Dispositif & formats d’évaluation

Base conceptuelle des formats d’évaluation

L’atteinte des objectifs d’apprentissage de la majeure partie des modules de la filière médecine (Bachelor et Master) est vérifiée par le biais d’un examen (ou d’une évaluation) élaboré en adéquation avec les objectifs spécifiques des disciplines impliquées dans ledit module. Le vœu de l’École de médecine est de disposer d’une diversité la plus large possible de formats d’examen et d’évaluation permettant aux étudiant·e·s de valider l’atteinte des objectifs d’apprentissage. 

Si le format QCM (questions à choix multiple), présent dans la majorité des modules, demeure une modalité d’évaluation efficace des connaissances, d’autres formats d’évaluation visant à évaluer les habiletés et les compétences des étudiant·e·s sont progressivement introduits tout au long des années d’enseignement. Ainsi, en plus des tests de concordance de script (TCS), des questions de raisonnement clinique utilisant des vignettes testent le raisonnement clinique, la capacité à générer/justifier des hypothèses diagnostiques et la prise de décisions appropriées. À la différence des QCM et des TCS, où il s’agit de sélectionner une option de réponse, les questions de raisonnement clinique impliquent la production (rédaction) d’une réponse en texte libre. De plus, dans les domaines de la médecine et santé communautaires, le format QROC (questions à réponses ouvertes et courtes) est utilisé, amenant l’étudiant·e à structurer ses réponses, à les motiver sur la base de ses acquis et à les exprimer dans ses propres mots.

Sur un plan plus pratique, deux examens cliniques objectifs structurés (ECOS) et 1 examen de compétences pratiques permettent à l’étudiant·e de démontrer l’acquisition de compétences cliniques, respectivement pratiques, au niveau attendu. Classiquement, les ECOS exploitent la simulation et en particulier la démonstration des compétences attendues des étudiant·e·s auprès de patient·e·s simulé·e·s.

Certains enseignements sont validés par une participation sur la base d’un contrôle continu, d’un travail personnel et/ou d’une présentation orale. La majorité des épreuves ont un caractère sommatif dans le sens où elles vérifient l’acquisition d’une somme de connaissances, habiletés ou compétences. En évaluation sommative, il est nécessaire de réussir l’épreuve pour valider une année d’études.

Des évaluations formatives, avec pour but une rétroaction utile aux étudiant·e·s, complètent le dispositif. L’introduction d’une évaluation formative sous la forme d’un Progress test est prévue dès 2020 et des dispositions particulières viennent renforcer la composante formative de certaines épreuves. Les évaluations formatives sous forme de questions-réponses en classe sont présentes dans la plupart des modules.

Pyramide-resize800x629.png

Partagez:
chuv-logo.svg