Faire - Compétences en milieu clinique réel

pyramide_4.png

 

Mini-clinical evaluation exercice (Mini-CEX)

 

Le Mini-CEX est une méthode d’évaluation formative qui permet d’apprécier les compétences de l’étudiant·e en situation réelle notamment en stages. Elle consiste en une observation directe de l’étudiant·e par un aîné, dans le cadre de la réalisation partielle ou complète de l’anamnèse et/ou d’un examen clinique ciblé pour arriver à un diagnostic et à un plan de traitement. Il se concentre sur l’habileté de l’étudiant·e à résoudre la problématique à laquelle il/elle est confronté·e. Cette évaluation d’environ 10-12 minutes est réalisée immédiatement à la suite d’une performance prédéfinie et est validée en utilisant une grille standardisée. 

 

Direct observation of procedural skills (DOPS)

 

Le DOPS permet d’évaluer de manière formative les habiletés procédurales de l’étudiant·e dans un contexte pratique. Ce/cette dernier·ère est soumis·e à une observation durant une activité ou une procédure d’une durée de 10 à 15 minutes, laquelle se poursuit avec une rétroaction immédiate (feedback) d’une durée de 5 à 10 minutes) par un évaluateur/observateur sur la base d’une grille standardisée. L’étudiant·e est invité·e à utiliser cette même grille d’observation pour s’autoévaluer, permettant ainsi de nourrir la discussion avec l’évaluateur/·trice. 

 

Enseignement au lit du malade (ELM)

 

Les ELM permettent à un groupe de 4-5 étudiant·e·s de mettre en pratique leurs apprentissages réalisés lors des cours et des séances skills, principalement dans les domaines de la médecine interne, de la pédiatrie et de la chirurgie générale. Les ELM permettent aux étudiant·e·s de rencontrer des patient·e·s réels, d’exercer la prise d’anamnèse, l’examen clinique et le raisonnement clinique, et de présenter leurs observations dans un langage médical approprié. Cette modalité d’évaluation est donc formative et permet aux étudiant·e·s de recevoir un enseignement et un feedback constructif de la part d’un médecin expérimenté d’un service hospitalier (CHUV, hôpitaux régionaux). Au terme de la séance d'ELM, l'enseignant·e donne à chaque étudiant·e une appréciation constructive de ses prestations, soulignant les points forts et les points devant être améliorés.

Certaines séances sont plus spécifiquement destinées à travailler sur la communication et la relation médecin-patient·e : les séances pratiques anamnèse et communication (SPAC). Un feedback sur les aspects communicationnels est donné individuellement à chaque étudiant·e par le médecin superviseur.  

 

Habiletés cliniques et techniques (HCT)

 

Les HCT se déroulent par groupes selon des modalités similaires aux ELM. Davantage orientées sur les spécialités médicales autres que celles de l’ELM (psychiatrie, neurologie, radiologie, orthopédie, etc…) et sur la réalisation de certaines procédures techniques (électrocardiogramme, sédiment urinaire,…), ces séances n’ont pas pour but de mettre systématiquement les étudiant·e·s en présence d’une·e patient·e. Ces séances pratiques sont toutefois encadrées par des médecins à même de donner du feedback sur les éléments enseignés et techniques enseignées lors de ces séances.

 

Enseignement au cabinet du praticien (ECP)

 

L’ECP se déroule par groupe de deux (éventuellement trois) étudiant·e·s. Les étudiant·e·s se rendent 2 journées chez un médecin praticien installé en cabinet. Ils participent activement à sa consultation, l’accompagnent lors de ses visites à domicile et partagent le quotidien d’un médecin de premier recours. L’étudiant·e recoit du feedback formatif tout au long de ces 2 journées afin d’améliorer ses compétences pratiques. 

 

Portfolio

 

Le portfolio électronique PULS permet aux étudiant·e·s de recenser de manière structurée leur exposition clinique (au travers d’un catalogue de type Logbook), de garder une trace des feedbacks importants, des évaluations formatives et de leurs réflexions personnelles, et d’évaluer leur progression vers les objectifs de fin de formation prégraduée en médecine selon le référentiel Profiles. L’utilisation de PULS les aide également à développer progressivement leur autonomie et leur pratique réflexive tout en bénéficiant d’un accompagnement longitudinal par le biais d’un mentorat longitudinal tout au long du cursus, de BMed3 à MMed3. Les séances de mentorat se construisent autour d’objectifs prédéfinis en fonction de l’année de formation concernée. Elles permettent de faire le bilan de la progression des étudiant·e·s et d’approfondir des thématiques clés. L’évaluation peut se baser sur la rédaction de rapports de synthèse et/ou sur la participation à des séances de mentorat.

Partagez:
chuv-logo.svg