Prix spécial de médiation

Le Centre de traduction littéraire de Lausanne récompensé par l'OFC

Le Prix spécial de médiation 2019 a été décerné par l'Office fédéral de la culture au Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL) et au Collège de traducteurs Looren pour leur rôle significatif dans la reconnaissance de la traduction littéraire. Une belle reconnaissance pour le CTL qui fête ses 30 ans en 2019.

Si la traduction littéraire est aujourd’hui considérée comme un métier artistique, cette reconnaissance est récente, y compris en Suisse. Établis de part et d’autres de la Sarine, le Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL) et le Collège de traducteurs Looren défendent ce travail de création singulier. Partageant une large ouverture aux langues et une grande inventivité pour promouvoir la traduction littéraire auprès du grand public comme des milieux spécialisés, ces deux institutions ont su mettre en place un large réseau de partenaires. C’est cet engagement qui est récompensé par le Prix spécial de médiation 2019.

Fondé en 1989 à l’Université de Lausanne, le Centre traduction littéraire offre un espace de discussion théorique et de pratique de la traduction littéraire, unique en Suisse. Le CTL est également subventionné par la Ville de Lausanne depuis sa création. Aussi des rencontres littéraires ont-elles toujours été organisées à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Université. Parallèlement le CTL dispense de nombreuses formations, de l’atelier ponctuel à un programme de spécialisation avec mentorat personnalisé, et réalise des publications. Parmi ses dernières propositions : les master class du « Programme Gilbert Musy » et les « joutes de traduction », une bataille que des traductrices et traducteurs se livrent en public, partageant leur plaisir du texte et des langues.

Premier lieu de résidence de Suisse consacré exclusivement à la traduction littéraire, le Collège de traducteurs Looren propose un magnifique espace de travail complété, si nécessaire, par une bourse. Depuis son ouverture en 2005, dans le cadre paisible de l’Oberland zurichois, ils sont des centaines à y avoir trouvé non seulement la concentration mais aussi des partenaires d’échanges stimulants. Association privée soutenue par le Canton de Zurich, Looren accueille des personnes du monde entier : ses hôtes ont travaillé dans 37 langues différentes rien qu’en 2018. Des programmes spécifiques, tels que « Looren América Latina », défendent cette pratique créatrice à une plus large échelle également. Solidement ancré dans un réseau européen, Looren collabore régulièrement avec les milieux culturels et académiques suisses, à commencer par le CTL. 

La remise des prix se tiendra le 14 février 2019 à la Bibliothèque nationale à Berne.

Plus d'informations sur le site de l'Office fédéral de la culture.

Quelques photos de la cérémonie du Prix suisse de littérature 2019

_MOS2313.JPG (Preisverleihung Schweizer Literaturpreise)

Les lauréats Zsuzsanna Gahse, Irene Weber Henking, Jose-Flore Tappy, Christina Viragh, Gabriela Stoeckli, Elisa Shua Dusapin, Alexandre Hmine, Anna Ruchat, Julia von Lucadou und Patrick Savolainen. © Adrian Moser / BAK / OFC / UFC / FOC

 

_MOS2181.JPG (Preisverleihung Schweizer Literaturpreise)

Les gagnantes du Prix spécial de médiation: Irene Weber Henking et Gabriela Stoeckli. © Adrian Moser / BAK / OFC / UFC / FOC

 

_MOS2160.JPG (Preisverleihung Schweizer Literaturpreise)

Gagnante du Prix spécial de médiation: Irene Weber Henking. © Adrian Moser / BAK / OFC / UFC / FOC

 

_MOS1808.JPG (Preisverleihung Schweizer Literaturpreise)

La présidente Eléonore Sulser s'adresse au publique de la cérémonie du Prix suisse de littérature 2019. Les autres membres du jury: Matthias Lorenz, Jean Kaempfer, Arno Renken, Ruth Gantert, Niccolò Scaffai, Roman Caviezel et Tabea Steiner. © Adrian Moser / BAK / OFC / UFC / FOC

TOP ^

Partagez: