avant et après la mort de leur auteur? Trois actrices de la scène culturelle et théâtrale exposeront leur point de vue et défendront leur position à l'exemple d'une œuvre exceptionnelle de la littérature suisse et mondiale, celle de Friedrich Dürrenmatt. Alors que l'on célèbre son centenaire en 2021, sa légendaire pièce La visite de la vieille dame demeure l'une des plus jouées au monde.

À la suite de la rencontre, la comédienne Dominique Bourquin lira un extrait d'une pièce de Dürrenmatt : Les fous de Dieu, trad. Pierre Bühler (avec le soutien du CDN), L'Arche, 2018.

Prix d'entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre AVS, Al, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5CHF Carte Culture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF AG culturel : entrée libre

Lien vers le site du Club 44 : www.club-44.ch/.

Jeudi 9 décembre 2021 (12h30 - 14h00) - Online - Zoom
Finding the gesture of the words: attentive listening for translation; or, the translator's availability

Michelle Baillat-Jones will talk about her published translations of Ramuz, Nicole Kranz and the Claude Cahun-Marcel Moore correspondence, as well as her more recent project funded by Pro Helvetia. 

Zoom link: https://unil.zoom.us/j/98573427623
Meeting-ID: 985 7342 7623

Suivez nous:    
Partagez: