Go to: content | top | bottom | search
 
 
You are hereUNIL > Department of Ecology and Evolution > People > Previous Collaborators > Thierry Renaud

Thierry Renaud

| Travail de thèse | Projets
 

"Qui trop regarde les glumelles, fini par oublier les glumes ..."
Subissant de plein fouet les effets de la raréfaction des précipitations et de la surexploitation des milieux naturels, le Sahel se pose constamment la question de l'équilibre entre survie quotidienne et survie à long terme. Les défis à relever sont énormes, et ne peuvent être appréhendés que par des approches transdisciplinaires. Combinant recherches "spécialisées" (celles dont on n'ose dire le titre de peur d'être incompris) et approches plus larges, je m'intéresse aux mutations que subit le Sahel, ses écosystèmes passionnants et ses habitants attachants...

Travail de thèse

Invasion de pâturages sahéliens par des adventices : le cas du uulo (Senna obtusifolia)
Depuis quelques années, les éleveurs sahéliens sont confrontés à un problème étonnant: l'envahissement des meilleurs pâturages par une plante toxique pour le bétail (Senna obtusifolia). Associée aux autres mutations auxquelles doivent faire face les populations locales, la perte des meilleurs pâturages aura des implications sociales et économiques énormes ... Ces changements sont-ils irréversibles? Pourquoi Senna obtusifolia et pas une autre? Comment s'y prend elle? Quels facteurs influencent l'envahissement? Quelles sont les zones menacées ? Comment réagir face au phénomène?
Collaboration: Université de Ouagadougou (Burkina Faso), Institut de l'Environnement et de Recherche Agricole (INERA, Burkina Faso), IRD (France), ...
Keywords: vegetation shifts, rangelands, dynamic, Senna obtusifolia, Sahel

TOP ^

Projets

Mont Hombori, un modèle unique de compréhension de la biodiversité sahélienne
Imaginez un plateau inaccessible entouré de falaises verticales: Le Mont Hombori au coeur du Sahel malien. Protégé de toute influence humaine jusqu'à nos jours, le Mont Hombori constitue une des dernières zones vierges de l'Ouest africain. Ce refuge, qui abrite une biodiversité fantastique, est d'une importance capitale pour comprendre les profondes transformations que subit le Sahel. Pourtant, ce havre écologique risque de subir les effets néfastes d'un tourisme en développement.
Fruit d'une collaboration hélvético-malienne, une étude multidisciplinaire (botanistes, ethnobotanistes, zoologues, phytochimistes, pharmaciens, sociologues, ...) est menée dès 2003 sur le Mont Hombori. Elle permettra notamment:
. De mettre en évidence les modifications de la végétation dues aux seuls facteurs climatiques.
. De mieux comprendre l'influence de l'homme sur son milieu.
. De situer le Mont Hombori en tant que refuge pour des espèces menacées au niveau du Sahel
Puis dans un second temps:
. D'élaborer des stratégies de valorisation et de réhabilitation de la végétation qui tiennent compte des besoins et envies locales (enquêtes ethnobotaniques).
. Une valorisation et un développement de la région en respect avec l'environnement.
Collaboration: Université de Lausanne, Département de médecine traditionnelle (Bamako), Université de Neuchâtel, ISFRA (Bamako), Cesbio (France), Association Diam Tam, Association malienne des guides de Montagne.
Financement: Fondation Leenaards, WWF International, Dr Luc Hoffmann, Mammut, Kodak
Keywords: Hombori, inselberg, hotspot, desertification, ethnobotany, rare species
Lien: http://www.hombori.org

Phytothérapie vétérinaire traditionnelle utilisée par l'ethnie peule
La médecine traditionnelle à base de plantes représente le principal arsenal thérapeutique pour près de 80% des populations sahéliennes. Si beaucoup d'études se sont intéressées à la médecine humaine, très peu se sont penchées sur les soins vétérinaires. Les éleveurs Peuls ont pourtant développé ce savoir depuis la nuit des temps.
Nous collaborons avec l'INERA pour valoriser la phytothérapie vétérinaire traditionnelle de l'ethnie peule. Le recensement des recettes utilisées et leur diffusion auprès des peuls favoriseront l'échange et l'amélioration des remèdes. Cela permettra aussi la sensibilisation à la disparition d'espèces végétales et la mise en place de systèmes de conservation par les éleveurs (jardins, ...).
Collaboration: Institut de l'Environnement et de Recherche Agricole (INERA), Burkina Faso. (Avec S. Ganaba, C. Peverelli, J. Kissling, L. Dubugnon et B. Diafrag)
Keywords: phytotherapy, ethnobotany, traditional knowledge, horned cattle, Peul, Foula

Valorisation et évaluation socio-économique de produits artisanaux à base de végétaux dans le Sahel
L'agriculture et l'élevage sont les principales sources de revenus des populations sahéliennes. Ceux-ci sont pourtant influencés de manière importante par l'extrême variabilité climatique de la région. Afin de favoriser l'indépendance économique des familles sahéliennes, une diversification des revenus est indispensable. L'artisanat traditionnel à base de végétaux est extrêmement riche dans le Sahel et offre un potentiel de revenus complémentaires encore sous-exploité.
Deux travaux se sont attachés à décrire le fonctionnement de différentes filières traditionnelles:
- L'artisanat lié aux produits non ligneux du palmier Doum (Hyphaene thebaica) dans le village de Bani, Burkina Faso: chapeaux, éventails, couvercles de calebasse, ...
- Le commerce de bois de feu dans la région de Tougouri, Burkina Faso.
Collaboration: Institut de l'Environnement et de Recherche Agricole (INERA), Burkina Faso. (Avec S. Ganaba, A. Glardon, C. Trippi et B. Coulibaly)
Keywords: economic-botany, fire wood, Doum palm, Hyphaene thebaica, crafts, Sahel

Biodiversité sahélienne: enjeux pour les prochaines décennies (menaces, dynamique, ...)
Sécheresse, surpâturage, sédentarisation des nomades, désertification, ... La biodiversité végétale de la zone sahélienne est prise dans un tourbillon de facteurs et il est difficile de prévoir son évolution. Des recherches sont menées pour mieux comprendre ces écosystèmes et permettre d'élaborer des systèmes de gestion adaptés. - Végétation des mines d'or (Essakane), des bas fonds (Korea) et d'Inselberg (Ouari Tondo, Mali) - Relations entre les ligneux et les états de surfaces - Effet de la fauche sur les pâturages (dans le contexte des nouvelles pratiques mises en place suite à l'abandon du nomadisme).
Collaborations: Université de Lausanne, Université de Ouagadougou, Institut de l'Environnement et de Recherche Agricole (INERA), Burkina Faso. (Avec notamment S. Guinko, S. Ganaba, R. Vega, M. Hermida-Gonzales, ...)
Keywords: biodiversity, Sahel, vegetation, gold mines, micro-dune, mowing

TOP ^

Search:
 Go
 
rss/atom
Biophore - CH-1015 Lausanne  - Switzerland  -  Tel. +41 21 692 41 60  -  Fax +41 21 692 41 65
Swiss University