Josée Kamoun : lauréate du Programme Gilbert Musy 2020

Bio-bibliographie | Articles et entretiens
 

Bio-bibliographie

Josée Kamoun est traductrice littéraire depuis 1985. Agrégée d’anglais, elle a obtenu une licence d’anthropologie sociale et soutenu une thèse de doctorat en littérature sur des romans de Henry James. Elle a reçu le Prix Grevisse en 1986 pour sa traduction Christophe Colomb, mémoires de Stephen Marlow. Depuis, elle a traduit une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels des essais, des nouvelles et de très nombreux romans publiés par de grandes maisons d’édition (Flammarion, Gallimard, L’Olivier, Le Seuil, etc.).  Jonathan Coe, John Irving, Richard Ford, Philip Roth sont des auteurs qu'elle traduit régulièrement. On lui doit également La fascination de l’étang de Virginia Woolf, Des vies parallèles de Lucy Caldwell, l’une des nouvelles voix de la littérature irlandaise, ainsi que la retraduction de deux classiques de la littérature moderne, Sur la route de Jack Kerouac et 1984 de George Orwell. En 2019, elle a publié Le cœur de l’Angleterre de Jonathan Coe.

Josée Kamoun bénéficie de la bourse de traduction du Programme Gilbert Musy 2020. Dans le cadre de sa résidence au Château de Lavigny, elle se consacrera à la traduction de Testament of Youth de Vera Brittain.

Josee_Kamoun_biblio.jpg

Articles et entretiens

Quelques entretiens avec Josée Kamoun peuvent être consultés en suivant les liens ci-dessous:

1984 de George Orwell, Entretien réalisé avec Josée Kamoun (traductrice) à l'occasion de la nouvelle traduction de 1984 de George Orwell (Gallimard, consulté le 23 septembre 2019).

Lire l'intégralité de l'interview

Encres vagabondes, Interview avec Josée Kamoun, propos recueillis par Brigitte Aubonnet. « L'œuvre littéraire peut être traduite et retraduite de la même façon qu'une pièce peut être mise en scène différemment indéfiniment. Il n'y a pas de vérité ultime du texte. »

Découvrir l'entretien

#5 Josée Kamoun, traductrice, Entretien enregistré en décembre 2018. « Josée Kamoun est traductrice. Cette passionnée de langue anglaise a eu entre les mains les textes d’auteurs célèbres comme Philip Roth, Jack Kerouac, George Orwell et Virginia Woolf. Faut-il être obsessionnel pour être un bon traducteur ? Comment traduire l’intraduisible ? Josée Kamoun nous raconte l’envers du décor. »

Écouter le podcast

"Avec Philip Roth, j’avais des courbatures de rire" : l'hommage de sa traductrice Josée Kamoun, Entretien mené par Didier Jacob et p BibliObs« Traductrice en français des romans de Philip Roth depuis "Pastorale américaine", Josée Kamoun raconte comment elle travaillait avec lui. »

Article à découvrir ici.

Partagez: